VILLAGE DE VACANCES ET DE LOISIRS Au Cap De Garde à Annaba

Copy and paste this link to your website, so they can see this document directly without any plugins.



Keywords

sont, dans, avec, tourisme, Cette, permet, terrain, infrastructures, pour, nous, murs, C'est, accès, plus, permettent, club, c'est, parcelle, très, peut, entre, zone, activités, créer, comme, centre, paysage., donc, gros, fonctions

Transcript

Projets et réalisations
18 19
Plan du Rez de Chaussée
construit. Cette démarche se veut humble et douce et ce en regard d'un
environnement de qualité. Les murs de soutènement qui serpenteront
à travers le terrain seront constitués de murs en gabions ou
maçonneries de pierre cyclopéenne. Cette écriture paysagère se
diluera dans le relief. Les voies de circulation et les implantations du bâti
sont parallèles aux murs de soutènement. Des chemins de traverses
permettent de rejoindre les différentes plates-formes et les diverses
infrastructures intégrées au projet. Les espaces verts seront aménagés
avec soin. Des plantations typées agrémentent les espaces toujours
situés entre les immeubles et bordent les chemins piétonniers. Les
essences employées qualifieront les quartiers (ex : quartier des Oliviers,
des Eucalyptus, des Pins, etc...). Des plantations plus " sophistiquées "
(palmiers Washingtonia) délimiteront et aménageront les espaces
collectifs.
Cette démarche paysagère permet de qualifier les espaces,
accompagne les repères architecturaux et développe une écriture en
symbiose avec un environnement de grande qualité.
La répartition sur le site des différentes fonctions est la suivante :
- sur la parcelle A se trouvent principalement les habitations, avec
en partie inférieure, jouxtant la parcelle D, les équipements
collectifs (aqua-land, piscine, centre commercial, place,…).
- sur la parcelle B est situé l'hôtel de 100 à 150 chambres ainsi que
la thalasso,
- sur la parcelle C, le centre d'animation,
- sur la parcelle D, les équipements relatifs aux activités nautiques,
loisirs etc.…
Cette proposition permet de développer l'ensemble du projet par
phase, au gré des investissements et de l'organisation du chantier.
Chaque phase se rapporte à une emprise de terrain bien précise et ce,
tant d'un point de vue des surfaces que de l'altimétrie des parcelles
créées par les murs de soutènement, qui permettent également de
délimiter " naturellement " les fonctions et les circulations piétonnes et
voitures.Les zones " les plus bruyantes " sont éloignées des zones
d'habitats (centre d'animation, espace commercial, etc.…). L'habitat se
développe le long des voiries. Chaque logement aura la vue sur la mer.
Les hauteurs des végétations placées entre les logements permettront
de maintenir les vues.
Les accès d'entrée au lotissement sont contrôlés.
Tous les bâtiments sont implantés de part et d'autre des voiries ce
qui évite de trop longues distances entre voitures et habitats et facilite
ORGANISATION DU PROJET
L'HEBERGEMENT
DESCRIPTIF DU PROJET
Le terrain du Cap de Garde s'étend à flanc de colline, entre la
mer et un phare, repère d'une côte accidentée et encore
sauvage. A l'Ouest, des falaises abruptes descendent jusqu'à la
mer. A l'Est, la côte accidentée présente des déclivités plus
faibles.
Le terrain est situé en dehors des urbanisations parfois
contrôlées, parfois sauvages.
La végétation méditerranéenne composée de bruyère,
agaves, eucalyptus, oliviers, pins maritimes, garrigue se
développe sur tout le terrain. La déclivité du terrain est forte
(+/- 20 mètres). Elle permet de développer une image forte en
FICHE TECHNIQUE
VILLAGE DE VACANCES ET DE LOISIRS
au Cap de Garde à Annaba
PROMOTEUR
ARCHITECTES ,
PROGRAMME
A hébergement
B club house accueil
C ensemble commercial
D piscine ludique et aqualand
E loisirs
F hôtel 5 étoiles 150 chambres
G station balnéotherapie
H centre d'animation
I club nautique
J aménagements extérieurs ²
ESTIMATION DU PROJET
: U.R.B.A.N.
(Centre d'Etudes et de Réalisation en Urbanisme de Annaba) S.G.P. GENEST
: Cerau roose Benguettat Architectes associés
.
520 Unités 31 865,00 M²
693,0
2 000,0
1 062,00
ourts de ten ong 3 650,00 M
8 917,00 M²
parking 150 voitures 3 750,00 M²
( apacité : 90 visiteurs/jour en soins de beauté
et 550 visiteurs/semaine en aqua-forme et détente) 7 440,00
1 980,00
640,00
130 680,00 M
Surfaces totales planchers = 62 797,00 M²
Surfaces bâties au sol = 52 000,00 M²
Aménagements extérieurs = 130 000,00 M²
2 893 245 790,00 DA
Délai prévisionnel de réalisation 48 mois
Nombre de lits créés : 2500 lits
Terrain d'assiette :182 680,00 M²
Localisation : Cap de Garde / Annaba
Propriétaire : U.R.B.A.N
0 M²
0 M²

c nis, boulodrome, ping p ²
c


1, 2, & 3 : Photographies du site
relation directe avec le paysage.
Les routes bordent le terrain. Une zone tampon non
aedificandi assure la jonction entre le terrain « privé » et la route.
Cette zone devra recevoir un traitement afin de ne pas être un
espace résiduaire.
Nous proposons d'aménager le terrain en jeu de " terrasse
jardin ". Cette solution, que les paysans (" jardiniers de la nature ")
pratiquent dans les régions montagneuses, permet de créer des
assiettes épousant les courbes de niveaux. Cette prise directe sur
le paysage est une garantie certaine d'une intégration du
OPTION DU PROJET
1
2
3
les accès pour la prévention d'incendie et le secours.
Les résidences en duplex sont implantées en partie haute du
terrain, à l'écart des autres habitations. Cette option permet de
singulariser ces bâtiments par l'architecture et le paysager (espaces
engazonnés et arbres spécifiques). La densité est plus faible et
permet de créer un accès voiture à chacune des maisons.
Les petits immeubles collectifs, les maisons semi collectives
sont mitoyennes ou à trois façades. Cette solution permet de
densifier le terrain en économisant les emprises au sol et les
traitements des façades. Chaque logement aura son propre accès
depuis la rue et son jardin privatif. Les faibles gabarits permettent de
réduire l'impact du construit sur le paysager. Les chemins de
traverse permettent de se rendre aux divers équipements,
commerciaux ou ludiques.
Placées en contrebas du terrain, leur emprise est définie par les
murs de soutènement. Deux piscines sont proposées. Implantées
à des niveaux différents, chacune reçoit un programme spécifique.
La piscine supérieure avec plage périphérique et espace vert de
détente permet de se détendre au calme. La piscine ludique du
niveau inférieur est réservée aux jeux et diverses activités ludiques.
PISCINE LUDIQUE ET AQUA-LAND
Cette disposition permet de renforcer la spécificité de chaque activité. Les infrastructures attenantes aux
piscines (vestiaires, bar, locaux techniques, surveillance..) sont dissimulées dans le mur de
soutènement. Cette solution architecturale crée un espace ombragé et structure l'espace en relation
avec l'environnement paysager. Des palmiers bordent les deux infrastructures et les signifient dans le
paysage.
Le centre commercial s'organise autour d'une placette. Celle-ci connecte les différentes fonctions du projet (piscines, tennis, club nautique,
loisirs, hébergements ;…). Cet espace fédérateur distribue, organise, signifie et architecture. C'est à partir de cet élément que rayonnent les
diverses activités.
Nous proposons que la route traverse la placette. Cette dernière relie de ce fait les parcelles A et B, tant visuellement que physiquement.
Deux éléments structurent l'ensemble : Le théâtre (qui donne accès aux activités en liaison avec la plage) et les deux " tours " de brique qui
contiennent les commerces et les administrations de gestion de l'ensemble.
CENTRE COMMERCIAL
De part et d'autre de ce point fort, des commerces et
équipement divers (restaurants, bars,…) viennent s'implanter et
bordent la " placette ". Les palmiers structurent l'espace, le
caractère minéral des aménagements au sol tranche avec les
aménagements verdurés de la zone hébergement.
En contrebas du théâtre se situe une petite esplanade
bordée de part et d'autre de murs de soutènement épousant le
relief du terrain. Ceux-ci reçoivent une végétation luxuriante. Des
pergolas seront disposées sur l'esplanade permettant ainsi
d'ombrer les surfaces, de créer des zones terrasses pour
glaciers, pizzerias, bars.
Des petits édicules (4) terminent la perspective. Les
fonctions de restauration, club (plongée, ski, nautique, etc.)
trouvent ici leur localisation.
Dans un premier temps, nous avons implanté six terrains de
tennis le long du mur de soutènement Le club house est engravé
dans le mur afin de disparaître de la vue depuis le haut du terrain.
On accède à ces infrastructures via la « placette».
CENTRE NAUTIQUE
CENTRE SPORTIF
Dessein en esquisse : exemple du logement de type A
ACCES, PARKING ET CIRCULATION
HOTEL, THALASSO ET CENTRE D'ANIMATION
Les accès aux différentes zones du projet sont contrôlés aux entrées
du lotissement. Les voiries situées dans la zone hébergement sont à
double sens et leurs sinuosités induisent une vitesse réduite.
Les parkings pour voitures sont aménagés le long des murs de
soutènement (ce qui permet aux logements situées au-dessus de ne pas
percevoir les véhicules). Des parkings à proximité des différentes
infrastructures sont aménagés. Ceux-ci sont placés le long des voiries «
publiques». Cette solution permet de diminuer le coût des infrastructures
et empêche de laisser pénétrer les voitures sur le site.
L'implantation des murs de soutènement et les différents niveaux
altimétriques des plates-formes permettent de contrôler les divers accès
et de contenir les circulations et le parking voitures.
Ces activités sont regroupées sur les parcelles B et C.
L'hôtel a un gabarit de R + 4. Les chambres ont toutes une vue sur la
mer (orientation Ouest-Est). La thalasso, en relation directe avec
l'infrastructure hôtelière, est tournée vers le Nord. Engravée dans le terrain,
sa présence volumétrique sera faible dans le paysage. Ainsi les vues
panoramiques à partir du petit îlot sont maintenues.
Nous avons volontairement placé le centre d'animation sur
la parcelle C. Cette disposition permet de créer des accès particuliers
pour chacune des fonctions reprises dans ces infrastructures. Son
isolement permet de ne pas perturber la quiétude de l'ensemble du site.
L'écriture architecturale devra être en relation avec le phare afin de signifier
à la fois le paysage et l'infrastructure.
Implantation du site
Vue en plan du logement de Type C
Vue sur la piscine de et l'aqua-land
21
Projets et réalisations
20
Répartition des habitations suivant les pentes du terrain
mais plus d 'hôte ls d 'af fa i res que
touristiques. Il y a quelques sites dans le sud
du pays où il y a des infrastructures
touristiques, telle que Bruges qui est très
prisée par les touristes. Il y a aussi de
nombreuses écoles à Namur et à Brussel
par exemple. Ce sont des écoles hôtelières
de renommée, qui fournissent beaucoup de
main d'œuvre. La région bruxelloise
s'appuie sur le tourisme pour réduire le
problème du chômage. Le tourisme c'est du
service, et le service c'est des personnes et
de l'emploi tout simplement . N'oublions pas
que la première industrie française est le
tourisme et non l'automobile comme on le
pense.
Par rapport à la ville, il y a un patrimoine
architectural à peu près intact. À l'inverse de
Bruxelles où on a démoli une bonne
du patrimoine architectural. C'est un point
très intéressant pour les architectes, les
investisseurs, les promoteurs, les historiens,
etc. Mais l'Algérie peut mettre l'accent sur
des produits touristiques très spécifiques,
comme par exemple le tourisme de tracking
dans le grand sud qui ne demande pas
beaucoup d'infrastructure. Ou bien la
plongée sous marine dans des plages
extraordinaires, non polluées avec de rares
qualités paysagères.
Selon vous quelles autres
formes de tourisme ne nécessitant pas
de gros investissements pourrait-on
développer dans les villes en Algérie?
partie
tel que engagé par l'Etat ?
Comment peut-on réaliser le
montage financier de telles opérations ?
La première vision qu'on a est que le
tourisme national ne pose pas vraiment de
gros problèmes, mais accueillir un tourisme
international, mène à passer obligatoirement par la rénovation de l'infrastructure
aéroportuaire, de routes, de rénovationrestauration des centres historiques des
villes et de toute une série d'infrastructures. Il
y a deux types de tourisme en Algérie, le
tourisme dans le Nord et le tourisme dans le
Sud. Au Nord, il faut une infrastructure stable
avec toutes les activités liées à l'eau, bateau,
planche à voile, etc. Le tourisme atypique du
grand sud quant à lui, ne nécessite pas de
grandes infrastructures. Sans gros
investissements financiers mais avec
énormément d'idées et de doigté, on peut y
installer des infrastructures légères durables
qui ne modifient pas le paysage. Le
tourisme peut apporter un énorme revenu à
l'Algérie en terme de service, d'emploi et de
découverte pour les touristes.
Le montage financier est quelque chose
de très complexe car souvent on pense que
le propriétaire est également le gestionnaire
des lieux. Or, on sait que les grandes
chaînes hôtelières, telles Hilton ou
Sheraton, ne sont jamais ou rarement
propriétaires de l'hôtel. Ils louent selon des
bases contractuelles bien définies. Il faut
donc trouver des investisseurs nationaux,
des groupes d'assurance ou de banques
qui feront appel par la suite à des opérateurs
internationaux comme c'est le cas en
Tunisie où il y a toute une industrie de
l'hôtellerie qui fonctionne, des écoles et des
fournisseurs et un savoir faire certain, chose
qui a un peu disparu en Algérie.
Vous qui participez à ce projet,
comment voyez-vous l'avenir proche ?
Pouvez-vous nous dire un mot
sur le tourisme en Belgique, notamment
sur les zones balnéaires de la côte
flamande ?
Pour les premières opérations, il n'y a
pas de gros problèmes, parce que les
premiers qui sont présents ne sont pas
soumis à la concurrence. Après ce sera plus
dur, mais dès que les premières opérations
auront été concrétisées et retrouvée la filière
à la fois financière et administrative ad hoc,
les autres se développeront beaucoup plus
vite. C'est jouable sur dix ans. Il y a des pays
qui se sont développés en dix ans tel le
Portugal, ou certaines régions d'Espagne.
Mais il faut aussi avoir un encadrement et
des structures économiques qui permettent
d'importer les compétences. Il faut une
volonté nationale de former du personnel,
encourager les gens à travailler dans ce
secteur. C'est le gros challenge aujourd'hui.
La Belgique a une vieille tradition en
matière d'immobilier et infrastructures qui
n'ont jamais été nationalisées. Tout est
privatisé depuis très longtemps. C'est un
vieux pays capitaliste au sens strict du terme
et, je dois avouer, la côte belge n'est pas un
bon exemple d'aménagement. Sur 50 km
de longueur exploitée, 30 à 40 % sont
construits. C'est une barre de béton R+10
sur le littoral. On ne peut pas dire que c'est
une infrastructure qui s'intègre dans le
paysage. C'est très frontal comme type
d'aménagement. En Belgique, nous n'avons
plus besoin de grandes infrastructures
touristiques puisqu'on a fait le plein d'hôtels.
A Bruxelles, il y a beaucoup trop d'hôtels,
Entretien avec les
architectes concepteurs
Mr Salim Benguettat
& Mr Serge Roose.
23
Projets et réalisations
22
permettent de contrôler un certain nombre
de choses et ça va évoluer positivement à la
lumière de ce qui va se développer
prochainement.
Le problème des ZET a été mal pris en
charge au départ. Lorsque nous avons
participé à l'appel d'offre nous nous
sommes rendu compte que ce qu'on nous
demandait était un plan d'aménagement, un
peu technique. Mais c'est là qu'on se rend
compte que dans un ensemble touristique
ce qui compte c'est l'image et non pas un
morcellement ou un aménagement de
voiries.
Quand on parle de tourisme, la
première chose à savoir est " à qui on
s'adresse ? " . C'est de définir le profil du
touriste qu'on souhaite accueillir. A partir de
là, on définit l'infrastructure qui correspond à
la demande du touriste. Il n'est pas sûr que
l 'étude des ZET ai t abordé cette
problématique qui dépasse les frontières de
l'Algérie. Evidemment ça induit non
seulement des problèmes d'infrastructure,
mais également de management, de
formation de personnel, d'investisseurs, de
gestionnaires et donc toute une chaîne
industrielle qu'il faut créer aujourd'hui en
Algérie pour attirer des touristes des de
qualité.
Les études de 22 ZET seraient
ficelées. Mais pour chacune, les
bureaux d'étude développent des
principes différents…
En matière de ZET est-ce
suffisant ?
Concernant le montage
financer de ce type de projet,
pensez-vous que le programme
prévu est réalisable d'ici 2013
Dans le cadre du développement durable du tourisme, la
préservation des espaces naturels, du
patrimoine architectural et de l'identité
locale deviennent des principes
d'aménagement. Dans ce cadre-là,
comment se justifient vos choix
conceptuels du projet de Cap de Garde ?
La conception était dégagée en premier
par rapport au terrain qui est exceptionnel
puisqu'il se trouve à l'Ouest d'Annaba, de
s'inscrire de façon parfaite dans le terrain tel
qu'il est aujourd'hui sans le forcer. C'est-àdire que les bâtiments suivent les courbes
de niveau, les routes également. Deuxième
point : les terrassements sont des retenues
de terrain faites de gabion réalisés avec des
matériaux locaux, pris sur le site même. Ce
qui permettra de maintenir la couleur et
l'écriture du rocher, le paysage sera donc
identique à ce qui existe actuellement. Entre
les bâtiments il y aura des jardins à thèmes
avec des végétaux locaux : jardins
d'eucalyptus, jardins de pin maritime,
d'oliviers et d'autres végétaux. A partir de là
on va retrouver le contenu paysager actuel,
retravaillé évidemment, puisqu'on ne peut
pas faire d'architecture sans être présent sur
le site. Nous espérons que vue de la mer on
verra quelques petites tâches blanches qui
seront les logements et tout le reste, les
parkings de voitures, disparaîtra dans un
végétal qui sera étudié puisque notre équipe
a été retenue essentiellement pour le
caractère paysager du projet. Toutes les
installations techniques et d'équipements
s'encastrent dans le talus, donc ils seront en
par t ie recouver ts de végétaux et
disparaîtront dans le paysage également.
Le maître d'ouvrage avait un souci dès le
départ de sortir de ce qui se fait
habituellement : d'avoir une densité
relativement faible ce qui est le cas de ce
projet. C'était donc à la fois le souci du maître
d'ouvrage et aussi celui du maître d'œuvre.
La ZET d'Annaba se caractérise par une
vision qui nous convient, C'est-à-dire celle
d'un tourisme durable et de qualité. Mais il
n'est pas sûr que l'ensemble des autres ZET
aient adopté cette option. Le Ministère du
Tourisme est à l'écoute d'une vue un peu
atypique d'aménagement des ZET. L'Algérie
est à un tournant du développement des
infrastructures touristiques, il est possible
d'améliorer et de redéfinir ces principes de
base d'aménagement des zone touristiques
pour ne pas gâcher un patrimoine paysager
exceptionnel puisqu'à peu près vierge, et
puisque les aménagement existants sont à
peu près ponctuels. Il faudra absolument
évacuer et éviter les aménagements denses
comme ça a été fait en Espagne. Les ZET
Quel est votre avis sur ce qui se
réalise actuellement en terme de
développement du tourisme en Algérie ?
Vue en perspective du site du "Cap de Garde"
Vue en plan du club nautique
A
.A
.

PDF Document reader online

This website is focused on providing document in readable format, online without need to install any type of software on your computer. If you are using thin client, or are not allowed to install document reader of particular type, this application may come in hand for you. Simply upload your document, and Docureader.top will transform it into readable format in a few seconds. Why choose Docureader.top?

  1. Unlimited sharing - you can upload document of any size. If we are able to convert it into readable format, you have it here - saved for later or immediate reading
  2. Cross-platform - no compromised when reading your document. We support most of modern browers without the need of installing any of external plugins. If your device can oper a browser - then you can read any document on it
  3. Simple uploading - no need to register. Just enter your email, title of document and select the file, we do the rest. Once the document is ready for you, you will receive automatic email from us.

Previous 10

Next 10