Angola: Luanda , La Capitale Des Ténèbres Et De La Faim - RERO DOC

Copy and paste this link to your website, so they can see this document directly without any plugins.



Keywords

pour, dans, avec, plus, deux, Neuchâtel, tout, pièces, sont, Tél., d'un, trois, leur, faire, après, degrés, avait, cette, même, Stade, être, Pour, fait, tous, C'est, appartement, nous, pays, (038), d'une

Transcript

VB ¦ mf ' m m ¦ ¦ • ¦Angola: Luanda, la capitale
des ténèbres et de la faim
LUANDA (Angola) (AP). — Luanda
devient une ville des ténèbres et de la
faim.
Au bout de près d'une semaine de
violents combats entre mouvements nationalistes africains rivaux, les services
publics se désintègrent et les vivres commencent à manquer.
Mercredi matin, des files d'Européens,
s'étaient formées devant les boulangeries
et autres magasins d'alimentation.
L'eau a également été coupée dans la
plupart des quartiers.
Les avions qui sont arrivés mardi soir
à Luanda, ont atterri sans lumière, par
crainte d'essuyer des coups de feu.
Lorsque l'appareil roulait, les passagers
tiraient les rideaux des hublots. Un
avion portugais s'est même posé sans ses
feux de sécurité.
Sur la route entre l'aérodrome et la
ville où de fortes patrouilles portugaises
circulaient, il n'y avait pas non plus une
seule lumière. « C'est une grenade ou
quelque chose qui a touché la centrale »,
a dit un portier d'hôtel avec un haussement d'épaules.
Cependant, une certaine accalmie a
paru se dessiner dans les affrontements
entre les éléments du Front national de
libération de l'Angola (FNLA) et du
Mouvement populaire pour la libération
de l'Angola (MPLA), qui ont fait quelque 300 morts et un millier de blessés
— pour la plupart des civils pris sous
les feux croisés.
Mais les problèmes de Luanda, ville
de 400.000 habitants environ, sont aggravés par un afflux de réfugiés européens
venant de province.
Swissair a confirmé, mercredi aprèsmidi, qu'elle avait accepté de mettre à
disposition de la compagnie de transports aériens portugais « Tap » on
« DC 10 » qui accomplira une dizaine de
vols de Luanda, capitale de l'Angola, à
Lisbonne. Swissair a ainsi répondu favorablement à une requête de la « Tap »
qui avait reçu l'ordre du gouvernement
portugais d'évacuer en direction de Lisbonne les membres de la colonie portugaise d'Angola. Interrogé par l'agence
télégraphique suisse, un porte-parole de
Swissair à déclaré que la compagnie
suisse avait reçu des garanties l'assurant
que son appareil ne serait pas utilisé
pour des transports d'armes ou de
troupes. Ces derniers transports semblent
avoir déjà été accomplis par des «707»
de la « Tap ».
Swissair se bornera à mettre un
certains nombre d'heures de vol à la
disposition de la compagnie portugaise.
Selon la cadence des dix vols prévus,
deux appareils suisses pourraient être
engagés dans cette opération.
Un certain tassement
à la Bourse du temps
Zurich-Kloten : 22 degrés ; GenèveCointrin : 25 degrés ; LocarnoMagadino : 28 degrés ; Saentis : 6 degrés ; Neuchâtel : 25 degrés ; Copenhague : 16 degrés ; Stockholm : 21 degrés ; Londres : 21 degrés ; Bruxelles : 20
degrés ; Amsterdam : 18 degrés ; ParisOrly : 19 degrés ; Nice : 26 degrés ;
Berlin : 23 degrés ; Munich : 20 degrés ;
Vienne : 23 degrés ; Barcelone : 28
degrés; Rome : 29 degrés ; Belgrade : 30
degrés ; Athènes : 34 degrés ; Moscou :
26 degrés ; Madrid : 35 degrés ; Malaga :
35 degrés : Lisbonne : 26 degrés ; Las
Palmas : 30 degrés : Tunis : 34 degrés. La belle inconnue de Belmondo
Belmondo au temps où il souriait à Laura Antonelli. (Archives)
MEXICO (AP). — Arrivé mardi à
Mexico, Jean-Paul Belmondo a refusé de
fair e connaître l 'identité de la jeune
femme qui voyage avec lui. « Tout ce
que je puis vous dire, c'est que ce n'est
pas ma femme > a-t-il dit en souriant.
D'ap rès l'hôtel où est descendu le
couple, il s'agirait d'une vedette
italienne.
La jeune femme, manteau bleu,
cheveux courts et lunettes noires, a
refusé de parler aux journalistes.
Belmondo, lui, a déclaré qu'il venait
de Miami, où il était en vacances et
qu'il comptait rester 24 heures à Mexico
avant de pren dre l'avion pour PuertoVallarta, sur la côte ouest du Mexique.
Il a ajouté que son voyage entrait
dans le cadre des deux mois de congé
qu 'il prend tous les ans.
Belmondo a dit qu'il venait de
terminer un f i lm à Paris et qu'il n'avait
pas l'intention de paraître prochainement dans un film américain ou une
émission télévisée aux Etats- Unis.
Belmondo a ajouté qu'il doutait que
Brigitte Bardot revienne au cinéma après
l'annonce de sa retraite. « Peut-être
reviendra-t-elle lorsqu'elle sera tris
âgée », a-t-il dit en riant.
Le coup de maître de van Impe
Van Impe en plein effort. (Téléphoto AP)
CHA TEL (AP). — Ceux qui attendaient Merckx ou Thévenet à l'arrivée
de l'étape contre la montre à Chatel au
terme de 40 km d'effo rts en ont été
pour leurs frais : van Impe jouant lei
troisièmes larrons les a tous mil
d'accord en remportant la victoire de
magistrale façon.
Les 92 rescapés, partant de deux en
deux minutes de Morzine pour Chatel.
puis de trois en trois minutes pour lei
premiers du classement général, avaient
à parcourir un trajet très dur, fait d'une
dizaine de kilomètres de descente avant
le col du Corbier, puis une ascension de
6 km sur une route gravillonnée et difficile, avant de retrouver, au bas du col,
un faux plat qui menait jusqu 'à Chatel.
Le vent défavorable sur la f in du
parcours, ajoutait aux difficultés des
concurrents.
Sur cet itinéraire pour « homme fort »,
Merckx malgré le grave accident dont il
avait été victime la veille, partait , pour
beaucoup, favori. Certains se hasardaient
toutefois à pronostiquer Thévenet. En
fait , la bataille entre les deux hommes
fut très belle. La f in du parcours allait
favoriser Eddy Merckx compte tenu,
surtout, du fait que le « maillot jaune »
se refusait à p rendre le moindre risque.
Il avait été échaudé le matin, au cours
d'une séance d'entraînement , en tombant
après avoir heurté violemment la voiture
de son directeur sportif Maurice de
Muer, contraint de freiner brutalement
pour éviter une collision.
(Lire en page 3).
Les Français
et leurs loisirs
Correspondance de Paris
Plus de temps libre, plus de souplesse dans l'organisation de ce temps
libre : telle semble être l'une des principales parmi celles que vont manifester les Français au cours des prochaines années.
Une enquête réalisée récemment
apporte une conclusion assez
étonnante puisque, ayant à choisir
entre l'augmentation des salaires et la
réduction du temps de travail, la majorité des personnes interrogées s'est
prononcée en faveur de cette dernière
solution.
Une telle conclusion rejoint d'une
certaine manière un autre fait mis en
valeur par un rapport sur l'aménagement du temps : la naissance d'une
tendance, chez les salariés, à vouloir
choisir plus librement leurs dates de
vacances et la sensation de contrainte
qu'ils éprouvent devant la situation actuelle des congés d'été.
La France se caractérise par la faiblesse du temps de loisir quotidien :
trois ou quatre heures au maximum »
durée, note le rapport, qui fait plutôt
de ces temps libres des temps morts.
nons susceptibles d'être occupés par
des activités de loisirs ». Par une sorte
de compensation, cela avait conduit à
un allongement continu de la durée
des congés annuels. Mais depuis plusieurs années, le taux des départs en
vacances ne progresse guère.
L'institution de la quatrième semaine
de congés payés a apparemment
stoppé les revendications sur
l'allongement des grandes vacances.
Aujourd'hui semble-t-il, c'est le weekend qui est l'objectif de loisir et de repos, la semaine de cinq jours étant devenue désormais une « image
ineffaçable » jugent les experts.
Les loisirs des Français se sont profondément modifiés : l'un des phénomènes caractéristiques de ces dernières
années est la diminution constante des
loisirs-sorties en ville au profit des loisirs « chez soi » ou des loisirs d'évasion hors de la ville. Entre 1965 et
1975, la part du loisir « à domicile » est
passée de 27 % à 30 % celle du loisir
« extra-urbain » de 49% à 50%, tandis
que celle du loisir en ville est tombée
de 24% à 20%.
Or, le loisir « chez soi », c'est essentiellement la télévision : le loisir hors la
ville, c'est avant tout la sortie en voiture. TV, auto et tiercé « tels sont aujourd'hui les trois points cardinaux de
l'univers des loisirs en France » remarque le rapport. Les Français passent en
moyenne 19 heures par semaine devant
le petit écran, sont près de 13 millions
à partir plus ou moins régulièrement
en week-end, et se classent, grâce au
tiercé, au second rang dans le monde,
après le Japon, pour les jeux
d'argent.
Dans ces conclusions, le rapport fait
remarquer que, si une meilleure diffusion des loisirs passe par une refonte
de l'emploi du temps des Français, les
problèmes de formation des hommes,
pour qu'ils bénéficient au maximum de
leur temps libre, n'en sont pas moins
primordiaux. C'est ce que dit à peu
près un sociologue quand il affirme
que « le loisir, tel que le présentent les
réalités des sociétés industrielles en ce
dernier tiers du XXe siècle, est le
plus souvent un échec, parce que
l'éducation n'a pas préparé ses bénéficiaires à l'utiliser. ».
Emile GENDREAU
A l'indice du malaise, le Suisse
garde cependant un certain sourire
BERNE (ATS). — Si l'on considère
« l'indice du malaise », obtenu en additionnant le nombre des chômeurs
exprimé en pourcentage de la population active et le taux d'augmentation
de l'indice des prix à la consommation
le Suisse fait meilleure figure que le
Suédois, l'Allemand ou l'Autrichien.
« L'indice du malaise » calculé à la
fin avril s'élevait en Suisse à 9,4 %
alors qu'il était de 10,8 % en Autriche
et en Allemagne fédérale, de 11,1 % en
Suède, de 17,3 % en France, de 19,1 %
aux Etats-Unis, de 22,3 en Australie,
de 25,3 en Grande-Bretagne et de 26,1
en Italie. Cependant, l'indice suisse du
malaise est beaucoup plus élevé qu'il y
i dix ans, . puisqu'il atteignait alors
3,4%.
Le « bulletin » du Crédit suisse qui
publie ces résultats, indique que l'on
peut faire certaines réserves théoriques
à l'égard d'un tel indice. Ce dernier
fournit cependant une indication sur la
qualité de la vie dans les différents
pays : plus il monte, plus l'économie
d'un pays est éloignée de l'état idéal et
plus grandes sont les frictions sociales
ainsi que les perturbations découlant
de la situation économique.
La Suisse n'est certes pas le seul
pays où la situation se soit dégradée.
Elle subit le même sort que tous les
Etats occidentaux. Dix ans de croissance économique rapide et de forte
îlévation des revenus réels ne semblent
pas avoir rendu les peuples plus
icureux si l'on en juge d'après ces indice.
En raison d'ennuis dans le vaisseau Apollo
HOUSTON (AP). — Les astronautes d'Apollo
sont parvenus mercredi à débloquer la pièce qui
menaçait le bon fonctionnement du sas de
communication de la cabine.
Les astronautes ont pu montrer des images
télévisées du tunnel de communication pendant
qu'ils l'inspectaient et le jugeaient apte à remplir
sa mission. Par ailleurs le vaisseur « Soyouz » se
trouve maintenant sur orbite à laquelle il fera
sa jonction avec « Apollo ».
Brand dans la cabine « Apollo ».
Les deux manœuvres de mise en
orbitre se sont déroulées selon
Alexei Léonov « sans problèmes ».
« Soyouz » se trouvait alors à une
distance maximale de la Terre de
224.8 kilomètres et minimale de
221.9 kilomètres. Sa période de
révolution était de 88,9 minutes et
son inclinaison par rapport au plan
de l'équateur de 51,78 degrés.
En fait, un défaut dans le nez de
la cabine Apollo aurait pn avoir
des conséquences relativement
graves et empêcher les équipages
américain et soviétique de se rendre
visite pendant le vol commun.
Les trois Américains avaient, en
effet découvert qu'ils ne pouvaient
dégager une tige de la partie avant
d'Apolio, les empêchant de fermer
une porte du sas.
Or le sas devait être absolument
étanche pour permettre aux cosmonautes de passer d'un vaisseau à
l'autre jeudi et vendredi après la
jonction.
Ils ont également eu des ennuis
avec l'urinoir et une bulle d'hélium
est apparue dans un tuyau de
réservoir.
N'ayant pu fixer la tige
proprement, les astronautes sont
allés se coucher et le directeur de
vol Neil Hutchinson a chargé une
équipe au sol de travailler sur le
problème.
(Téléphoto APV
Le porte-parole a précisé qu'une
partie de tige a semble-t-il été trop
serrée, mais selon lui il y a
plusieurs solutions.
UN VISITEUR
Environ trois heures et demie
après leur décollage de cap
Canaveral, les astronautes ont
découvert un passager clandestin à
bord de la cabine « Apollo ».
Voici le dialogue qui s'est alors
échangé entre le vaisseau et le
centre de contrôle de Houston :
Apollo : « Nous voudrions que vous
signaliez à cap Canaveral qu'ils ont
placé un passager clandestin à
bord.
— Centre de contrôle : OK.
— Apollo : nous avons découvert
qu'un magnifique moustique de
Floride volait par ici.
— Centre de contrôle, dans un
éclat de rire : OK. Vous pourriez
peut-être songer à faire une
nouvelle expérience avec lui.
— Apollo : je vais le donner à
manger à nos poissons ».
L'une des expériences d'« Apollo», destinée à déterminer les effets
de l'apesanteur sur la croissance
d'embryons de poissons, utilisera
une espèce qui contribue, sur Terre,
à limiter la multiplication des
moustiques.
Réparation faite, la « visite » prévue pour aujourd'hui sera possible
(Téléphoto AP)
Suspense: la visite
de l'espace a bien
faili être annulée
Drogue: trafiquants étrangers
: , "!y sévèrement condamnés à Neuchâtel
;" • : ' -it;, j i
(Page 3)
i PAGE 6 j
A la Clusette, la construction du '
premier tunnel routier de Suisse <
à trois pistes avance rapidement <
pour que l'ouverture au trafic se i
fasse cet automne. On en est au I
bétonnage de la chaussée. I
- i
Bientôt le tunnel
de la Clusette
I CHRONIQUE RÉGIONALE :
> pages 2, 3, 6. . j
i INFORMATIONS SUISSES : JI page 7. ,
I TOUS LES SPORTS : ]
> page 9. (
) CARNET DU JOUR- !
» PROGRAMME RADIO-TV : J
| page 11. (
» DERNIÈRE HEURE !
> ET BOURSES : ,
j page 13. i
!- . . . . . »
" ___ ;_!. ___. ___ ___ j J__ _^ _^
_-_
_^ _^ _-__ J._ J._ _._ !
<
i PAGE 7 ,
Afin de relancer le secteur de la
construction et permettre la
réalisation de 46 projets de
génie civil, le gouvernement bernois vient d'accorder des crédits
urgents (19 millions) pour des In- '
vestissements supplémentaires.
Relance
dans le canton
de Berne
, Dévastateurs, de gros orages ont
( sévi sur la Suisse orientale. Un
! pêcheur a été tué et la grêle acausé des dégâts. Par ailleurs
. deux gros incendies se sont
déclarés.
i i Orages
et incendies
en Suisse centrale
IMPRIMERIE CENTRALE
et de la
FEUILLE D'AVIS DE NEUCHATEL S.A.
Rue Saint-Maurice 4 - Neuchâtel
Direction générale : Marc WolfrathRédacteur en chef : Jean Hostettler
^_^__—_^_—--^_—
Que ton repos soit doux
comme ton cœur fut bon.
Madame Henri Kopp-Muller ;
Mademoiselle Jeannine Kopp, à Bettens ;
Monsieur et Madame James Cairoli-Kopp et leurs enfants, à Sonvilier ;
Monsieur et Madame Francis 'Schaenzli, à Neuchâtel ;
Monsieur et Madame Rub Kopp, à Presinge ;
1 Monsieur et Madame Ernest Vallélian, leurs enfants et petit-fils, à Trélex et
Genève ;
Madame Jean Millier, ses enfants et petit-fils, à Montréal et Bâle,
ainsi que les familles parentes et alliées,
ont la douleur de faire part du décès de
Monsieur Henri KOPP
ancien moniteur d'auto-école
leur très cher époux, père, grand-père, frère, beau-frère, oncle, grand-oncle, cousin,
parent et ami, que Dieu a repris à Lui, dans sa 71me année, après une longue et
pénible maladie supportée avec courage.
2003 Neuchâtel, le 15 juillet 1975.
(Rue de Beauregard 23)
Veillez et priez, car vous ne savez ni
le jour ni l'heure où le Seigneur viendra.
Mat. 25 : 13.
L'incinération aura lieu vendredi 18 juillet.
Culte à la chapelle du crématoire, à 14 heures.
Domicile mortuaire : pavillon du cimetière de Beauregard, Neuchâtel .
Cet avis tient lieu de lettre de faire part
Le Teen à Boudry
au temple, à 20 h,
les 18 et 19 juillet
Des jeunes vous parleront de leur
façon d'affronter la vie.
Entrée gratuite.
Le Teen à Cortaillod
à la Maison de paroisse, à 20 h,
ce soir !
Des jeunes vous parleront de
leurs expériences.
Entrée gratuite.
Fr. 3.30 par millimètre de hauteur
Réception des ordres : Jusqu'à 22 heures
i»-«-<-M_«_«_*_*_ ft-*-_M_-ft--*-É-.- --i--_a-»_«_»-a-_i_M--*__ft-*-«̂ ^
Les animaux ne doivent pas souffrir des vacances !
La période des vacances, attendue
avec impatience par l'homme, est souvent une source de malheurs pour les
chiens, les chats et les petits animaux.
En France, chaque été, 350.000 chiens
sont abandonnés. Parfois d'une façon
cruelle : attachés à des arbres, jetés par
la portière d'un véhicule, etc..
En Suisse, heureusement, de tels cas
sont rares. Pourtant, chaque été, dans le
canton , de pauvres bêtes innocentes,
dont le seul crime est d'avoir aimé
aveuglément l'homme, sont aussi abandonnées. On a même retrouvé des chiens
liés à des arbres ou à des roches qui ont
été libérés par des bûcherons et des
promeneurs attirés par les gémissements.
Des chats sont voués à errer dans la
campagne à l'état sauvage.
Le sort des petites bêtes aussi est parfois peu enviable. N'a-t-on pas retrouvé
des cochons d'Inde dans une poubelle ?
Il en est de même pour des tortues, des
hamsters. Certains se disent : « Après
tout, ces petites bêtes ne coûtent pas
cher, au retour de vacances, on en achètera d'autres pour amuser les enfants ! ».
Ds oiseaux dépérissent dans les cages,
faute d'eau et de graines fraîches.
UN ANIMAL N'EST PAS UN JOUET
Certes, ce n'est pas toujours particulièrement drôle de voyager à l'étranger
avec des animaux. Certains d'entre eux
ne supportent pas le transport, d'autres
sont interdits dans les hôtels et sur les
plages.
Pourtant, un animal n'est pas un
jouet, un objet , un citron que l'on jette
à la poubelle, une fois qu'il a été pressé.
Les chiens, les chats et même les plus
petites bêtes, sont des êtres vivants, qui
s'attachent à leurs maîtres et au foyer. Il
faut s'en occuper jusqu'au bout, car leur
abandon est une source de souffrances.
Sinon, il vaut mieux ne pas en adopter.
N'a-t-on pas vu des chiens et des chats
refuser toute nourriture à la suite d'un
abandon ?
QUE FAIRE ?
L'idéal, c'est de partir en vacances
avec son chien et de confier son chat
aux soins d'un proche ou d'un voisin.
Sinon, il conviendra de les placer dans
un chenil où des bons soins leur seront
assurés.
Pour les petits animaux (cochons
d'Inde, lapins-nains, hamsters, oiseaux,
tortues, etc.), il conviendra de les confier à des amis. Sinon, Mme Mariotti, de
Peseux, membre du groupe des « Amis
des bêtes », est disposée à prendre soin
des petits animaux pendant l'absence de
leurs maîtres.
De son côté, la Société protectrice des
animaux de Neuchâtel (SPA), est là
pour éviter l'abandon de chiens et de
chats et protéger les compagnons de
l'homme, victimes de l'ingratitude. Il
suffit d'alerter son agent, M. J.-Cl.
Schwaar, à Areuse.
Enfin , rappelons que plusieurs chiens
et chats, abandonnés récemment, se
trouvent actuellement au chenil de
Cottendart , à Colombier. Ces animaux,
jeunes et en bonne santé ont besoin de
retrouver un nouveau foyer.
Les animaux domestiques ne sont pas
ingrats : ils répondent aux bons soins et
à l'affection qu'on leur porte, par un
amour et une fidélité aveugles. Ne les
décevons pas ! Jaime PINTO
Travaux de réfection au cimetière :
crédit controversé, mais accepté
Au Conseil général de Cornaux
De notre correspondant :
Le Conseil général de Cornaux a siégé récemment sous la présidence de
M. Michel Clottu. Il semblait que cette
séance serait brève et aurait un goût
d'avant-vacances. Mais, une demande de
crédit de 47.000 fr. destinée à la réfection du porche du cimetière et au drainage de la partie nord de celui-ci suscita
quelques surprises.
Deux conseillers généraux, MM. Niklès et Muller, se sont opposés à l'entrée en matière, estimant que la construction d'un nouveau collège doit avoir
la priorité sur de nouvelles demandes
de crédit. M. Murset, conseiller communal, réservé sur le renvoi du projet pour
une question "de forme de financement ,
préférait que l'on prélève toute la somme sur le legs octroyé par feu Mme
Marguerite Fluhmann, pour l'entretien
de la tombe de ses défunts et du cimetière.
Une suspension de séance fut demandée, après quoi, M. Niklès retira sa
proposition de renvoi et c'est à l'unanimité que le Conseil général vota le crédit de 47.000 fr. à prélever sur le legs
précité. La commune de Thielle-Wavre,
qui est co-propriétaire du cimetière pour
un tiers, a déjà voté sa part de
20.000 francs.
Le dossier de naturalisation du département de justice ainsi que le rapport
du Conseil communal concernant la demande d'agrégation communale de
M. Dino Poletto et de ses deux enfants
étant probants, le législatif a voté par
16 voix cette agrégation.
FUTUR COLLÈGE
Une communication du conseil avait
trait au futur collège primaire de Cornaux. M. Caprano, directeur des finances, informa officiellement le Conseil
général que la commission d'étude a eu
une discussion à ce sujet lors de sa
séance du 27 juin. L'exécutif a chargé
l'architecte d'étudier une variante d'un
prix estimatif allant jusqu'à quatre millions de francs, comprenant dix salles
sans locaux annexes, mais avec la salle
de gymnastique et le logement du
concierge, réalisable en plusieurs étapes.
Une discussion nourrie s'est engagée ;
elle a prouvé qu'il serait néfaste que des
passions ou des positions par trop tranchées s'affrontent dan s la recherche
d'une solution à ce vaste et coûteux
problème.
En raison de la récession dans le
domaine de la construction , la belle
esplanade au nord du village, appartenant à l'entreprise Facchinetti, est devenue un dépôt de machines de chantier.
M. Willy Meier demanda au Conseil
communal s'il avait prévu un autre emplacement pour l'organisation de la Fête
nationale. L'exécutif répondit que l'ancien emplacement au Clos-Saint-Pierre
pourrait être envisagé.
PROPRETE D'ABORD
Dans les divers, M. Murset, conseiller
communal, lança un vibrant appel à la
population pour qu'elle fasse preuve de
discipline, quant à la propreté à observer aux abords de la place de décharge.
Il fut ensuite question de camions
lourds circulant sur le chemin de vignes
entre Cornaux et Cressier, incommodant
fortement les piétons, de même que des
motards utilisant pour leurs prouesses le
chemin du château Jeanjacquet.
QUELQUES CHIFFRES
En dernier lieu, M. W. Meier, délégué
du Conseil général auprès du syndicat
de la Châtellenie de Thielle pour l'épuration des eaux usées, donna d'intéressantes informations quant à l'approbation des comptes de l'exercice 1974.
Voici quelques chiffres qui reflètent la
situation financière actuelle : coût actuel
approximatif ; ouest de la Châtellenie :
12.000.000 fr; est de la Châtellenie :
6.000.000 fr ; subventions reçues par
l'Etat : 5.495.800 f r ; par la Confédération : 3.263.252 fr ; à recevoir :
2.440.948 fr ; à la charge des communes : 6.800.000 fa (déjà versés :
1.625.000 fr.)
Après l'explosion de Peseux
libération de la prévenue
Au tribunal de police de Boudry
Présidé par M. Biaise Galland, juge
suppléant qui était assisté de Mme
Jacqueline Freiburghaus, greffière, le tribunal de police de Boudry s'est occupé
hier de l'explosion de Peseux du 10 décembre 1973. On se souvient que ce
jour-là, vers 15 h 45, la place de la
Poste avait été ébranlée par une violente
déflagration qui s'était produite dans un
immeuble sis en face du bureau de
poste.
Un passant devant être mortellement
blessé par un débris de l'explosion,
tandis que des dégâts considérables
étaient eregistrés tant à l'immeuble
sinistré qu'aux maisons voisines et aux
voitures stationnées sur la place.
Mme D. R. était prévenue de négligence sur de simples présomptions. Or,
le rapport de l'expert consulté était
imprécis tant dans les détails que dans
les points importants. La preuve que
Mme D. R. ait quelque responsabilité
dans ce tragique accident n'est nullement apportée. Aussi, la prévenue a-telle été libérée et les frais mis à la
charge de l'Etat.
A. J., de Cressier, est prévenu de voies
de fait, tentative de contrainte et vol.
Après un arrangement de dédommagement de 200 fr., il est libéré. Toutefois, en raison de son comportement qui
a nécessité une enquête, il supportera 30
fr. de frais.
Deux voisins de Peseux, MM. A. C.
(prévenu) et G. B. prennent l'engagement de s'ignorer dès ce jour et la
plainte pour injures et diffamation est
retirée.
B. H. est prévenu de violation d'entretien, pour un montant de 9760 fr. à
fin juillet. A près arrangement entre les
deux parties, la plainte est suspendue
pour une période de six mois.
Sur les routes
du canton en juin
Au cours du mois de juin, 182 accidents se sont produits sur les routes
neuchâteloises. Deux morts et 68 blessés
ont été déplorés. Les accidents ayant
causé pour plus de 200 fr. de dégâts se
montent à 169. ON compte 318
conducteurs en cause et 193 personnes
dénoncées.
Quant aux fautes imputables lors de
ces accidents, elles se répartissent de la
manière suivante : violation de priorité :
46 ; excès de vitesse : 32 ; distance insuffisante : 18 ; ivresse : 20 ; inattention,
15 ; circulation à gauche : 5 ; dépassement téméraire : 5 ; croisement imprudent : 1 ; imprudence des enfants : 8 ;
changement de direction : 10 ; marche
arrière : 8 ; entrave à la circulation : 4 ;
imprudence des piétons, 4 ; inobservation
de passages pour piétons : 1 ; signalisation non respectée : 5 ; sommeil, surmenage ou malaise : 3 ; pneu lisse : 1 ;
mauvais stationnement : 1 ; animaux : 1 ;
inexpérience : 1 ; causes diverses : 1. Enfin , deux cas d'ivresse sans accident ont
été enregistrés.
Observations météorologiques
Observatoire de Neuchâtel, 16 juillet
1975. — Température : moyenne, 21,6 ;
min. : 17,8 ; max. : 26,8. Baromètre :
moyenne 720,5. Vent dominant : direction, sud, faible à modéré jusqu'à
15 h 30 ; ensuite ouest, nord-ouest,
modéré. Etat du ciel : nuageux à légèrement nuageux.
Niveau du lac 16 juillet 429,42
Température de l'eau 21 °
Vacances horlogères
1976 fixées
Toutes les entreprises horlogères
seront fermées du lundi 19 au samedi 31 juillet 1976. Le comité de la
Convention patronale de l'industrie
horlogère suisse a ainsi fixé, avec
une année d'avance comme à l'accoutumée, les dates des vacances
horlogères de l'année prochaine. La
troisième semaine de vacances payées
est accordée selon les instructions
des associations patronnales. La Convention patronale recommande d'octroyer cette troisième semaine directement avant ou après les deux semaines officielles.
•'¦'•**'-'*Y,*,*-*-*-*'*"*-'-*-*-*-*-*-***-
,****'"'*'*-*'****''*'*******"***''**J'***'"̂^^
\FKHÏIl L'ffj rpflffss II
DE M 'ABONNE DÈS CE JOUR
* jusqu'à fin septembre 1975 pour Fr. 21.—
* jusqu'à fin décembre 1975 pour Fr. 45.—
:&S:;: Puis renouvellement au tarif suivant : ::::¦:::¦::::
3 mois Fr. 26.— ; 6 mois Fr. 50.— ; 1 an Fr. 96.— ;
£*:& (* soulignez ce qui convient) W$&
Nom :
Prénom :
No el rue .
&:£$ No postal . Localité , :•:•:•:•:•:•:
Signature :
::::::::::::: Veuillez retourner ce bulletin sous enveloppe non collée, :¦:•:•:•:•:•:
§:•$:$• affranchie de 15 centimes, à S'-iïi*:
£x;g: FAN L'EXPRESS S:;:;:;:;::
:W:W: Service des abonnements 2001 NEUCHATEL $$&M
Etat civil de Neuchâtel
Naissances. — 5 juillet. Rime,
Christelle, fille de Raymond-Joseph, gendarme, Neuchâtel, et de Fabienne-Denise, née Meier. 10 juillet. Drot-dit-Busset, Nicolas, fils de Raymond, employé
d'état, Neuchâtel, et de Josiane-Colette,
née Vôgtli. 14. Coppola, Roland, fils de
Pietro-Maria-Leonardo, chef d'équipe,
Neuchâtel, et de Santina, née Chitto. 15.
Villard, Karine-Marianne, fille de JeanMarie, laborantin, Neuchâtel et de Marianne-Catherine, née Guinand.
Décès. — 7 juillet. Michailoff née Guinand, Eugénie, née en 1894, ménagère,
Neuchâtel, divorcée. 8. Schôpfer, Roland-Michel, né en 1946, ouvrier de fabrique, Neuchâtel, divorcé. 14. Reggiori,
Louis-Guido, né en 1903, Neuchâtel, célibataire. 15. Kopp, Henri-Charles, né en
1904, ancien moniteur d'auto-école, Neuchâtel, époux de Jeanne-Marie-Thérèse,
née Muller. é DITES 1¦ NOUS...
{ : .;.jj: yy.. g ... ce que l'on vous offre
|| 11 » ailleurs. Nous sommes prêt
£ :̂py
r, à relever le défi. Car
li llj lsl 4m dans la 9amme Simca- Ĥ TO..
ip ||| l ^Ê Chrysler- Sunbeam il y a la f^r̂ j
CF:y 7̂ 1 H voiture
qui correspond à vos _ /̂ \_fl
•¦ "y±M besoins, à votre budget et à __¦__¦
ïïmM votre tempérament. Et CHRYSLER
y- ':'y; J.\ÂWk nos offres de reprise sontPlitii Wm actuellement véritablement mtmmmy ;V ".|; M . estivales. Pour votre profit. ùUHBtAM
rC: ' -j ::y mmm Votre ageint Simca-Chrysler :
Concessionnaires : Neuchâtel : A. Waldherr , (038) 2419 55. — Fleurier : C. Hotz
(038) 71 29 22. — Le Landeron : J.-B. Ritter , (038) 51 23 24.
Fontaines : E. Benoit , (038) 531613. — Les Verrières : A. Haldi, (038) 6613 53
LA FAN EST FOURNISSEUR
DE PAPIER MACULATURE
imprimée
blanche
Hi - Fi
à des conditions très avantageuses
Profitez-en
Profondément touchée des témoignages
de sympathie et d'affection reçus lors de
son grand deuil, la famille de
Madame
Hélène GIÂUQUE-GALL
remercie très sincèrement toutes les personnes qui l'ont entourée et de la part
qu'elles ont prise à sa douloureuse
épreuve, par leur présence, leurs dons,
'leurs messages ou leurs envois de fleurs.
Elle les prie de trouver ici l'expression
de sa profonde reconnaissance.
Prêles, juillet 1975.
La famille de
Monsieur Willy MAULAZ
remercie très sincèrement toutes les personnes qui, par leur présence aux obsèques, leurs messages, ont pris^
part à sa
douloureuse épreuve et les prie de trouver ici l'expression de sa profonde reconnaissance.
Colombier, juillet 1975.
Illl ll l §ÉiipSMlip|%'pfe LA HÉGION
'yyyy'yyyy iiïyyy : yy;- ¦ • • • yyy^ywy -x ^y ; : : ; ;¦• ; • ¦• : :>yyyyy yy,. ,;;¦;; ; 'yyyyy ¦:¦¦ y - -:yy ¦ .¦¦ y y- y <>. y y y±y y t ty &w &8f â&&8^ ^ : :̂ yyyfyyyyyy ŷyyyyy ^
Réception des ordres : jusqu'à 22 heure»
Monsieur et Madame Roger DuboisJacot et leurs fils Bernard et Philippe, à
Marin ;
Monsieur et Madame Jean-Pierre Dubois-Simons et leurs fils Roger et Jacques, à Onex ;
Madame Charles Magnin-Carnal, à
Areuse, ses enfants et petits-enfants, à
Boudry et Taizé ;
Les enfants et petits-enfants de feu
Emile Carnal ;
Monsieur et Madame René CarnalMauri , leurs enfants et petits-enfants, à
Fleurier,
ainsi que les familles Hofmann, Dubois, Carnal , parentes, alliées et amies,
ont le chagrin de faire part du décès
de Madame
Elisa Marguerite DUBOIS
née CARNAL
leur très chère maman, belle-maman,
grand-maman, sœur, belle-sœur, tante,
cousine, parente et amie, que Dieu a
reprise à Lui, dans sa 75me année, après
une longue maladie.
2074 Marin-Epagnier, le 15 juillet 1975.
(Sugiez 8).
L'incinération aura lieu vendredi
18 juillet.
Culte à la chapelle du crématoire, à
16 heures.
Domicile mortuaire : pavillon du
cimetière de Beauregard.
Cet avis tient lieu de lettre de faire part
Réception de» ordres : Jusqu'à 22 heures
t Madame et Monsieur Jean Gisler-Gerber et leur fille Manuela, à Zurich ;
Madame et Monsieur Gérard KaeserGerber et leurs filles Corinne et Delphine, à Bôle ;
Mademoiselle Madeleine Gerber, à
Peseux ;
Madame et Monsieur Patrick Ferrier-Gerber, à Boudry ;
Madame Samuel Grossenbacher-Béhormond, à Neuchâtel ;
Madame Yvonne Gerber, à Lausanne ;
Madame Albert Schick-Gurtner, à
Berne ;
Monsieur et Madame Marcel Comaz
et leur fille Chantai, à Vufflens-la-Ville,
ainsi que les familles Gurtner, Cornu,
Henney, Rossier, parentes, alliées et
amies,
ont la douleur de faire part du décès
de Madame
Walter GERBER
née Sylvie BÉHORMOND
leur chère maman, belle-maman, grandmaman, sœur, belle-sœur, tante, nièce,
cousine, parente et amie que Dieu a
rappelée à Lui, dans sa 64me année,
après quelques heures de maladie, munie
des Saints Sacrements de l'église.
Peseux, le 16 juillet 1975.
Heureux ceux qui procurent la
paix, car ils seront appelés enfants
de Dieu.
Le jour et l'heure de l'ensevelissement seront indiqués ultérieurement.
Domicile mortuaire : Pavillon du cimetière de Beauregard.
Domicile de la famille : G. KaeserGerber, Lac 26, 2014 Bôle.
R.I.P.
Cet avis tient lieu de lettre de faire part
Ce soir, à 21 h
loiiin to it* Théâtre de la Boine
S ';
J ^T h
VU DU LAC
S ^W J I DE LA BÉROCHE
S \A/J AU LANDERON
>^5»̂ Projections commentéesEntrée libre
ENCORE
DES SOLDES
Profitez-en ! ! !
Portes-Rouges 131-133 Neuchâtel
r**** Centre culturel neuchàtelois,
llnWM rue du Pommier 9,
llr"* Cabaret d'été1 * Ce soir, dès 20 h 30
HENRI DÈS
avec Jacky Lagger
Réservez vos places s.v.p.
Tél. 25 90 74
Le matin encore assez ensoleillé.
L'après-midi par moment très nuageux
et averses ou orages régionaux. Température en plaine 13 à 18 degrés la
nuit , 24 à 29 l'après-midi. Limite de zéro
degré proche de 4000 m vents du sudouest faibles à modérés, fraîchissant
dans les orages.
ANTIQUITÉS
Il sera vendu les jeudi et vendredi 17 et 18 ju illet 1975, de 9 à
17 h, à la rue de Lausanne 5,
1er étage, à Fribourg :
Secrétaire-commode Louis XVI, 10
chaises cerisier Louis-Philippe,
table portefeuile fribourgeoise,
salon Louis XV, vaisselier fribourgeois, canapé Directoire, bonnetière, jolie armoire 2 portes, petit
vaisselier rustique, poudreuse
Louis XV, table demi-lune, bureau
de dame Louis XV, table ronde,
bahut, secrétaire à abattant,
armoire d'angle, bibliothèque rustique, plusieurs tapis d'Orient,
tableaux anciens, table à jeux , 4
chaises Napoléon III , miroirs, horloges, bibelots , lampes, etc.
Responsable de la vente :
Mme Cardinaux.
Tél. (037) 22 79 20.
Trois ans, deux ans et demi et 20 mois d'emprisonnement
pour trois trafiquants internationaux de stupéfiants
Au tribunal correctionnel du district de Neuchâtel
Il est rare d'entendre prononcer un
réquisitoire aussi bref, mais aussi sévère
que celui formulé hier par le procureur
général du canton, M. Henri Schupbach,
devant le Tribunal correctionnel du district de Neuchâtel qui siégeait dans la
composition suivante : président : M.
Alain Bauer ; jurés : MM. Cyrille Persoz
et Jacques Boillat ; greffier : Mme
Claire-Lise Jaquet.
— Je suis surpris , a dit notamment le
représentant du ministère public , que les
magistrats qui ont instruit cette affaire
n aient pas décidé de faire parvenir le
dossier à la Cour d'assises plutôt qu 'à
un tribunal correctionnel . Malgré l'extrême gravité de cette cause, je ne demanderai néanmoins pas l'internement
pour délinquants d'habitude, car, à force
de prendre de mauvaises habitudes , je
crains que les prévenus ne choisissent
celle de rester en Suisse !
C'est pourquoi , après s'être encore
étonné qu 'on laisse entrer dans notre
pays de pareils individus , le procureur
demanda au tribunal de condamner les
prévenus au maximum de ses compétences, soit trois ans d'emprisonnement ou
de réclusion .
SI CE N'EST PAS ASSEZ...
— Si vous estimez que cela n'est pas
suffisant , vous pouvez parfaitement vous
déclarer incompétent , précisa le procureur, et renvoyer le dossier à la Chambre d'accusation qui décidera s'il y a
lieu de porter cette affaire devant les
Assises.
Il faut avouer, maintenant que les
cas d'infractions à la loi fédérale sur les
stupéfiants sont presque aussi fréquents
que les • accidents d'automobiles, que des
drogués de tous genres ont déjà défilé
à l'Hôtel de ville du chef-lieu. Acheteurs, consommateurs, revendeurs, trafiquants : aucun cependant n 'a jusqu 'à
présent effleuré les sommets atteints par
les trois prévenus qui ont comparu hier.
Tous trois de nationalité étrangère ,
S. D., 27 ans, J.-C. R., 27 ans et J. B.,
21 ans, ont choisi Neuchâtel comme
principal lieu de revente d'une quantité
invraisemblable de drogues dures importées principalement d'Amsterdam. D. et
R. avaient fait connaissance en 1973
alors qu 'ils purgeaient tous deux une
peine d'emprisonnement en Allemagne.
TRAFIC INTERNATIONAL
R. vint s'établir au début de février
1974 à Neuchâtel où il commença à
s'adonner à la consommation de stupéfiants. A l'arrivée de son ami D., au
début du mois de juillet dernier, les
deux compères, avec des tiers poursuivis
par ailleurs, décidèrent d'organiser un
trafic de drogues dures et de vivre de
ses ressources. C'est ainsi que D., le
« cerveau » de la bande, se rendit , d'été
à novembre 1974 (ou y envoya seule
son amie J. B.) à Amsterdam à huit
reprises pour y acquérir de l'héroïne.
Après avoir prélevé le nécessaire pour
leur consommation personnelle, les deux
amants remettaient la marchandise à R.
qui était chargé de l'écouler, avec néanmoins l'autorisation d'utiliser les quantités requises par son organisme. Plus de
500 grammes d'héroïne (achetés plus
de 40.000 fr.) fu rent donc passés en
Suisse en quelque trois mois et revendus
avec un bénéfice évalué entre 20.000 et
50.000 francs ! Si les rôles de trafiquants de S. D. et J. B. ressortent nettement , celui de R. est plus obscur. Lui ne
s'est jamais rendu à l'étranger pour y
chercher de la drogue mais, circonstance aggravante, ne se contentant pas d'en
consommer et d'en revendre, il a initié
à la consommation de drogues dures
son amie alors âgée de 16 ans.
PAS DE DIFFÉRENCE
Pour l'accusation, dissocier les cas devant la gravité des faits reprochés el
admis, ne servait strictement à rien,
Le défenseur de J.-C. R. tenta bien de
faire admettre au tribunal que son client
était plutôt un consommateur qu'autre
chose, mais sans grand résultat.
— On ne va tout de même pas reprocher à R. de ne pas être un grand
trafiquant comme D. par exemple ,
s'écria-t-il en désespoir de cause.
UN PASSE CHARGE
Le tribunal, en condamnant R. aussi
sévèrement que ses deux comparses, a
néanmoins largement tenu compte des
antécédents défavorables de celui-ci. En
effet le prévenu, après cinq condamnations successives en France et en Allemagne, a déjà passé six ans de sa vie
en prison ! D'autre part , R. n'est plus
un enfant et devait savoir accepter les
risques en récidivant dans l'illégalité.
C'est la raison pour laquelle le Tribunal correctionnel a finalement condamné J.-C. R. à deux ans et demi
d'emprisonnement ferme, sous déduction
de 238 jours de détention préventive.
Un arrêt du Tribunal fédéral précisant
que non seulement un enrichissement
illégitime , mais encore l'avantage économique retiré d'un trafic illégal doivent
être dévolus à l'Etat , le tribunal du
chef-lieu a ordonné que R. restitue une
somme de 10.000 fr. à l'Etat.
¦EXPULSÉS
R. n'avait , en effet , jamais eu besoin
d'acheter de la drogue pour assouvir ses
besoins, son salaire pour la revente de
stupéfiants à laquelle il se livrait étant
précisément constitué par le prélèvement
de petites quantités de cette marchandise. J.-C. R. a également été expulsé de
Suisse pour une durée de 15 ans et s'acquittera de 1350 fr. de frais de justice.
LE MA X I M U M
Quant à S. D., déjà condamné à trois
reprises en Allemagne, il s'est vu infliger la peine maximale pouvant être octroyée par un tribunal correctionnel , soit
trois ans d'emprisonnement sous déduction de 238 jours de détention préventive. Le tribunal a refusé , comme le demandait le procureur général , de prononcer une peine de réclusion , une des
conditions requises n'étant pas précisée
dans l'arrêt de renvoi. S. D. sera également expulsé de notre pays pour une
durée de 15 ans, restituera à l'Etat une
somme de 20.000 fr. et payera 2030 fr.
de frais.
Le cas de l'amie de ce dernier, J. B.,
était un peu particulier. La prévenue,
bien qu'elle avoue s'adonner à la consommation de stupéfiants depuis quatre
ans, n'a jamais été condamnée auparavant. D'autre part, son jeune âge aurait
pu parler en sa faveur. Mais la prévenue
a refusé que son mandataire invoque
l' « enrôlement » dans la bande pour cette raison. Aussi le tribunal a-t-il retenu
que si B. n'a pas participé à la revente
directe de stupéfiants, elle en avait largement profité tout de même, pouvant
se droguer quand bon lui semblait et
vivant durant trois mois des ressources
de son ami dont elle ne pouvait ignorer
la provenance, s'étant elle-même rendue
plusieurs fois à Amsterdam.
VINGT MOIS D'EMPRISONNEMENT
Au vu de toutes ces considérations,
le tribunal a condamné J. B. à 20 mois
d'emprisonnement ferme, dont à déduire
238 jours de détention préventive, à
l'expulsion de Suisse pour une durée
de 15 ans, à la restitution à l'Etat d'une
somme de 10.000 fr. et au paiement de
1015 fr. de frais de justice.
J. NUSSBAUM
Charles-Martin Hirschy-Schneider
ou l'art du verre enfin retrouvé
¦ ËSk i"UAIIlf .liC . li lNIlC
Charles-Martin Hirschy-Schneider , vous
connaissez ? Ceux qui, régulièrement suivent les vernissages qui ont
lieu dans ce canton, auront reconnu le
jeune sculpteur chaux-de-fonnier, établi
à la Maison-Monsieur. En effet, il vient
d'exposer, dans son atelier, ses dernières œuvres, sculptées dans du verre.
Pour ceux qui auraient « raté »
l'exposition, précisons que CharlesMartin Hirschy - Schneider a la trentaine, une belle paire de moustaches, un
solide sens de l'amitié et surtout une
dose de modestie qui n'est pas toujours légion dans les milieux
artistiques.
Dernièrement nous l'avons rencontré
dans son atelier où, après la fermeture
de son exposition, il était en train de
mettre de l'ordre dans ses pièces.
— Charles-Martin vous êtes sculpteur, pourquoi ?
De la sculpture traditionnelle...
(Avipress)
— Après avoir suivi mes écoles a La
Chaux-de-Fonds je suis allé à Cernier
pour faire l'école d'agriculture. Mais je
sentais que ce n'était pas ce qui me
convenait et , passionné de sculpture,
j'ai voulu en faire mon métier. J'ai
donc préparé le concours de l'Ecole
des Beaux-arts de Genève où j'ai été
reçu.
— C'est donc là que vous avez reçu
votre formation de base.
— Oui, pendant, cinq ans, j'ai suivi les
cours de cette école. L'enseignement
étant donné d'une manière très libérale, je me suis senti immédiatement à
l'aise. En deuxième année, j'ai
participé à un concours où il fallait
décorer une surface de un mètre carré,
le sujet étant libre. Je ne l'ai pas gagné mais, quelques temps plus tard,
i'UBS demanda aux participants de
pouvoir exposer leurs œuvres dans ses
vitrines. Et, surprise, un couple de
loclois trouvant mon bas-relief à son
goût, l'acheta.
D'ailleurs, dans mon enthousiasme,
j'ai oublié de le signer... C'était ma
première commande.
— Après avoir passé cinq ans à
l'Ecole des beaux-arts, vous êtes resté
à Genève où vous aviez un atelier, rue
de Lyon.
— En effet, pendant quelques années
je me suis consacré surtout à la restauration et à la réfection des motifs
sculptés sur des édifices de la renaissance genevoise tels la Maison de
Saussure, l'hôtel de ville, etc. D'autre
part, dans mon atelier, je sculptait des
pièces et préparait tous les concours
des bourses de ville de Genève. Je
dois préciser qu'à l'époque, les
matières principales que l'employais
étaient la pierre, le modelage et le bois.
Je ne pouvais pas me permettre de faire des pièces en bronze ce dernier
étant beaucoup trop cher.
— A ce propos, comment un jeune
artiste peut-il vivre dans une ville
comme Genève ?
— Il est bien clair que sur le plan financier, il fallait serrer car mon choix
impliquait une certaine somme de sacrifices. On se groupait avec quelques
amis pour faire la cuisine car c'était
meilleur marché que d'aller au
restaurant universitaire. Et puis, quand
on n'avait plus d'argent pour1 se payer
une bière, on trouvait bien un petit travail à faire ce qui nous permettait dp
s'en offrir deux ensuite... Mais, je tiens
quand même à préciser que ce n'était
pas la misère noire. D'ailleurs, je travaillais, pour une boutique en faisant
des bijoux en cuivre, ce qui me permettait d'avoir un petit appoint. Et
puis, j'ai quand même gagné deux
bourses de la ville de Genève ce qui
m'a permis de voyager pour aller voir
d'autres écoles et d'autres méthodes.
— A ce moment votre vie va changer.
— Oui, je me marie et décide de
quitter Genève. Je viens m'installer,
avec ma famille, dans le Jura et plus
particulièrement à la Maison-Monsieur
où les conditions de vie étant différentes de celles de Genève, je peux
créer mes premières pièces en bronze.
— C'est ici, je crois, qu'est née
l'idée des sculptures en verre ?
— En effet, très souvent on me parlait des fameux verres du Doubs et
les relations qui ont été faites entre
mes oncles verriers et moi m'ont incité
à apprendre la technique du verre. Je
suis donc parti chez mon oncle, en
France, pour apprendre les bases du
métier de verrier. J'ai fait des stages réguliers pendant cinq ans, durant lesquels je me suis familiarisé avec le
coulage, la composition de la matière
et la technique du coloriage. C'est
aussi là que j'ai appris à travailler sut
des pièces relativement compliquées.
— Mais, les pièces que vous avez
exposées, où ont-elles été faites ?
— Lorsque j'ai eu maîtrisé la technique de la sculpture sur verre, je suis
parti en Bretagne où j'ai préparé mon
exposition. Toutes les pièces ont été
créées là-bas. • '
— Et maintenant quels sont vos projets ?
— Tout d'abord partir en vacances
car je suis « crevé ». Puis, après, me
remettre au travail et étudier de nouvelles formes, créer de nouveaux
coloris et surtout continuer dans cette
voie qui me paraît non seulement intéressante mais encore qui semble parfaitement convenir à mon besoin de
création.
Propos recueillis par E. O.-G.
. à l'admirable résultat de la pièce en
verre. (Avipress)
Le camp de Vaumarcus battra
son plein durant I été
? Lçs semaines ont passé depuis la journée du 8 mai marquant à la fois le
60me anniversaire du camp de Vaumarcus et la réalisation des premiers objectifs de rénovation et de rajeunissement ,
cela grâce à l'élan de générosité dont le
camp a bénéficié depuis trois ans et qui
continue à se manifester.
Dés lors, les installations du camp
n'ont cessé d'être utilisées par de nombreuses communautés et groupements de
tous genres, enchantés de trouver des
locaux parfaitement rénovés, dont l'utilisation polyvalente rend de précieux
services, sans compter le parfait accueil
et le savoir-faire des nouveaux gardiens,
M. et Mme André Béguin-Ducommun.
LE GOUT DE LA RÉFLEXION
COMMUNAUTAIRE
Avec l'été et les roses parfumées du
voisinage, le centre unioniste du camp
de Vaumarcus va battre son plein. La
série ininterrompue des camps va
débuter par le camp biblique et œcuménique de la semaine prochaine dont
nous avons parié dans notre édition
d'hier, suivi par celui des « Rencontres
de Vaumarcus » elles-mêmes remplacées
par le flot bruyant et sympathique du
camp junior, pourvu d'un état-major
tout neuf et succédant , à des chefs trop
chargés par leur ministère. D'autres
visages juvéniles, ceux des enfants des
paroisses du Nord vaudois et d'Yverdon,
leur succéderont immédiatement. Plus
lentement , monteront ensuite la colline
les participants au « Camp des hommes »
de tous âges, mais avec une majorité de
retraités. Sous la direction du pasteur
Marcel Jeannet, Neuchàtelois de vieille
roche, aujourd'hui pasteur à Thoune, un
programme fort intéressant a été établi.
II a comme thème général : « La vie,
une obéissance » permettant d'utiles
entretiens à la suite des conférenciers.
Signalons parmi ceux-ci la présence de
M. Louis Guisan , député au Conseil des
Etats de Lausanne et pour la journée
des familles le 17 août , celle du pasteur
Roland de Pury, d'Aix-en-Provence,
pour le culte du matin et la conférence
de l'après-midi. A côté d'une brochette
d'orateurs et collaborateurs divers sur
lesquels nous reviendrons.
Enfin, mentionnons, pour le feu d'artifice marquant la fin des camps de la
saison, celui des femmes protestantes, du
26 au 28 septembre prochains. Il y a, à
Vaumarcus, pour cet été, de quoi
satisfaire beaucoup de souhaits, pour
ceux qui ont le goût de la réflexion
communautaire.
La Chaux-de-Fonds
CINÉMAS
Corso : 20 h 30, « Deux grandes filles
dans un pyjama » (16 ans).
Eden : 20 h 30, « Opération tonnerre »
(12 ans).
Plaza : 20 h 30, « Quelques messieurs
trop tranquilles » (16 ans).
Scala : 21 h, « Opération dragon »
(12 ans).
DANSE ET ATTRACTIONS
Rodéo-club Bar 72: 21 h 30 à 4 h.
Le Scotch : 21 h à 4 h.
Cabaret 55: 21 h 30 à 4 h.
Chez Jeannine : 21 h à 2 h.
EXPOSITIONS
Musée international d'horlogerie : les
collections.
Musée des beaux-arts : Léon Gischia.
Musée paysan des Eplatures : sur demande.
Galerie du Manoir : Philippe d'Argencé.
Permanence médicale et dentaire : en
cas d'absence du médecin de famille,
tél. 22 10 17.
Pharmacie d'office : Versoix, 1, rue de
l'Industrie, jusqu'à 21 h ; ensuite téléphone 111.
Le Locle
Tourisme : bureau officiel de renseignements, 5, Henri-Grandjean , tél. (039)
31 22 43.
Pharmacie de service : Coopérative ,
Pont 6 ; dès 21 h, tél. 117.
Permanences médicale et dentaire :
cas d'absence du médecin traitant,
tél. 117 ou le service d'urgence de
l'hôpital , tél. 31 52 52.
Les Brenets : La Lucarne, exposition
commémorative Guinand L'Opticien.
Etat civil du Locle
(11 juillet)
Naissance : Wampfler, Thierry, fils
de Biaise Michel , et d'Eliane Betty Josée,
née Mathez.
Mariages : Rizzo, Giacomo, sommelier, et Maire, Patricia Denise ; Martinez,
Juan José, décolleteur, et Riesch, Danièle Christiane ; Affolter, Bruno, ingénieur-technicien , et Marcozzi, Francesca
Carole ; Girardin , Jean-Claude Fernand,
agent de police, et Oberli, Josette Heidi
Marie.
Que faut-il faire pour perdre du poids ?
(IV) Bains de sudation et massages: un complément
aux cures d'amaigrissement sous contrôle médical
Dans notre série d'articles consacrés à l'obésité (voir la « FAN »
des 14, 15 et 16 juillet...), le Dr
Michail Stantchev a recommandé la
marche à suivre pour perdre du
poids. Il a aussi évoqué, comme
complément éventuel à une cure
d'amaigrissement, les « bains » de
sudation, le sauna notamment ,
lorsque l'état de santé le permet.
Aujourd'hui, nous publions l'avis
de Mme Micheline Hostettler,
« esthéticienne qualifiée » (diplôme
fédéral), à Cortaillod. Certes, une
partie de sa clientèle fréquente son
institut uniquement pour recevoir des
soins esthétiques, mais d'autres
personnes sont plutôt préoccupées
par le souci de retrouver la ligne ou
de perdre quelques kilos de trop.
LES BAINS DE SUDATION :
UNE AIDE
Mme Hostettler nous fait part de
son expérience :
— Des clients ou des clientes nous
demandent souvent si la sauna est le
moyen idéal pour maigrir. Nous leur
répondons que cela n'est pas
suffisant, car un régime basses
calories est nécessaire...
Si le client n'a que trois ou quatre
kilos superflus, l'intervention du
praticien n'est pas indispensable.
Mais au delà, lorsqu'il s'agit d'obésité
et non plus d'embonpoint, l'esthéticienne recommande à ses clients de
consulter un médecin au préalable.
Ce dernier pourra alors, après divers
examens, déterminer l'origine de
l'obésité, prescrire un régime alimentaire et éventuellement d'autres traitements.
La sauna est entrée dans les mœurs
en Suisse, même si elle ne se
pratique pas quotidiennement, comme
en Finlande. Ce bain de chaleur
sèche, constitue un excellent moyen
de relaxation pour les personnes
surmenées ou nerveuses. Un bain de
jouvence. Pour les obèses, une fois
qu 'ils ont obtenu le feu vert de leur
médecin (pas indispensable s'ils ne
souffrent pas de troubles cardiaques) ,
une ou deux séances de sudation par
semaine, précédées autant que
possible par une marche à pied, leur
permettra de perdre de l'eau et
d'éliminer en même temps bien des
toxines. Il arrive que certaines personnes parviennent à perdre, en une
seule fois, un kilo ou plus lors d'une
séance de sauna. Mais ensuite ? Mme
Hostettler répond :
— Comme il est recommandé de
boire après une séance pour éviter de
se deshydrater, le poids perdu est
généralement retrouvé, mais sans les
toxines... C'est déjà beaucoup.
Cependant, pour ceux qui respectent un régime, la sauna contribue à
la cure d'amaigrissement.
D'autres moyens peuvent aussi
constituer une aide : les massages
esthétiques contre la cellulite ou les
enveloppes de paraffine, par exemple,
qui sont un autre moyen de sudation.
D'autres méthodes, comme la
gymnastique électronique, permettent
aussi de faire travailler la musculature, de la fortifier tout en éliminant
une graisse superflue.
— Certaines clientes, après une
dizaine de séances d'électrodes appliquées, parviennent à perdre une
tailleLes esthéticiennes disposent de
divers produits visant à combattre la
cellulite. A ce propos, notre interlocutrice met en garde le public :
— Il ne faut pas employer ces
produits à la légère et le conseil de
spécialistes est indispensable. En
effet , certaines « maisons » offrent
par correspondance des produits
douteux , sans efficacité...
Donc, « non » aux « marchands de
produits-miracle » qui exploitent la
crédulité humaine. Pour éviter bien
des déboires !
UN FACTEUR PSYCHOLOGIQUE
Mme Hostettler , pour conclure, se
penche sur les préoccupations, d'ordre psychologique, des personnes
hantées par le désir de retrouver un
poids normal :
— Souvent, ces personnes aiment
se confier. Elles ressentent le besoin
d'un soutien, d'un encouragement ,
elles souhaitent un contrôle périodique du poids et de la taille et parfois
même aspirent à ce qu'on les
« gronde » amicalement lorsqu'elles
font une entorse à leur régime
alimentaire...
Justement, en traitant du problème
de l'obésité, le Dr Stantchev a souligné l'importance de la volonté, de la
persévérance et de l'attitude de
l'entourage des personnes qui suivent
une cure d'amaigrissement.
Ce soutien, elles le trouvent donc
également auprès des esthéticiennes
qualifiées dont le rôle est de conseiller et d'aider ceux et celles qui souhaitent perdre du poids, notamment
dans le cadre d'un contrôle médical
régulier... J. P.
1 LE LOCLê~~
• UNIS en 1910, M. et Mme
Marc Inaebnit , domiciliés 29, rue du
Temple, viennent de fêter leurs noces de fer. Ils sont tous deux âgés
de 88 ans. M. Inaebnit est une personnalité locloise bien connue et il a
joué un rôle politique important durant plusieurs dizaines d'années. Il a
conservé une vitalité remarquable et
s'intéresse encore activement à tous
les problèmes de la vie locale.
Au pied du Moutier
(14 juillet)
Dcces : Nicolet , Willy-Auguste, agriculteur retraité , né le 31 juillet 1908,
époux de Jeanne Angèle née Aellen ;
Jaquet , Paul-Louis, né le 4 juin 1906,
retraité, époux d'Ida née Forster.
Promesses de mariage : Saître, Gérard
Raymond Jean , maçon, et HumbertDroz-Laurent, Paulette Hélène Julie.
Naissances : Wicht, Fabienne, fille de
Raphaël Joseph, régleur de machines,
et de Christine Marguerite née Berner.
• TOUJOURS dans le cadre des
programmes des soirées d'été, Tristan
Davernis commentera, ce soir, des
diapositives sur le vignoble vu du
lac, de la Béroche au Landeron, au
théâtre de la Boine tandis que
demain soir l'OCN donnera un concert dans la cour du château.
Des diapositives
et un concert
M ujn mwMiw» ̂
¦ in i .¦¦ i i.i 'J.l.̂ T'.T'.̂ ^?.̂ ^^^l̂ ^^^^ '̂¦v:̂ *̂.̂ ^^ v̂."¦.̂ ^̂ ^̂ ^̂ fr̂ !
,¦'¦̂ ¦
¦¦¦.¦.¦.¦¦¦.¦.' v.i "*"*»r̂ rr'? r̂rr|77?r|!'!'T'yw,?i?f^̂
. - Jflr -yyW«:.;il: ;̂lll,ll,,J,Jiii li:fc IB.IT , mmwmmwm wmw S»M B*fe «i;i_!§P ..
:¦:•:•:•:•:¦;¦:¦;̂ :•:¦:¦:¦:•:¦:̂ ^•^:¦̂ :^̂ ^:¦:¦̂ ^:•:¦:̂ •^^:^:•:•̂ :¦:¦:^̂ ^^^.--¦.•.•¦.^¦¦•.̂ .^¦'•^¦̂¦̂̂•^ ^•^¦-¦•.̂ ¦̂¦'¦• ^:¦: QV -X'X OX -X- X -X^- XOX -X 'X - X-X-X-.-.-.- - ' .
¦.¦.-.•.- .• . • .• - ¦.¦.¦.¦x-Xv. '.- .- . .- .¦.
¦.¦.- . - .- ¦•¦•¦- - - ¦¦¦¦.¦-•¦ :¦:¦• - •¦• -:-:-:- -¦¦¦;¦• ¦:¦:¦:•;¦:-;•:•:•:¦:¦:-:-:•:¦:•:¦:¦ • .¦.•.•.• .• - ¦-¦-¦.• .¦.•¦¦. .-¦•¦• - - • - '¦•¦:¦¦:¦:¦:¦:¦:¦:¦ :•:¦:-:¦:¦:¦:¦:¦.:X:X-.- .- .;.v.- .- .- .--x-:-x-x-x-:- ¦:¦:¦:¦:¦:-:-:¦:¦:¦:•: : •:•:¦:¦: x*XvX'X'X*x-x-x x*x
Remplissez les cases blanches
¦ ¦ i
En partant du mot « PANTOMIME » et à l'aide des dessins, remplissez les cases blanches.
Solution en page 13
Nos feiax de vacances
Le carnet du jour
de Neuchâtel-région
se trouve en page 11
T~~—mm ROUTES NATIONALES
|jf SUISSES
H République et Canton
1ÉÉ H if de NeucnBtel
̂
Wjf Département
des travaux publics
SOUMISSION
Le Département des travaux publics de la
République et Canton de Neuchâtel mettra
en soumission les travaux suivants :
Lot 4.304.24, clôtures
Fourniture et travaux de pose fractionnés
de clôtures en sommet ou en pied de talus
de la N 5, le long du tronçon Areuse - Serrières.
Les quantités principales sont :
- clôtures type urbain environ 1500 m
- clôtures type rural environ 2300 m
Les entreprises intéressées sont priées de
s'inscrire en spécifiant le numéro du lot,
auprès du Bureau de la N 5, rue Pourtalès 2,
2001 Neuchâtel, jusqu'à samedi 26 juillet
1975.
Le chef du Département :
C. Grosjean
Nous cherchons
deux
sommelières
connaissant les
2 services.
Adresser offres à
l'hôtel de la Gare,
Montmollin.
Tél. 31 11 96.
Partons en vacances!
~~
— ~ Mais n'oublions pas de souscrire
/r ̂ //A
UN
ABONNEMENT « SPÉCIAL-VACANCES »
/X^S v̂^-v ̂
si agréable et si avantageux à
Jjgl ̂ FAN - L 'EXPRESS
Envoi journalier : Suisse Etranger Par avion :
Par courrier normal : Tarif variable
P°r' suivant les pays,
compris 45 C. 65 C. se renseigner
le numéro le numéro à notre bureau
BULLETIN DE COMMANDE à envoyer
à FAN-L'EXPRESS Service des abonnements 2001 Neuchâtel
Ce bulletin n'est pas valable pour un changement d'adresse
Veuillez me servir un abonnement de vacances à Fan-L'Express
pendant la période du au à l'adresse suivante :
NOM PRENOM
Hôtel, pension, etc.
No et rue
LOCALITÉ No postal
Pays Dpt Province
' Paiement à votre bureau de réception * Facturer à mon retour de vacances
( ' Souligner ce qui convient)
Domicile pour le paiement :
NOM, PRÉNOM
No et RUE LOCALITÉ No postal
H BH ¦,_ , ,. -
^̂ ^̂ ^El̂ H
_i__^ _̂^ _̂_feësÉ̂ fejp f̂^
iras! Ŝ P̂ ^̂ ^ ÎIS^̂ ^B
¦
^
Q rannnBHn .
BPB!u5R_5iS^
"¦*'>¦ Castolin est une société suisse à vocation internationale. Ses pro- ¦} "S.y^,' / '•> '_¦ duits services sont renommés dans le monde entier. ¦s'ifeî
|j|| § V Pour compléter notre équipe de collaborateurs du service externe, W f̂'̂ vS
B'k,ri;B nous cherchons un ¦'̂ 3t
W DÉLÉGUÉ TECHNIQUE H
_¦ pour le canto n de Neuchâtel et le Jura. »_E*É
' " " Nous demandons : H
"• v * formation de base technique avec diplôme ou B*'|
S£p*;'u certificat de capacité y 'i%
y ' ^ i * expérience de quelques années dans la vente HV"!
1
t&S&Ê de produits industriels ; -ï 'yA
!.'¦ y ¦;;' À * qualités de dynamisme, persévérance et VK:rj
adaptation 3̂Ï_B
* âge idéal 30 à 35 ans. , ffiSË
« |H Nous offrons : f
r 'ïl
j H * stage complet de formation rémunéré 6 >s •
I : -H - ~£ - *;e * assistance technique et commerciale R§! m
'; -'AyS| permanente fip% |̂
I " ̂__[ * "xe important + primes + frais _B.W;'i¦ 3R * avantages sociaux d'avant-garde. £ 9
Hd_É Les intéressés sont priés d'adresser leur offre manuscrite, accom- ^̂ V.' ĵ'̂ î B pagnée d'un curriculum vitae et d'une photo à CASTOLIN SOCIÉTÉ JBïf^SJ
- a ANONYME, case postale 1020, 1001 LAUSANNE, à l'attention de M
S'^.tfflja M - Q- FISCHER , directeur du personnel. mP̂ Ù̂. '
'1
Jeune fille
pour remplacement
dans bar à calé,
du lundi 21 au
vendredi 25 juillet.
Téléphoner
au (038) 31 36 88.
( FA/Y )
Annonces en couleurs
Le délai habituel de remise des ordres de
publicité n'est pas valable pour les annonces
comportant de la couleur. Différents impératifs d'ordre technique devant être pris en
considération dans des cas de ce genre, les
ordres et le matériel d'impression correspondant doivent nous être remis 6 jours ouvrables avant la parution.
V /
— m
On cherche
cuisinier
Adresser offres à
hôtel de la Gare,
Montmollin.
Tél. 31 11 96.
On cherche
personne
connaissant le
service pour petit
café-restaurant.
Tél. 41 21 98.
On cherche
coiffeuse
pour les fins
de semaine.
Richard Coiffure,
Hôpital 11,
Neuchâtel.
Tél. 25 34 25.
On cherche
sommelière
Bon gain, logée.
Entrée immédiate.
Restaurant
Croix-Fédérale,
Mathod.
Tél. (024) 3712 23.
Vendeur
Voiture et
connaissance du
bâtiment exigées.
Tél. 2419 45.
Plage de Boudry cherche
jeune homme
ou dame
pour différents travaux le soir.
Téléphoner au 41 28 22.
A louer à Boudry
dans quartier tranquille et ensoleillé:
1 STUDIO
UN DEUX PIÈCES
Pour tous renseignements :
tél. (029) 2 86 24
pendant les heures de bureau.
A louer, à Boudry, ch. des Addoz,
immédiatement ou pour date à
convenir ,
appartement de 2 pièces
Loyer mensuel, charges comprises:
Fr. 354.—
et appartement de 4 pièces
Loyer mensuel, charges comprises:
Fr. 502.—
Fiduciaire Leuba & Schwarz,
fbg de l'Hôpital 13, 2001 Neuchâtel.
Tél. (038) 25 76 72.
A vendre, à Neuchâtel,
logement
d'environ 200 m2 dans immeuble
récent de 6 appartements, 'grand
balcon, vue imprenable, tranquillité,
près du centre.
Adresser offres écrites à DD 5292 au
bureau du journal. -«*
A LOUER
BOLE
SOUS-LE-PRÉ 22
appartement
4 chambres, bains,
'chauffage central
par étage, galetas,
cave et jardin. Libre
immédiatement.
Loyer Fr. 250.—
Etude Jean-Pierre
Michaud, avocat
et notaire,
i Colombier.
A louer
studios
tout confort. Date à convenir.
Renseignements :
tél. 25 76 72.
m̂mmmlmmVmmmmmmmmmmJBmmmmmmmmmmmKmmmmmmmmmmmmg i
Au centre de la ville, à louer H
pour le 1er octobre
LOCAUX
à l'usage de bureau, comprenant
2 belles pièces bien éclairées H
ainsi qu'une ancienne cuisine
convenant pour stocks, bureau
annexe, etc.
Pour visiter ou pour renseignements complémentaires, s'adresser à
Annonces Suisses S.A.,
1 2
, fbg du Lac, 2001 Neuchâtel.
Tél. 24 40 00, Interne 14. V
A louer au Landeron, dans habitation
résidentielle neuve de 2 appartements,
un appartement
de 5 pièces
bains, W.-C. séparés, cuisine entièrement équipée, cheminée de salon,
tapis tendus, balcon, garage.
Loyer: 1080 fr. + charges.
Renseignements :
Tél. (038) 51 24 81
(heures de bureau).
A vendre, à
Grâchen-Valais,
ensoleillement et sans circulation
d'autos,
appartement
de ZVz pièces
construit en 1971-1972, tout confort,
entièrement meublé, vaisselle et
linge compris, prêt à être habité.
Fr. 158.000.—.
Acompte environ Fr. 80.000.—
Ecrire sous chiffres 79-59051 aux
Annonces Suisses S.A. «ASSA»,
case postale, 3001 BERNE.
A vendre à 8 km,
à l'ouest de Neuchâtel,
immeuble
de 6 logements
Construction ancienne, en excellent
état. Loyers modérés. Rendement
brut 7%.
Faire offres sous chiffres GG au 5295
au bureau du journal.
A louer, à Chez-le-Bart
pour le 24 septembre
1975,
1 appartement
de 4 V2 pièces
ascenseur, cuisine
agencée. Bains,
W.-C. séparés.
T_,l fn?QI OA in co
BEVAIX
A louer, début septembre, au chemin
des Jonchères,
appartement
de 2 pièces
avec confort.
Loyer
Fr. 350.— + charges.
S'adresser i
Promotion
Immobilière, Môle 4.
Tél. 24 70 52.
A louer, à BEVAIX.
des
appartements
modernes
spacieux de 3 '/_
et 4 V. pièces.
Tél. (038) 24 70 52.
Répondez s.v.p.
aux offres
sous chiffres...
Nous prions les
personnes et les
entreprises qui publient des annonces
avec offres sous
chiffres de répondre
promptement aux
auteurs des offres
qu'elles reçoivent.
C'est un devoir de
courtoisie et c'est
l'intérêt de chacun
que ce service fonctionne normalement
On répondra donc
même si l'offre ne
peut être prise en
considération et on
retournera le plus
tôt possible les copies de certificats,
photographies et
j autres documents
joints à ces offres.
Les intéressés leur
en seront très reconnaissants , car
ces pièces leur sonl
absolument nécessaires pour répondre
a d'autres demandes.
' Feuille d'avis
de Neuchâtel
A LOUER
à Bellevaux , situation tranquille ,
studios meublés
loyer mensuel 260 fr. et 360 fr.,
charges comprises.
Etude Cl.-E. Bétrix, notaire,
2017 Boudry. TI 42 22 52.
A' louer au centre du village de Marin
beaux appartements
de VA
et4 1/2 pièces
neufs, tout confort , magasins et
école à proximité.
Renseignements :
La Neuchâteloise-Assurances
Bassin 16, Neuchâtel
Tél. (038) 21 1171.
A louer, à Neuchâtel .immédiatement
ou pour date à convenir,
appartement de 5 pièces
tout confort.
Loyer mensuel, charges comprises :Fr. 629.—
Fiduciaire Leuba & Schwarz,
fbg de l'Hôpital 13,2001 Neuchâtel.
Tél. (038) 25 76 72.
A louer, à Saint-Biaise,
pour le 24 septembre 1975,
appartement de 4 pièces
tout confort, avec poste de concierge
dans petit immeuble.
Loyer mensuel, charges comprises
et après déduction du salaire:
Fr. 450.—
Fiduciaire Leuba 81 Schwarz,
fbg de l'Hôpital 13,
2001 Neuchâtel.
Tél. (038) 25 76 72.
A louer, à Cornaux, dès le Ie' uillet
/ 1975,
appartement de 3 pièces
avec confort.
Location mensuelle:
Fr. 363.— plus charges.
S'adresser à Fiduciaire
Seiler & Mayor, Trésor 9.
Neuchâtel. Tél. (038) 24 59 59.
A- louer, à Cornaux, libre immédiatement ou pour date à convenir,
appartement
de kVz pièces
Fr. 525.— plus charges.
S'adresser à
Fiduciaire Seiler & Mayor,
Trésor 9, Neuchâtel.
Tél. (038) 24 59 59.
A louer à Cressier (NE)
un appartement
de 3 pièces
avec cuisine équipée, salle de bains,
cave, galetas.
Location : 390 fr., + charges.
Libre tout de suite ou à convenir.
un appartement
de 2 pièces
avec cuisine éqipée, salle de bains,
cave, galetas.
Location : Fr. 380.— + charges.
Libre dès le 24 septembre 1975.
un appartement
meublé de 1 pièce
avec lit français, cuisine équipée,
salle de bains, cave et galetas.
Location : Fr. 400.—.
Charges comprises.
Libre dès le 1°' août 1975.
mmrnM mmmmmmmmmm 'J~lc~ 'M~ 'n m̂'l.''i'- ~lr~r r̂T~- Il—DKMk
m\m\mr{'•rrHlni^l̂ i V"**- l-HcS-S ''̂ -tHT; '̂ î̂.'̂ yTC t̂AOT^Qf^ V̂'-Jj '̂'̂ .̂ .̂ .
I m m m m m^ ^ ^ ^ ^ ^ ^mm& î LL ~ ̂\f 'ij^i _ mfi " V
'1̂ *?̂ ^ *̂ J:î_î^* ̂ |̂_
mmmm K̂ j|«É 1 ' Qk j *̂ BT Ï T _F A%T-i ̂ T̂ wl _^k
m /¦*_! _K_M_KH-_H_^M_-^_H^_fl m\>, -M K^MR^; 1 Ww
^ ̂
¦OVtjmy^MH mr
À VENDRE
HAUTERIVE
Champs- Berthoud
magnifiques appartements spacieux de
3 Va chambres
cuisine agencée, coin à manger, salle de bains,
W.-C, réduit, balcon, cave. Buanderie avec machine à laver et séchoir électrique.
Garage.
Fonds et papiers peints au goût de l'acquéreur.
L'immeuble est situé à la lisière de la forêt, dans
un quartier tranquille, et jouit d'une vue imprenable sur le lac et les Alpes. Place de jeux.
Prix : à partir de Fr. 130.000.— garage compris
Hypothèque à disposition.
~-a__M-M-_M-l B_«^_V - --".j.- =*_^.>_v__^̂ -
A vendre en Valais
maison
de vacances
pouvant convenir
à 2 familles.
Fr. 130.000.—
Tél. (026) 2 28 52.
A vendre, à 5 minutes
de Neuchâtel,
VILLA
de 3 logements.
800 m2 de terrain
arborisé.
Vue splendide sur
le lac et les Alpes,
situation merveilleuse
et tranquille.
Conviendrait pour
atelier, bureau,
etc.
Adresser offres
écrites » CC 5291
au bureau
du journal.
On cherche à acheter
terrain
de 1500 mètres,
pour construire
une villa.
Adresser offres
écrites à AA 5289
au bureau du journal.
(p VILLE DE NEUCHATEL
Le secrétariat des écoles
primaire et préprofessionnelle de Neuchâtel, collège de la Promenade, sera fermé du
21 juillet au 8 août 1975.
Les directions
_______________________________________
A louer, à Hauterive (Port) dès le 24
juillet 1975 ou pour date à convenir,
appartement de 3 pièces
tout confort.
Loyer mensuel, charges comprises :
Fr. 595.—
et appartement de 2 pièces
tout confort.
Loyer mensuel, charges comprises :
Fr. 505.—
Fiduciaire Leuba & Schwarz,
fbg de l'Hôpital 13,
2001 Neuchâtel,
Tél. (038) 25 76 72.
Etude Clerc, notaires
2, rue Pourtalès - tél. 25 14 69
A LOUER pour le 24 septembre ou
pour date à convenir , au chemin du
Soleil,
appartement de 3 pièces
avec confort.
Loyer mensuel : Fr. 440.—
plus charges.
A louer à Hauterive, Route de Brel 21,
pour le Ie' août ou date à convenir,
appartement 4 pièces
Loyer 470 fr. + charges.
Faire offres è Fiduciaire Stocker S.A.
Uttins 8, 2034 Peseux.
Tél. 31 74 55.
A louer à Boudry
dans quartier tranquille et ensoleillé:
un 3 pièces
un 3Vz pièces
un 41/. pièces
Pour tous renseignements :
tél. (029) 2 86 24
pendant les heures de bureau.
A louer :
bar à café
en gérance libre, dans grande localité du Val-de-Ruz. Possibilité de cuisiner. Patente à disposition.
Location mensuelle : Fr. 3200.—.
Adresser offres sous chiffres
28-900187 à Publicitas, Terreaux 5,
2001 Neuchâtel.
A louer, dans quartier tranquille,
1 appartement
de 3 pièces
libre tout de suite ou pour date à
convenir.
Loyer mensuel: Fr. 390. V charges.
Adresser offres écrites à HH 5296 au
bureau du journal.
A louer, zone résidentielle, dans villa
locative de 3 appartements, tout
confort, neufs.
appartement de 1 pièce
Cuisine agencée, salle de bains, tapis
tendus. Service de conciergerie.
Loyer mensuel : Fr. 395.— charges
comprises.
S'adresser à : Gérance Leuba 14,
rue de Grandson, 2017 Boudry.
Tél. 42 35 41.
A louer, à CERNIER à proximité des
écoles, vue magnifique, des appartements
très spacieux de 3 '/_ pièces, cuisine
agencée, ascenseur.
A partir de Fr. 455.— + Fr. 70.—
charges. Téléphone (038) 24 70 52.
On cherche
magasin
centre ville ou place du Marché, minimum 60 à 80 m2, avec grandes vitrines. Vente-exposition d'objet exclusif, n'existant pas encore à
Neuchâtel.
Faire offres sous chiffres GF 5288 au
bureau du journal.
Vacances m*Wà Grimentz JO|
(val d'Anniviers)
Valais.
A louer grand
studio L'annonce
moderne reflet vivant
TéM027i65 i5 06. du marché
heures de bureau.
DENIA (Espagne)
à 100 m de la plage, confortable appartement, composé de 2 chambres + cuisine, bain et 2 terrasses,
dans petit immeuble locatif récent.
Quartier tranquille. Belle vue sur la
mer. Prix très favorable.
cL Tél. 25 55 01
TODRirÎG~~3fK( AU g /1
W ^M cherche
j ! é* dame ou
garçon de buffet
Faire offres ou se présenter à la
direction.
on cherche pour entrée immédiate
ferblantier qualifié
S'adresser à :
Ferblanterie appareillage
Ernest Kâslin,
rue Oscar-Huguenin 25,
2017 Boudry. Tél. 42 11 46.
___yiiii_r.riir_iaiir-"-'-rir.: ' -"*** '̂ '""^̂ V^ L̂SI ZS-TJË *̂ 1
Neuchâtel : A. Schweizer, (038) 25 80 04 ; Boudevilllers : Garage du Val-de-Ruz, Vuarraz S.A.,
(038) 36 15 15 : Neuchâtel : Garage Elite, E. Knecht , (038) 25 05 61; Boudry : Garage Ricardo
Schiantarelli, (038) 4218 02; Buttes : Garage Tivoli, (038) 61 25 22.
Le temps j
^̂ ̂ B̂_ ̂̂ K_ ̂ î
|F ^̂ ̂ m̂m*
Les cerises sont meilleur marché que Tan passé I
\~
«g""* _>/
B Parasol de jardin .̂
5^:1 tissu coton imprimé 018ocm . ,u_r
WËm avec franges
w un prix CHOC
H Balancelîe q • '- ¦ un prix choc¦-- Ë toit tissu plastique
»¦ r
BBSS9 siège tissu imprimé
H NOUVEAU ï
iH J\llume-ieux MEff\ï H SSS r̂- 35B
S ¦ - r -« i© grand tube
«r»
i B nu supes - centï®| fsfi ^rtes'oagcS -̂
c/s '̂ S—.*i_«H_Mfl_BI ^—^n
03 ¦::¦.-.. |̂ ^̂ ^^BS^
__^^'̂ l̂
l"̂ %: lilIlPl
QUI PRATIQUE LA MUSIQUE ENRICHIT SA VIE !
Choisissez un instrument j
dans notre grand assortiment
des meilleures marques : j
Trompettes, trombones, clari- g
nettes, saxophones, flûtes, A. guitares de tout genre, batte- ^^^^
ries, amplificateurs, accor- /^k*_tdéons , orgues et accordéons >__rJ_â_r "̂ -k.électroniques. 9tÉ_rjL _̂H_ _̂k
Conditions de paiement au __fc,____ '9. * -̂ rcomptant et à crédit avanta- mWmmJmMTgeuses. _H_MH m r W m Envois au choix ! ^ _̂_•' -¦'.:y. 'y'fcfct'$mSoulignez s.v.p. l'instrument À.y "¦:>''BF
qui vous intéresse. Découpez mmmmVÊÎÊm^^l'annonce et renvoyez-la. Vous _B_9H_H Tmr ^
recevrez aussitôt GRATUITEMENT notre catalogue. N'oubliez pas votre adresse ! MAISON DE MUSIQUE
2501 Bienne
yj ï̂_t^-y-y;^1
Rue des
Tanneurs 17
fmmM^^Wm9 Pft (Vieille Ville)BiBS Àm 0( bu etee ss (seo) m
ENTREPRISE ARTISANALE I
DE PEINTURE I
J.-0. TRIBOLET I
nouvellement créée, vous offre ses services pour iî*î
tous vos travaux extérieurs : volets, portes, garages, WÊ
chalets, portails, clôtures, etc. Qualité, Prix. Rapidité, é Î
Atelier, Parcs 125, Neuchâtel, tél. 33 20 83, heures $&.;
des repas. feysi
plexiglas
H E S A G L A S P E RS P E X
PVC ET AUTRES PLASTIQUES
DÉBITÉS OU FAÇONNÉS
ARTICLES DE BUREAU
EN PLASTIQUE SOUPLE
125, rue de la Côte, 2000 Neuchâtel
^ Tél.038-252876
TX 35313fuchsch
^
M E N U I S E R I E
DECOPPETet Cie
Evole 69 - Tél. 2512 67
CERVIA (ADRIATIQUE)
A louer, à 150 m de la plage,
appartement de vacances confortable pour 4-6 personnes.
Prix : 50 fr. par jour, frais et réservation de la plage compris.
Libre dès 9 août
Renseignements : tél. (042) 36 50 77
(on parle le français).
NOUVEAU !
à Cressier (NE)
-IffiS
SCHMUTZ ,
route de Neuchâtel,
halle No 4,
tél. (038) 47 13 74.
PARQUETAI
PHILIPPIN & ROGNON
MAURICE ROGNON, suce.
PARQUET LINOLÉUMS
Imprégnation PLASTIQUESRéparation ~
TAPIS DE FONDS
tendus ou collés
Moquette - Bouclé - Tufting Siftor - Stammflor , etc.
Neuchâtel - 56, Pierre-à-Mazel
Tél. 25 52 64
| CAMPAGNE
I DE SÉCURITÉ I
H avec recommandation de : w
l /SS. /#im ^̂ V iTâCi
Pour montage
de ceintures
I de sécurité o Pomts) |;
¦
La paire a
Membre : Fr. 125.— j
Non-membre : Fr. 140.— m
+ montage _
ATELIER SPÉCIALISÉ : m
CARROSSERIE I
PAUL SCHŒLLY ¦
HAUTERIVE Tél. (038) 25 93 33 |

¦̂1' BB KS HI %~ KÊÈÊ&$&WM
Une collection de modèles exclusifs , recouverts en cuir pleine peau, vous est
présentée dans le cadre d'une ferme transformée. ' !
Pour les amoureux du rustique , toute une gamme a été spécialement étudiée dans
y* des cuirs patines antique pour satisfaire les exigences les plus difficiles.
Attention : notre exposition principale se trouve dans une villa sans vitrines. Nos
conseillers en décoration vous amèneront visiter notre ferme où vous pourrez
i admirer un choix de meubles de style unique en Suisse . Livraison franco domicile¦ dans toute la Suisse.

_^^ _r̂ _^ fm "!" Mk-K-ki pour recevoir une¦ ¦il 1 K h" I BON documentation\Jl V/ U I— I **WI-I s.nI engagement .
Meubles de style S. A. gj p,énom : !
1630 BULLE ,:""nUe„e .: ==:
Tél. (02?) 2 90 25 ,
FSUPËR*:: SOLDES :
• Claude lambelet •9 rue Salnt-Honoré 3 2000 Neuchâtel 9
9 180 pantalons LEVI'S #
f— enfants 14-16 ans *m
~- Fr. 59.- soldés à JE ML m JLwa" •
• 100 pantalons LEVI'S •
adultes p «fl JJ? Fr. 59.- soldés à £ I¦ MU¦" Y
et 20% de rabais supplémentaire sur notre choix
O de pulls, cirés , enfants et adultes, clarks poin- Atures 35-36-44-45-46, combinaisons de yachting iso9 thermiques pour clames, vaisselle marine. A
m EN PRIME * 1 autocollant vêtement à chaque A" .«pantalon enfant soldé, jusqu'à ^ ̂ ¦
m ^'C. épuisement du stock. A
A
A. WALD H E R R Rue des Parcs 147
Tél. 2412 65 ou 2419 55 2000 Neuchâtel
Des tarifs avantageux, uniques à Neuchâtel
Dès Fr. 22.— la journée 22 et. le km
Prix MIGROS
^
/^fr̂ i 0FFRE SP éCIALE
^V
|Mp Côtelettes de porc B
les 100 g (au lieu de 1.40) 4 M
RÔIJ de bœilf les 100 g à partir de j a"" H
Dans tous nos magasins, au rayon traiteur: §9
v Salade n la saucisse ies oo g -,60 m
DÉMÉNAGEMENTS
Transports Suisse et étranger
GARDE-MEUBLES
prix modérés
CLAUDE JORNOD
Faubourg du Lac 43 - Tél. (038) 24 23 75
Plus de 227.000 personnes ont été
transportées par le TBRC en 1974
De l'un de nos correspondants :
La Société du télésiège Buttes - la
Rebella et des téléskis du Chasseronnord (TBRC) a siégé récemment à Buttes, sous la présidence de M. Ueli
Schmutz , président du conseil d'administration. En dépit de la popularité
croissante de ce complexe sportif hivernal, seuls une dizaine de membres ont
assisté à cette réunion annuelle. Dans
son rapport présidentiel relatif à l'exercice 1974 courant du 1er janvier au
31 décembre, donc portant sur deux
demi-saisons de ski , M. Schmutz a relevé la brièveté du temps d'exploitation
de l'année passée du fait de l'enneigement insuffisant et , par conséquent , de
l'impraticabilité des pistes rapides. Les
installations n'ont fonctionné que 18
jours du début de l'hiver à la fin de
l'année civile 1974 ! La mise en vigueur
de prix forfaitaires comprenant le transport en car et les remontées mécaniques
a été couronnée de succès, surtout en
février. D'assez nombreuses écoles se
sont rendues sur les pistes du TBRC,
notamment du Val-de-Travers , du bas
du canton et même du canton de Vaud
(jusqu 'à Moudon) ; par ailleurs, plusieurs
groupes ont été hébergés dans la région
(chalet des Lisières, échanges scolaires
des Bayard s, colonie de Sur-le-Vau et
dortoir L. Lebet à Buttes) et ont profité
des installations de la Rebella. Au total ,
227.330 personnes ont été transportées
par le TBRC en 1974 contre 290.504
en 1973 ; cela correspond à 1212 heures
d'exploitation ou à 187 personnes transportées à l'heure en 1974, contre 1696
heures d'exploitation ou 171 personnes
par heure en 1973.
Enfin , soulignant le parfait état d'entretien des installations techniques grâce
à la compétence et au dévouement de
M. Claude-Michel Juvet , M. Schmutz a
mentionné la quasi totale absence de la
clientèle française à cause de l'actuel
taux de change défavorable à nos voisins.
CINQ JEUNES MÉRITANTS
Au début de son rapport , M. ClaudeMichel Juvet, directeur technique du
TBRC, a signalé que, lors du 'contrôle
annuel qu'il opère à la Robella, l'Office
fédéral des transports avait félicité les
responsables du TBRC pour l'entretien
général et le bon fonctionnement des
installations. Néanmoins , les travaux seront nombreux sur les quatre installations (un télésiège et trois téléskis) :
peintur e des pylônes et des portiques ;
graissage des câbles, des batteries et
des galets ; contrôle du câble du télésiège aux rayons X. Les 30 batteries
du télésiège, pesant chacune une tonne ,
devront être démontées pour être entièrement revisées. Ces travaux de longue
haleine seront réalisés en collaboration
avec cinq jeunes dont le nom mérite
d'être publié ici , d'autant plus qu 'ils
participent bénévolement à ce service
d'entretien ; il s'agit de MM. J.-CI. Perusset , D. Juvet , J.-Fr. Dellenbach ,
J.-Ed. Juvet et D. Ulrich. Mais M. Juvet a également remercié tous ses autres
collaborateurs , en particulier MM. René
Grandjean et Pierre-Auguste Thiébaud ,
et a rendu hommage à feu M. Benjamin Otz, de Travers, décédé à la suite
d'un accident de travail et qui fut associé au TBRC dès 1969. Au chapitre
des projets, M. Juvet a parlé d'une meilleure mise en valeur des champs de
neige de la Combe et du crêt des Lisières. Et il a clos son rapport en souhaitant d'une part pouvoir maintenir le
matériel du TBRC en parfait état de
marche, et d'autre part « éliminer les
quelques individus qui détruisent et endommagent ce matériel ».
PL US DE DEUX MILLIONS
DE FRANCS AU BILAN
Au 31 décembre 1974, les différents
comptes se résument ainsi : compte de
construction du télésiège, 1.104.375 fr.
85, dont 194.038 fr. pour les installations mécaniques ; 134.230 fr. 45 pour
l'infrastructure ; 111.084 fr. 15 pour les
bâtiments ; 109.782 fr. 50 pour les sièges, etc. ; compte de construction des
téléskis et du restaurant : 915.093 fr. 10
pour les quatre téléskis du Crêt-de-laNeige, de la Combe, des Lisières et du
Mignon-Robella , et 81.903 fr. 15 pour
l'auberge de la Robella ; compte d'exploitation du télésiège : 147.992 fr. 35
de charges d'exp loitation (22.256 fr. 15
pour le personnel , 73.968 fr. 30 de
frais de choses, et 51.767 fr. 90 d'amortissements) contre 97.788 fr. 95 de recettes, soit un excédent des charges de
50.203 fr. 40 ; compte de profits et
pertes : 732.124 fr. 70 de charges, dont
580.964 fr. 40 de solde débiteur reporté
de 1973, et 64.587 fr. 90 de produits ,
soit un nouveau solde débiteur à reporter de 667.536 fr. 80. Quant au bilan,
il s'articule autour du montant global
de 2.162.769 fr. 95, autrement dit il
dépasse deux millions de francs. Tous
ces comptes, vérifiés par l'organe de
contrôle de M. Paul-Roger Buchelé, ont
été approuvés par l'assemblée.
En conclusion , on notera encore que
la première demi-saison de l'exercice
1975 a permis d'atteindre les trois résultats suivants , malgré un enneigement
à nouveau peu favorable : 98.365 personnes transportées ; 772 heures d'exploitation ; et 127 personnes à l'heure.
Dès lors, il faut espérer que les mois
de novembre et décembre seront particulièrement propices à la pratique du
ski dans le Jura afin que le TBRC connaisse enfin pour sa 6me année d'existence des comptes équilibrés qui lui
permettront de faire face à ses nombreuses et lourdes obligations. Sinon...
CR.
MÔTIERS
(sp) Au cours de ces dernières semaines,
plusieurs dons sont venus enrichir les
collections du Musée régional d'histoire
et d'artisanat : du matériel de dentellière ; des papiers concernant la fabrication et l'achat du « père Fritz » l'un des
deux canons entreposés au musée ; un
support de fer à repasser d'autrefois ;
douze cartes postales d'Oscar Huguenin
représentant les villages du district et les
gorges de l'Areuse ; un portrait du Covasson, Eugène Borel qui fut, il y a
juste un siècle, le premier directeur de
l'Union postale universelle ; dix-sept lithographies de Fritz Huguenin-Lasauguette, et, en dépôt, une « indienne »
imprimée à la Borcarderie, ainsi que
plusieurs dizaines de livres provenant de
l'ancienne école secondaire des Verrières.
Dons au Musée
régionalPlus de culte(sp) A partir de dimanche et jusqu 'au
10 août , les cultes de l'Eglise réformée
ne seront plus célébrés à Saint-Sulpice
mais à Fleurier , en commun pour les
deux paroisses.
1 ST-SULPBCE
Couvet, cinéma Colisée : 20 h 30, c Un
nuage entre les dents » (16 ans).
Môtiers, château : exposition sur la
Clusette.
Môtiers, musée Rousseau : ouvert.
Fleurier, le Rancho, bar-dancing : ouvert jusqu 'à 2 heures.
Médecin et pharmacien : habituels.
Ambulance : tél. 61 12 00 ou téléphone 61 13 28.
Hôpital et maternité de Couvet : téléphone 63 25 25.
Hôpital de Fleurier : tél. 61 10 81.
Service d'aide familiale : tél. 6123 74.
Les Verrières, bureau de' renseignements : Banque cantonale.
FAN, bureau : Fleurier, 11 av. de la
Gare, tél. 61 18 76, télex 3 52 80.
Fleurier, service du feu : tél. 61 12 04
ou 118.
Police cantonale : tél. 61 14 23.
Du clavier de la linotype à celui du piano
ou comment on devient un «homme-orchestre»
Jean-Claude Jenzer habitait les montagnes neuchâteloises. Il était typographe.
11 serait sans doute resté dans le métier
si une affection de la vue ne l'avait
contraint à en changer.
Cependant , le clavier de la linotype
lui avait donné le goût du piano. Et il
s'y mit en autodidacte. Son désir était de
conserver à cet instrument sa pureté
originelle , car il avait horreur des
truquages auxquel s on procède actuellement un peu partout avec cet instrument. A Genève, il a joué dans des
bars ; il fut accompagnateur et se
produisit à la télévision.
— J'ai trouvé l'existence, à la ville ,
beaucoup trop fatigante , voilà pourquoi , dit-il , je suis venu me fixer à
Noiraigue. Et aussi en raison d'une
philosophie japonaise à laquelle je me
suis soumis...
Cependant, le piano seul ne pouvait
plus suffire à toutes ses cordes. Et voilà
Jean-Claude Jenzer construisant un
dispositif spécial. Il le place sur le piano
et arrive ainsi à rendre le son de la
guitare et de la zither, et d'imiter à la
perfection « Le troisième homme » ou
« Le café Mozart ».
— Je n 'ai pas de concurrent , poursuitil en toute modestie , du véritable orchestre que j' ai réussi à créer.
Car au p iano , à la guitare et à la
zither , il ajoute , par un dispositif spécial
un clavier d'orgue, joue de l'accordéon
puis en plaçant l'instrument sur un
dispositif spécial , peut se permettre de
ne plus actionner que les touches.
Si l'on ajoute à cela une harmonica,
un xylophone une batterie pour le
rythme, on a de la peine a s'imaginer
qu 'un seul homme puisse, avec une rare
précision et un souci constant de perfection , arriver à se servir de tous ces instruments à la fois.
— Il faut le voir pour y croire, a dit
l'un de ses auditeurs.
Tout cet attirail musical est monté sur
une scène roulante permettant à JeanClaude Jenzer de se transporter plus
facilement d'un endroit à un autre. Si
l'on ajoute à cela que Claude Jenzer —
Juc Zarlend de son nom d'artiste —
chante en plusieurs langues et qu 'il
compose lui-même de la musique, on
conçoit qu 'on a affaire à un véritable
phénomène.
— Je n'ai jamais voulu que l'on édite
des disques, car ceux-ci ne reproduisen t
pas fidèlement les effets de mon orchestre, et ils dépersonnalisent aussi la musique.
Le point fo rt de b« L'homme-orchestre » de Noiraigue est d'avoir su constituer un divertissement musical de très
bonne qualité , pour tous les âges et pour
tous les goûts. Car contrairement à
beaucoup d'autres, il n'a pas voulu se
cantonner dans un genre, ce qui souvent
se transforme en une certaine facilité
dont Jean-Claude Jenzer ne veut à
aucun prix. Il est trop artiste dans l'âme
pour sacrifier à une mode, puisque la
musique est de tous les temps et n'a pas
de patrie. Pas plus qu'elle ne saurait
faire partie d'une certaine « élite » où le
snobisme aurait sa place... G. D.
L'homme-orchestre de Noiraigue
Traitements écourtés
à l'hôpital de Landeyeux
Chronique du V&l- cte-Ruz
De notre correspondant :
Selon les statistiques présentées lors
de la récente séance de la commission
générale de l'hôpital de Landeyeux (voir
notre édition du 14 juillet ) la durée
moyenne du séjour des maladies diminue. Elle était de 24,50 jours en 1973 et
de 20,60 jours en 1974. Cette heureuse
situation est due d'une part aux médicaments meilleurs et au fait que les médecins ne gardent pas plus longtemps qu 'il
ne faut les malades à l'hôpital. Le
nombre de lits n'a pas varié depuis 1973.
11 est toujours de 113 dont 96 en chambres communes et 17 en chambres privées
(y compris 11 berceaux à la Maternité et
28 lits en gériatrie).
Au 1er novembre 1973, l'effectif était
le suivant : 57 malades en chambres
communes, 3 en chambres privées. Durant l'exercice , on a enregistré 1032
malades en chambres communes, 249 en
chambres privées, soit au total 1081 entrées. Pendant la même période, il est
sorti de l'établissement 1263 personnes.
Au 31 octobre 1974, l'effectif était le
suivant : 65 malades en chambres communes . 13 en chambres privées soit au
total 78.
Pendant l'exercice s'étendant du 1er
novembre 1973 au 31 octobre 1974, le
nombre total de journées de malades y
compris le secteur gériatrie (10.330) s'est
élevé à 27.628 dont 22.720 en chambres
communes et 4908 en chambres privées.
Pour le personnel , le nombre de journées d'alimentation a atteint . 10.477
(12.866 en 1973). L'occupation des lits a
été totale en gériatrie. Elle représentait
le 66,99 % de l'ensemble (60,59 % en
1973) dont 50,36 % en chambres communes et 79,10 % en chambres privées.
Le prix de revient d'une journée
d'alimentation a atteint 6,22 fr. en 1974
(5,62 fr. en 1973) tandis que le prix de
revient général (déduction faite des versements du personnel) a atteint 74,06 fr.
(59,30 fr. en 1973).
La commune de Dombresson a offert
au service comptable de l'hôpital de
Landeyeux , l'ancien coffre-fort de la
BCN qui n'est plus utilisé au collège
depuis qu'a été mis en service un bureau
roulant. A. S.
VAUD
Le congrès du parti vaudois des paysans, artisans et indépendants — Union
démocratique du centre, présidé par M.
Marcel Blanc , de Brenles, s'est réuni
récemment à Baulmes pour désigner les
candidats aux élections fédérales.
Pour le Conseil national , quinze candidats ont été choisis, dont M. Pierre
Teuscher , syndic d'Ecublens , qui se
représente ainsi que MM. Luc Matile ,
ancien syndic de Morges, et Max Belli ,
commerçant à Villars-sur-Ollon , candidats citadins nouveaux. Parmi les quinze
désignés figurent deux femmes, Mmes
Paillette Gonvers, de Lussy-sur-Morges,
et Claire-Lise Cornu , de Yens. Un
seizième candidat dera désigné dès la
rentrée.
Le congrès a d'autre part décidé
d'apparenter ces candidatures à celles
des trois autres partis de l'entente vaudoise (partis radical , libéral et
Démocrate-chrétien) en ce qui concerne
les « restes » ou viennent ensuite pour le
Conseil national. Pour le conseil des
Etats , le PAI - UDC appuiera les candidatures radicale et libérale.
Les candidats PAI-UDC
aux élections fédérales
Le premier tunnel routier de Suisse ù trois
pistes en voie d'achèvement à la Clusette
Le canton de Neuchâtel sera le
premier de Suisse à avoir un tunnel
routier à trois pistes. A défaut d'être
un ouvrage impressionnant par ses dimensions — il n'a qu'un kilomètre
de longueur — le tunnel routier de
la Clusette aura au moins pour lui
cette originalité.
L'automne doit normalement le
livrer à la circulation des premiers
automobilistes. Hier, nous l'avons
visité sous l'égide des ponts et chaussées du département des travaux publics.
C'est l'heure du bétonnage.
Nous l'avons dit hier : actuellement, on construit les trois pistes de
béton , d'une largeur totale de 10 m
50, sur la moitié supérieure du
tunnel, c'est-à-dire en direction de
Brot-Dessous. Ce travail se fait par
demi-chaussées où est posé le tapis
de béton non armé d'une épaisseur
de 18 cm et reposant sur des fondations en chaille, au rythme de 100
mètres par jour de surface finie prête
à recevoir la circulation.
DEUX COUCHES
DE BÉTON
Sur une demi-chaussée de béton
qu 'enjambent les machines guidées
par des rails conducteurs, l'épandeuse
à béton pose les 18 cm de béton en
deux couches successives de 13 cm
de béton courant et, pour la surface,
de 5 cm de béton comprenant des
agrégats alpins à forte résistance à
l'usure. La finisseuse-vibreuse crée la
surface définitive qui sera aussitôt
striée manuellement par deux
ouvriers, au moyen de balais métalliques. Il faut strier le béton pour le
rendre rugueux et antidérapant, surtout lorsqu 'il est humide.
Ce travail avance donc à la
cadence d'une centaine de mètres par
jour, mais parallèlement, d'autres
aménagements sont en construction.
II faut encore terminer les trottoirs,
l'installation électromécanique (éclairage, ventilation), faire des mesures
de gaz carbonique, d'opacité de l'air,
poser les boites d'alarme, les extincteurs, le téléphone.
Ce tunnel se signale surtout par
un équipement très poussé de ventilation et de mesures de protection en
cas d'incendie. Deux centrales de
ventilation , disposées aux entrées,
assureront l'évacuation des gaz
d'échappement, ou des fumées d'incendie.
UN ROLE DE CHEMINÉE
Pour le trafic normal, et en fonction de l'intensité de celui-ci, seule la
centrale du portail ouest fonctionnera. Sa mise en route sera automatique ; mais il faut remarquer que les
60 mètres de différence d'altitude qui
séparent les deux portails d'entrée (ce
qui fait une pente ouest-est de 6 %)
font jouer un rôle naturel de cheminée. A une seule condition : que les
Précédée de l'épandeuse à béton, la finisseuse-vibreuse crée la surface de
roulement définitive. (Avipress Baillod)
vents du nord ne contrarient pas le
déplacement naturel de l'air dans le
tunnel , dans le sens indiqué. S'ils s'y
engouffrent, ils créent à l'intérieur un
bouchon d'air qui empêche la sortie
de l'air en provenance du portail
ouest.
Ce kilomètre de tunnel routier n'a
l'air de rien. Mais, pour les habitants
du Val-dc-Travers et pour tous les
automobilistes, ce sera une
importante amélioration sur ce difficile parcours Rochefort - Noiraigue.
Le cauchemar de la Clusette , avec
ses dangereux cboulcmcnts périodiques, appartiendra à la petite histoire
des relations routières entre Neuchâtel, le Littoral le Val-de-Travers et la
France voisine.
Ce sera aussi un sujet en or de
moins à l'ordre du jour du Grand
conseil .. G. Mt.
CHRONIQUE PU VAL-DE-TRAVERS %\Z"î.l Ẑ!™
GROSNE
Chute mortelle
(c) Un habitant de Grosne a été victime
d'un accident mortel, en bordure de la
route reliant Grosne à Brcbotte. M. Gilbert Bentz, chef d'équipe dans une usine
à Délie, âgé de 46 ans, cueillait des
cerises lorsqu'il tomba sur le macadam,
sous le yeux de ses deux enfants. Grièvement blessé à la tête, M. Bentz, a été
transporté d'urgence à l'hôpital Pasteur
de Colmar, où il devait décédé peu
après son arrivée.
FRANCE VOISINE
Beau résultat financier
de la fête villageoise
(c) La première fête villageoise de Boudevilllers , qui s'est déroulée les 7 et 8
juin , a laissé un bénéfice d'environ
2700 fr., qui a été réparti de la façon
suivante : 400 fr. au chœur d'hommes
de Boudevilllers et 400 fr. aux Caballeros.
Un don de 200 fr. environ est prévu
pour la Société de couture qui le consacrera à l'achat d'un moyen de cuisson
pour la salle des soupes au collège.
Enfin , un fonds a été constitué pour le
financemen t partiel d'un camp de ski
pour les enfants du village. Enfin , quelques centaines de francs ont été mises
en réserve pour l'organisation de la prochaine fête, dont parlent déjà les organisateurs, MM. R. Albisetti , P. Balmer ,
R. Barbier , U. Favre, K. Frey, R. Gonseth , R. Jossi et Cl. Sandoz.
B0UDEV1LUERS
Comptable
solide expérience,
cherche emploi pour
date à convenir.
Adresser
offres écrites
à FF 5294 au
bureau du journal.
Forestier
entreprend
débardage et chablis.
Tél. (038) 47 12 27.
Jeune femme,
30 ans, avec enfant ,
propre
et travailleuse
cherche
place dans
ménage
ou commerce chez
monsieur seul,
sérieux , pour
rompre solitude ;
mariage pas
exclu.
Adresser offres sous
chiffres G 353096
à Publicitas,
rue Neuve 48,
2501 Bienne.
s ̂r̂ « r* ̂s _̂ r* ̂r*̂
Jeune fille
cherche emploi dans
un tea-room de
préférence dans
la région de
FribourgNeuchâtel.
Libre dès le
4 août 1975.
Faire offres sous
chiffres 81-50935
aux Annonces
Suisses S.A.
« ASSA »
bd de Pérolles 8,
1701 Fribourg.
s ̂r*M r«,< s *̂ r*.* r̂ <
Jeune Suissesse
allemande
cherche travail dans
bureau
Connaissances de
français et d'anglais.
Rosmarle Hânnl,
Castel 27,
2024 Saint-Aubin.
_RU_^- :.. y iémma
Mini lui a donnéjla conception i |__t____gâ
d'origine, éprouvée j: /2K 1
Innocent!, le luxe à profusion | (©V 1
Bcrtone , la robe coupée sur mesure ¦ yjgj/ fl
Modèle 90 Modèle 120 &_t_fi_J
9600.- 10600.-
R. WASER
Garage de la Côte
PESEUX, tél. (038) 31 75 73
24 mois de crédit
Garage R. Blaser
LE LANDERON, tél. (038) 51 30 32
Vendeuse
cherche place dans magasin,
libre tout de suite.
Adresser offres écrites à EE 5293
au bureau du journal.
Aide médicale laborantine
cherche place à mi-temps (matin).
Libre depuis 1er septembre.
Tél. 25 93 29 (heures repas).
-f is " mmm MOBILIèRE SUISSE
B ̂ ASSURANCES
cherche
collaborateur qualifié
pour renforcer son service à la clientèle.
Cette personne devra seconder l'agent général pour
la visite des affaires industrielles et l'élaboration
des projets s'y rapportant.
Salaire fixe + frais de voiture.
Nous demandons une bonne connaissance du tarif
choses ainsi que les notions de base du tarif
industriel.
Faire offres, avec curriculum vitae, à :
M. Michel ROBERT, agent général, Bassin 14,
2000 Neuchâtel.
L'imprimerie centrale et de la
Feuille d'avis de Neuchâtel
engagerait pour fin août 1975
apprenti (e)
compositeur (trice)
nous désirons Jeune homme ou
jeune fille intelligent (e) débrouillard (e) et possédant de bonnes
connaissances du français.
Veuillez contacter téléphonlquement la direction technique de
l'Imprimerie , tél. (038) 25 65 01
Interne 253, pour fixer un rendezvous.
Pour jeune homme
APPRENTISSAGE
(AIDE EN PHARMACIE)
Diplôme fédéral, 3 ans, travail
varié touchant les branches médico-pharmaceutiques, hygiéniques,
sociales et commerciales. Ambiance de travail sympathique de
petite équipe. Situation relativement indépendante des récessions
économiques.
S'adresser à la Pharmacie
Dr K. Kreis, Neuchâtel.
Répondez s.v.p.
aux offres
sous chiffres...
Nous prions les
personnes et les
entreprises qui publient des annonces
avec offres sous
chiffres de répondre
promptement aux
auteurs des offres
qu'elles reçoivent.
C'est un devoir de
courtoisie et c'est
l'intérêt de chacun
que ce service fonctionne normalement
On répondra donc
même si l'offre ne
peut être prise en
considération et on
retournera le plus
tôt possible les copies de certificats,
photographies et
autres documents
joints à ces offres.
Les intéressés leur
en seront très reconnaissants, car
ces pièces leur sont
absolument nécessaires pour répondre
à d'autres demandes.
Pharmacie de service : Piergiovanni ,
Fontaines.
Permanence médicale : votre médecin
habituel.
Ambulance : tél. 53 21 33.
Danse, Les Geneveys-sur-Coffrane : le
Grenier de 20 à 24 heures.
Pomoes funèbres du Val-de-Ruz: tél. 5717 70
Les corrections du lit de la Suze
ne font pas le bonheur des usiniers
De notre correspondant :
Les membres de l'Association des usiniers de la Suze ont siégé à Reuchenette,
sous la présidence de M. Pierre Pfister,
de Sonceboz.
Dans son rapport M. Pfister a
mentionné notamment que dans le canton de Bern e, il existe environ 800 utilisateurs de force hydraulique installés généralement sur de petites chutes. Aujourd'hui , encore, le développement de
petites unités de production d'énergie
électrique se justifierait pleinement, mais
l'investissement nécessité par ces installations n'est plus en rapport avec leur rendement
Les craintes exprimées à l'époque, que
le prélèvement d'eau dans le vallon de
Saint-Imier destinée à l'alimentation des
Franches-Montagnes diminuerait le
rendement des turbines exploitées sur la
Suze peuvent maintenant être écartées.
Un autre facteur toutefois s'est révélé
négatif pour la production des petites
usines réparties sur le cours d'eau : c'est
la correction du lit de la rivière. Par la
suppression des méandres, l'écoulement
des eaux, lors d'orages surtout, ou par
de fortes pluies est maintenant beaucoup
plus rapide. Les réserves naturelles d'eau
qui se créaient dans ces méandres et s'écoulaient ensuite graduellement assuraient un effet favorable prolongé.
DES SOUCIS POUR L'AVENIR
Une autre cause de soucis est
le prélèvement, jusqu'à 300 1/min.
dans le vallon de Saint-Imier pour l'alimentation des fermes de la chaîne de
Chasserai. En construction depuis plusieurs années, le réseau de distribution
prélèvement, jusqu'à 300 1/min. d'eau
station de pompage de Joberg est terminée. Les réseau des distributions existe
jusque dans la région des Boveresses,
des Prés de Cortébert et de Courtelary.
Selon le service hydraulique cantonal,
le prélèvement de ces eaux ne représente
pas une perte pour le bassin hydrométrique de la Suze. Le retour des eaux est
assuré dans des conditions normales aussi longtemps que leur utilisation a lieu
sur le flanc nord de Chasserai. Il pourrait en être autrement lorsque la région
des Prés-d'Orvin serait reliée à ce
réseau.
Il paraît toutefois qu'une telle probalité n'est pas à envisager aussi longtemps
que le problème de l'épuration des eaux
des quelque 400 maisons de vacances de
cette région n'est pas résolu.
Durant ces dernières années on n'a
pas enregistré l'installation de nouvelles
usines sur le cours de la Suze. En revanche, l'une des plus importantes et plus
anciennes usines hydro-électrique de
Sonceboz a récemment cessé son
activité. Elle avait été mise en exploitation en 1891. La cause de cet arrêt
d'exploitation est due aux investissements trop élevés qu'aurait nécessité la
modernisation des installations demandée par les instances fédérales. Le réseau
de distribution d'énergie de Sonceboz,
qui avait été constamment adapté aux
besoins actuels a été cédé aux Forces
motrices bernoises qui en assurent
l'exploitation. Le barrage de Tournedos
sera démoli et le lit de la Suze rétabli
dans son état primitif à cet endroit.
Un juge biennois prend position
¦¦*¦ ¦_F»; i* _r:._. ¦¦¦ *
De notre correspondante :
Sous le titre «Un procès abusif », le
« Courrier romand », organe de presse
du parti socialiste romand biennois,
consacre en première page un article
relatif au procès intenté par l'entreprise
automobile Amag SA contre le président
du parti M. Raymond Glas. Dans le
cadre de cet article, M. André Auroi,
juge à la Cour d'appel, prend position
contre la procédure suivie (civile et non
pénale) et contre la peine infligée à l'accusé.
Le 30 janvier 1974, deux distributeurs
de tracts invitaient les apprentis de cette
entreprise à visionner un film relatif aux
événements chiliens. Les deux distributeurs se trouvant semble-t-il sur terrain
privé en avaient été chassés et s'étaient
rétrouvés chez le médecin avec plusieurs
contusions, au tympan crevé, etc.. Une
polémique avait éclaté et un comité de
soutien composé de personnalités politiques, ecclésiastiques et enseignantes
s'était opposé vivement à « cette atteinte
très grave à la liberté d'expression
politique sur la voie publique ».
A cette occasion, le « Courrier romand » avait consacré un article à
l'événement, article qui n'eut pas l'heur
de plaire à la direction d'Amag, qui
intenta un procès devant la Cour d'appel
à M. Raymond Glas, président du parti
socialiste romand et rédacteur responsable. Dernièrement M. Glas fut
condamné à payer une amende de 1000
francs à Amag et à publier, à ses frais,
dans la presse locale une rectification.
M. E.
CINÉMAS
Apollo : 15 h et 20 h 15, La fureur du
dragon (avec Bruce Lee).
Capitole : 20 h 15, Le grand bazar.
Elite : 14 h 30, 16 h 05, 17 h 40, 19 h 15
et 20 h 50, Auf ins blaukarierte Himmelbett.
Lido : 15 h et 20 h 15, Hibernatus (avec
Louis de Funès).
Métro: 19 h 50, Un petit coup dans les
baguettes - Rio morte.
Palace : 15 h, Winnetou, 20 h 15, Le
train sifflera trois fois.
Rex : 15 h et 20 h 15, Le bal des vampires ; 17 h 45, The misfits.
Scala : 15 h et 20 h 15, Il était une fois
dans l'Ouest.
Studio : 15 h et 20 h 15, La main de
fer.
CONCERT
Au château de Cerlier, sérénade de la
Société d'orchestre de Bienne, à 20 h
15, direction Hans-Ulrich Fischbacher,
soliste James Jeter, basson, œuvres de
Lortzing, Mozart, Dvorak.
EXPOSITIONS
Galerie 57 : œuvre graphique et dessins
de Meret Oppenheim, jusqu'au 3 août.
Galerie Ring 5 : Adelheid Hanselmann,
Urs Hanselmann, Fridolin Huber, jusqu'au 24 juillet.
URGENCES
Pharmacie d'office : pharmacie du Jura,
rue Basse 47, tél. 22 51 08.
Médecin : tél. 22 33 33.
Dégâts d'eau et de gaz : tél. 22 33 88.
Accident du travail
(c) Vers 11 h 30, hier un couvreur a
soudain perdu l'équilibre alors qu'il était
occupé à travailler sur un toit et a fait
une chute. Souffrant de plusieurs blessures, il a été. transporté à l'hôpital régional à Bienne.
Collision
(c) Peu après midi, hier deux voitures
sont entrées en collision au croisement
des rues Dr-Schneider et du Milieu à
Nidau. Personne n'a été blessé. Les
dégâts matériels sont évalués à 700 fr.
environ.
•- VrWJ %J - .:
DORIGNY-LAUSANNE (ATS). —
Près de 140 personnes travaillant à la
faculté des sciences de l'Université de
Lausanne-Dorigny ont envoyé lundi au
conseiller fédéral Willy Rhschard un
« appel pour un moratoire nucléaire ».
Les signataires, parmi lesquels 27 professeurs et 80 licenciés et diplômés, demandent un « arrêt de construction de
toutes les installations industrielles basées sur la fission nucléaire, à Kaiseraugst et à Verbois notamment », les impératifs humains leur semblant plus importants que des considérations économiques, « et ceci tant que la population
ne sera pas réellement en mesure d'effectuer à ce sujet un véritable choix ».
.. -. ¦.., ¦¦¦-.-.-.¦. .-...¦.¦ ¦ ...w v.y...v. -..- v i - i.
Pour un moratoire
nucléaire
Deux gros incendies près de Lucerne
De notre correspondant :
Un violent incendie a ravagé hier
après-midi une maison d'habitation et
une ferme à Triengen dans le canton de
Lucerne. Il était 12 h 38, lorsque des
passants donnèrent l'alarme. Les premiers pompiers, arrivés sur les lieux,
réussirent à sauver les 40 têtes de bétail,
qui se trouvaient dans les étables. Le
feu, qui prit rapidement de l'ampleur,
menaça un hangar de l'aéroport de
Triengen, dans lequel se trouvent quelques 40 appareils. Alors qu'une partie
des pompiers combattait l'incendie, une
vingtaine de gardiens du feu concentrèrent leurs efforts sur le hangar, évitant
ainsi que les flammes ne se propagent à
ce bâtiment. Les dégâts matériels sont
très importants, de nombreuses machines
et d'importantes réserves de fourrage
ayant été détruits.
Un autre incendie, qui a également
fait d'importants dégâts a eu pour théâtre la localité de Derendîngen. Un bâtiment de plusieurs étages a été réduit en
flammes. Les habitants de cet immeuble
parvinrent à se sauver in extremis. Selon
la police cantonale soleuroise il s'agit
d'un incendie criminel. Une enquête est
en cours.
Plus de 7500 chômeurs à fin juin
BERNE (ATS). — A fin juin
1975, 7531 chômeurs étaient enregistrés auprès des offices de travail,
contre 6527 à fin mai 1975 et 62
à fin juin 1974. Le nombre des places vacantes officiellement recensées
atteignait 3071 à fin Juin 1975, contre 2805 un mois plus tôt, et 2857
un an auparavant, annonce un communiqué de l'OFIAMT.
Le plus grand nombre de demandes d'emploi a de nouveau été enregistré dans le secteur de la métallurgie (2475), des employés de bureau
(1160), des professions techniques
(750), de la construction (601) et des
arts graphiques (439). Les secteurs
où il y a le moins de demandes
sont la sylviculture et la pêche (9).
Les métiers du cuir et du caoutchouc
(23) et ceux de la terre, de la pierre
et du verre (32).
Par rapport à mai 1975, le nombre des chômeurs complets a augmenté le plus dans la métallurgie
(276), les professions commerciales
(155), les arts graphiques (109), les
professions techniques (105).
Seule régression dans le nombre
des chômeurs complets : industrie
du papier (- 5), domaines des soins
corporels et de la santé (- 3).
Es ce qui concerne les places vacantes, le plus grand nombre est signalé dans la métallurgie (758), l'hôtellerie (493, pour 154 demandes
d'emploi), l'industrie textile (238
pour 102 demandes d'emploi) et l'habillement (262 pour 125 demandes
d'emploi).
Sur 23 catégories de professions,
14 enregistrent une augmentation du
nombre des places vacantes, 7 un
recul et 2 le statu quo.
jeudi 17 juillet 1975
^̂ ̂ _m_mmMmm
FAN — L
/ fî * O r FÎT (T : F Gï [7 £ £ Çf f £ £ Ci £
Fillette écrasée
par un tracteur
APPENZELL, (A TS). — Une fillette
de cinq ans, Ruth Ulmann, a été tuée
mardi après-midi à Appenzell , écrasée
par un tracteur devant l'entrée de la
grange de la ferme de ses parents.
La malheureuse a été prise sous la
roue arrière de l'engin, au cours d'une
manœuvre.
Tué sur un passage
protégé
ZURICH (ATS). — Ecrasé par une
automobile sur un passage protégé au
moment où il traversait la chaussée,
mardi soir, à Zurich, un piéton de 71
ans, M. August Triet, a succombé à
ses blessures peu après son admission à
l'hôpital.
Les intempéries font un mort
et de gros dégâts en Suisse centrale
OUI Qi3 tm nmvmwn w m yw ¦¦ —v__>
De notre correspondant :
De nouveaux orages dévastateurs se
sont abattus au cours de la nuit de mardi à mercredi sur la Suisse centrale, où
les pluies diluviennes et la grêle ont
causé d'importants dégâts.
Un pêcheur d'origine bfiloise, M.
Alfred Faes, âgé de 53 ans, qui
s'adonnait mardi, en fin d'après-midi, à
son sport favori à Ennetbuergen (NW),
a été surpris et tué par la foudre, qui
avait frappé un arbre. Le malheureux a
été retrouvé, quelques heures plus tard,
par des passants. II a été brûlé sur tout
le corps.
A Wolhiisen , où les pompiers ont été
en alerte durant la plus grande partie de
la nuit, la situation a été alarmante.
Des dizaines de caves et de garages ont
été innondés. Les routes coupées ne se
comptaient plus et des installations électriques ont été détruites. Dans la villa
d'un commerçant l'eau a atteint une
hauteur de 40 cm. Le propriétaire a
déclaré : « La pression de l'eau a été
telle, que les portes des différentes chambres ont été détruites. Les meubles
flottaient dans notre appartement ».
Dans les locaux de fabrication de la fabrique de skis « Stoeckli » ce fut la désolation. Des produits semi-fabriqués et
finis ont été rendus inutilisables par les
eaux, les dégâts matériels s'élèvant à
pins de 100.000 francs. Au cours des
derniers quatre jours six orages dévastateurs ont été enregistrés dans les cantons
de Lucerne, d'Uri et de Nidwald. Selon
les premières estimations les dégâts dépasseraient déjà quatre millions de
francs. E.E.
Nouvelles menaces sur une ferme jurassienne
De notre correspondant par intérim :
Le maire de la commune d'Epiquerez,
dans le Clos-du-Doubs, sera-t-il obligé
de quitter sa ferme ? La menace est
en tout cas directement formulée, puisque M. Fritz Métille, qui exploite la
ferme de la Charmillotte, entre Epiquerez et Epauvillers, a déjà reçu son congé. Ce départ risque de faire du bruit
étant donné le caractère spéculatif des
transactions en cours entre le propriétaire actuel, un groupe financier zuricois,
et l'éventuel acquéreur, un ressortissant
bernois établi en Italie.
Le groupe zuricois s'était porté acquéreur du domaine exploité par la famille
de M. Métille depuis plusieurs générations, dans le but d'y aménager une place d'aviation. L'office fédéral de l'air
n'ayant pas accordé les autorisations nécessaires, le projet fut abandonné et le
groupe chercha à revendre le domaine.
C'est finalement un ressortissant bernois
qui , fortune faite en Italie, sut se montrer l'acquéreur le plus attrayant. Le
fermier qui bénéficiait d'une priorité
d'emption, ne pouvait, étant donné les
sommes en jeu , conclure l'affaire sans
prendre de risques financiers interdits.
Le futur acquéreur se propose, selon ses
dires, d'exploiter lui-même le domaine,
raison pour laquelle sans doute M. Métille a reçu sa dédite. Un des fils du
fermier a déjà dû quitter le domaine
pour cette raison. ,
La transaction aurait sans doute pu
se dérouler sans trop de heurts puisque
les propriétaires offraient une indemnité
de départ à M. Métille. Mais on connaît
la détermination des « Militants francsmontagnards » à s'opposer à toute vente
de terrain à caractère spéculatif. Pour
l'heure, les militants surveillent de très
près le déroulement de cette affaire et
il n'est pas exclu qu'ils y donnent un
caractère spectaculaire. Y. P.
mm wmmt:-miiiïmbmr"w * ¦ m̂m.mw^ -̂'̂ mr^̂
__Siiâi-iiifi&-i-i-i-i-î ^
Le gouvernement bernois accorde des crédits
urgents pour des investissements supplémentaires
Afin de relancer le secteur de la construction
Le Conseil exécutif du canton de
Berne a décidé de débloquer immédiatement un crédit supplémentaire de 19
millions de fr. afin de financer un programme de travaux publics destiné à relancer le secteur de la construction et
l'économie bernoise en général, et à
améliorer le marché de l'emploi.
Ce programme d'investissements supplémentaires, que le gouvernement a été
chargé d'élaborer par le Grand conseil
en mai dernier, permettra en premier
lieu au canton de financer entièrement
la réalisation anticipée de 46 projets
dans le secteur des ponts et chaussées,
et l'étude de 16 nouveaux projets dans
le même domaine, pour une somme totale de 7,6 millions de francs. D'autre
part, le canton collaborera au programme d'investissements supplémentaires pour 1975 de la Confédération, et
consacrera 11,3 millions de fr. à la
réalisation de 48 autres projets touchant
aux installations d'épuration des eaux,
canalisations et amélioration foncière y
compris bâtiments agricoles.
La Confédération doit participer à ces
travaux en investissant pour sa part près
de 12 millions de francs. Le coût total
de tous ces travaux supplémentaires réalisables dans le canton de Berne dépassera 44 millions de francs. Comme il
s'agit, dans la plupart des cas, d'ouvrages relativement petits, on peut prévoir
que 16 millions de fr. environ pourront
déjà être investis avant la fin de cette
année.
La direction de l'économie publique
a constaté lors de l'élaboration de ce
programme d'investissements que les possibilités de faire partir de nouveaux travaux cette année encore étaient pratiquement assez restreintes : l'administration a déjà un volume de construction
en cours d'exécution beaucoup plus important que pendant les autres années,
et dans bien des cas l'automne est une
mauvaise période pour commencer des
travaux.
Dans le programme d'investissements
urgents qu'il a finalemest mis sur pied,
le Conseil exécutif, a donné la préférence aux projets qui nécessitent le plus
de main-d'œuvre et qui peuvent également être réalisés par des petites entreprises.
Pour certains crédits la compétence
financière appartient au Grand conseil,
qui aura à se prononcer lors de la session de septembre.
UNE PART AU JURA
Sur le total de 44 millions de travaux supplémentaires réalisables dans le
canton de Berne, 6,3 millions concernent le Jura, 2,8 millions des 19 libérés
seront également engagés dans cette région.
Les 6,3 millions de fr. à investir
dans le Jura se répartissent de la manière suivante : 1,5 million pour les
ponts et chaussées (13 projets), 4,2 millions pour les transports, l'énergie et
l'économie hydraulique (5 projets) et
agriculture : 600.000 fr. (2 projets).
De nouveaux crédits pour les tronçons
de routes nationales Berne-Vevev et Berne-Morat
BERNE (ATS). — Le crédit additionnel de 60 millions de fr. accordé par le
Conseil fédéral, dans sa séance du 25
juin 1975, pour la construction des routes nationales permet aux bureaux d'ingénieurs, aux entreprises de construction
et aux fournisseurs de réaliser, avec la
part de 10 millions des cantons, un
volume supplémentaire de travaux de
70 millions de francs. Le département
de l'intérieur a communiqué aux cantons, la semaine dernière, leurs parts
aux crédits supplémentaires. Ces fonds
supplémentaires seront employés comme
suit :
1. Pour promouvoir les travaux d'étaViticQpTnpnt HAS nrnîftts nnnr 1« trnnrnna
Weesen-Flums (route du lac de Walenstadt) et Reichenau-Thusis (Domleschg).
2. Pour accélérer les travaux de construction déjà en cours des routes nationales Berne-Vevey et Berne-Morat,
de l'entrée de l'autoroute Zurich-Nord,
de raccordement des autoroutes allemandes et Suisse à Bâle, du tronçon OfringenSursee, du tunnel du Seelisberg, y compris la , rampe nord du Gothard , de la
rampe sud, de la liaison par là N4 de
Zoug vers le Silhltal, de la N 4 dans le
canton de Schwyz, du tronçon SoazzaGrono dans le Misox.
3. Pour mettre en œuvre plus rapidement rf*»c tra vail* nr^Hminair fta sur les
sections non encore commencées : tunnel du Milchbuck Zurich, détournement
de Saint-Gall, viaduc à flanc de coteau
de Beckenried, Axenstrasse dans le canton d'Uri (galeries de protection contre
les chutes de pierres), Aigle-Martigny
(raccordement du canton du Valais au
réseau des autoroutes), Haag-Trubbach
(fermeture de la lacune présentée par la
N13 dans le Rheintal) et Zizers-Coire
(élargissement de deux à quatre voies).
Les moyens financiers supplémentaires
mis à disposition des cantons devront
être utilisés aux fins indiquées jusqu 'à
fin 1975, afin qu'ils contribuent le plus
possible à la lutte contre la récession
dans 1*» a£nip.-rtvil
Le bétail suisse est en légère diminution
LAUSANNE (ATS-CRIA). — Le dernier recensement fédéral des animaux de
rente date de deux ans. L'enquête de
cette année-ci n'est que partielle. Dans
les cantons d'Obwald, Nidwald, Glaris,
Appenzell RH.-Ext. et Rh.-Int. et
d'Argovie , le dénombrement est intégral.
Au total, 139.800 possesseurs d'animaux
ont été dénombrés. Quant aux animaux,
ils se répartissent comme suit : 47.150
chevaux, 1.964.850 bovins dont 891.400
vaches, 1.963.550 porcs, 365.625 moutons, 4.554.300 poules pondeuses et d'élevage et 1.567.050 poulets et coqs à l'engrais. Par rapport à l'an passé, le nombre de
possesseurs de bovins ainsi que la grandeur du troupeau n'a pratiquement pas
varié, l'effectif des vaches diminuant de
1 %. Le nombre de taureaux reproducteurs a décru de 7 %, cette tendance devant cependant se renverser l'année prochaine. En ce qui concerne l'engraissement du gros bétail , il faut en relever la
très forte diminution , sauf pour les
animaux âgés de 6 à 12 mois. L'effectif
des chevaux, ainsi que le nombre de
leurs possesseurs, soit 20.060, a encore
très légèrement diminué mais l'on va
vers une stabilisation.
Pour les porcs, en revanche, la réduction s'est encore accentuée par rapport à
1974. Le nombre des possesseurs (53.400)
a diminué de 9 % et celui des porcs de
5%.
L'espèce ovine, au contraire, augmente
depuis les années cinquante. Par rapport
à l'an passé, le troupeau s'est accru de
2 %, soit légèrement moins qu'en 1974.
Cependant, tout laisse prévoir un nouvel
agrandissement du troupeau ovin pour
l'année prochaine. Quant au nombre des
possesseurs de moutons (22.900), il est
en accroissement depuis 1972, accroissement qui atteint cette année 3 %.
Enfin , le nombre des possesseurs de
poules, 79.000, n'a pas varié depuis 1974.
Le total des poules pondeuses et d'élevage a diminué de 3 % et celui des poulets
et coqs à l'engrais de 17 %. Cette
régression fait suite, sans doute, aux
difficultés de vente observées depuis
quelque temps sur le marché, affirme le
bureau fédéral de statistique dans sa
publication des résultats du recensement
partiel du bétail.
Grisons :
victime d'un accident
de montagne
BERGUEN (GR) (ATS). — Un accident mortel de montagne s'est produit
au Piz Kesch, territoire de la commune
de Berguen (GR), mardi. Il a coûté la
vie à un guide et professeur de ski, M.
Andréas Scherrer, 27 ans, de Davos.
Avec un client, le guide était en train
d'escalader la montagne en question
quand la chute s'est produite. Les deux
hommes se sont écrasés sur un glacier,
340 m plus bas. M. Scherrer a été tué
sur le coup. Quant à son client, il a été
découvert hier et immédiatement conduit
à l'hôpital de Samedan.
Le mouvement Raiffeisen en 1974
A la suite de la récente publication
des données concernant le mouvement
Raiffeisen en Suisse, on peut en
déduire que la somme du bilan de
toutes les caisses et banques Raiffeisen a atteint la somme de 7,7 milliards
de francs. L'augmentation par rapport à
l'exercice précédent est d'environ 800
millions de francs, soit à peu près de
11 %. Ainsi la farte croissance enregistrée au cours des dernières années
s'est maintenue durant l'exercice
écoulé.
A cette occasion, il est bon de relever que le refroidissement de l'économie n'a pas été un facteur particulièrement propice à l'obtention de chiffres
records. Le fait que malgré tout des
progrès de cette importance aient pu
être réalisés, témoigne, d'une part, de
la confiance dont jouissent les caisses
affiliées et, d'autre part, du goût de
l'épargne qui est encore cultivé par de
nombreuses couches de la population
rurale. A cela s'ajoute la constatation
que les caisses Raiffeisen grâce à leur
puissante organisation à caractère
spécifique sont assez bien à l'abri des
fluctuations économiques. En revanche,
elles sont d'autant plus vulnérables
dans le domaine de la marche de gain.
Ainsi, la somme totale des attributions
aux réserves a été à peine supérieure
au montant de l'année précédente.
La disproportion entre les intérêts
actifs et passifs survenue à la suite
d'interventions étatiques devait produire nécessairement les effets néfastes
que les caisses Raiffeisen en tant
qu'établissements hypothécaires ont
fortement ressentis. Si, dans cet ordre
d'idées, l'année écoulée s'est avérée
particulièrement difficile pour les petites
caisses, à plus forte raison l'exercice
en cours se charge-t-il véritablement
de confirmer cette tendance. Au cours
de l'année 1974, le nombre des caisses
et des banques affiliées à l'Union s'est
accru de 6 pour s'élever à 1164 unités.
L'effectif des sociétaires s'est élevé
pendant cette période à 183.000 membres.
La Banque centrale, de son côté, en
tant qu'office de compensation monétaire des caisses et compte tenu des
relations d'affaires qu'elle entretient
avec sa propre clientèle, affiche une
somme de bilan de 1,7 milliard de
francs.
FRIBOURG
La section fribourgeoise de la ligue
marxiste révolutionnaire (LMR) a publié
hier un communiqué dans lequel elle
annonce qu'elle prendra part avec un
candidat aux élections nationales de cet
automne. Le communiqué précise qu'en
donnant sa voix à ce candidat, un étudiant de l'Université de Fribourg, l'électeur appuie un programme dont le but
est de mettre en place « une société
socialiste ».
Elections nationales :
candidature
de la « LMR»
à Fribourg
(c) Dans le cadre des différentes mesures envisagées dans la lutte contre le
chômage dû à la récession économique
actuelle et dans le but de créer des
possibilités de travail à l'intention des
jeunes et des personnes sans emploi, le
Conseil d'Etat , tout en respectant le
blocage des effectifs du personnel, a
ordonné d'appliquer strictement la limite
d'âge prévue à l'article 58 de la loi du
22 mai 1975 sur le statut du personnel
de l'Etat
Ces mesures sont applicables à partir
du 1er i j anvier 1976 et concernent
l'ensemble des secteurs de l'Etat, corps
enseignant et établissements compris.
Personnel de l'Etat :
appliquer strictement
la limite d'âge
SOLEURE (ATS). — 70% des 200
travailleurs employés par la maison
Glutz SA, à Soleure, spécialisée dans les
ferrures pour le bâtiment, sont touchés
par une réduction de dix % de l'horaire
de travail. Cette mesure sera introduite
le 1er septembre prochain et durera
vraisemblablement jusqu'à la fin de
l'année.
Soleure : horaire réduit
chez Glutz
11 K >» j k. ii ? 1 1 n iff~J||
pv One protection . complète
.contre tous accidents : durant
vos voyages; et vacances.
Notre prospectus gratuit
vous donnera toutes informations. : demandez-le; auprès de votre AGENCE DE
VOYAGES, agences générales
des Assurances HELVETIA ou
directement cfiéz ELVIA. Tél.
01/361040.
SION (ATS). — L'identité du jeune
alpiniste tué par la foudre au sommet
de l'Allalin dans l'après-midi du 15
juillet est connue. Il s'agit de M. Jantsch
Ekkerhardt, né en 1957, domicilié à
Stuttgart (Allemagne).
Identité du jeune
alpiniste tué
par la foudre en Valais
(c) Le Conseil d'Etat a nommé, le 15
juillet, M. Jean-Michel Hayoz, de
Wallenried, à Zurich, en qualité de
directeur du Conservatoire de musique
de Fribourg. Il remplace M. Jean Piccand, qui quitte sa fonction pour raison
d'âge.
Agé de 44 ans, M. Hayoz a effectué
ses études musicales à Fribourg et à Paris. Il a été notamment chargé de cours
de violon au Conservatoire de Fribourg.
Alto solo de l'orchestre de la Tonhalle,
à Zurich, depuis 16 ans, il passe pour un
musicien de grande valeur.
Nouveau directeur
au Conservatoire
Baisses de piixSki (tâ ̂—* Pour étancher votre soif! b bouteillesNouveau prix
̂ ̂ ̂
»w ¦
Filets de maquereau MIGR0S: ¦ A||NI7 ̂VQflI à l'huile d'olive Boîte de 125 g (poids égouîté 95 g) 1.30 H f f ^Ul %3mmm ^ ^ H Cl H HEg. (100 g = 1.36,81 "̂ ~ m\) q^ mmliB ^ï mWmCorned Beef Exeter oon ¦cifrOil # ¦w w ¦Boîte de 340 g 3.20 H WBU II1 V WB (+ dépôt) «j
noo g = -.94.1» [¦;¦¦;. :;T à l'eau minérale de source Aproz. |»
V .Amnoi,n,i J. S V 1 au lieu de 1.70 M IHv co parez ! M - ^̂ ™ MM
HUM
MW I.« *# _ ,
/^ îtafw) k f ^M /^fuUlAr^
Boîte
de 125 g V
/|ïàa\\\^ ̂ -. | ^{fliUVttV*aw>/ (poids égoutté 95 g) 1.10 t ,à
^
boîtes ^yF H * £. boîtes H
i m D HB AmmmmmM& ¦ Pour un petit souper froid: *mm lHHi _dl. ̂ ftSRavioli . âjk A i carriînpq 170 Iainr fPiire K I d iui iCa ¦ # ¦ I¦CIUA UwïilW |̂m m portu gaises H | ^J| H
prêts à servir, à la sauce tomate l^M n9 fi l'hllllo îlfalilfO "'*" * ii bien relevée/ 1' " 1 B» f[ noo g - -.17.01 I fl | IIUIIC UUIIVC Eg. noo g -- .89.5i 1V ^WLmmW _¦ au lieu de 3.80 MÈ V H au lieu de 2.20 Jffl
^FlXi^& r̂ '̂o^.y'fe^^^ ̂ ^̂ Bj^̂ P̂Hra ŜBJ Ŝ^̂ ^̂ ^̂ S B̂B^̂ Î^̂ ^̂ ^S e
'.'" -.-.y ."¦• '.¦:iv,'V-iï. -'._¦'!... ; '¦?';.:¦- '-,¦¦ '̂ iVy l̂'.yï'lfe;Wr
^^^~X".-.y., j i-.̂ yyy^vS :.-l̂ .---^ '.̂ .' -̂.!:; .• ¦;.>'.- Â.'.",̂ ^^ ̂ ^^-_BS __UW Ifit SH __£__¦¦»- ¦ KttaaMsll i_^Bv—-_ SuX *.- . .-._> oBS SflM . _ .^ . __03- _J__ï__i H__tfl S—ic___££9-^-K£B_M_H_^_^^^. ;
_ ^̂ /Û5*N _̂i«_S^ î'
,',i"
i,,,,
**̂ . ¦«¦__¦_¦ ^̂ k. _r̂ ̂ -»» ^̂ W
/ r*4?)j t €̂^
̂ « MIGBûS Non ouvert , se conserv e V / ̂ P̂ _f _# ^_» _^**" * _4_F _f VV^^XM Jr»* * **\*SL%1 _3M¥M parfaitement environ 7 mois Bk _^fl
Jf _â # _-_» m^ «£» _-. ÂW m W\.
^̂ (w^ ŷ HB -P* "'™ ̂ »Û V̂ nPÀP CbêCi/M-L m
__P&B H iflt^BI Iffiftn ___tf^__k _4_fi_^ IlÉlI
-̂«¦¦*1""' v5ï/M
SirOD OB flrHl 1.IK I* i > Bouteille de t be MSises iMU IAproz nature # A fl I. . ,,A i l̂UwniF Eau minérale de source de première classe. Bm W !H ^^!Avec de I Aproz nature, T - rv̂ e |̂ |̂ ^̂ ̂^̂ r iMH {.̂ î &œ Mune boisson très rafraîchissante. £'5l Ĵ M (+ dépôt) ffl^ i' " B^
m'>^.H :W Harasse de 12 bouteilles 4.80 (+ dépôt) «I ¦̂B̂ •
V ^i^ ̂ au
lieu
de 4.20
MM au lieu de 6.- (+ dépôt) au lieu de --5oJH
Ŵj&ïif ty - '±i ¦' ". '¦/ ¦ v '' ¦' ¦
¦"" '• ' V.y^f'"- .. , " : ^ :e"
;e-/e.';evi >ïX ;̂ /''ei'î5f^" :̂̂ Ŵ ^̂ np« n̂_^̂ ^̂ i - ; ' -" v:^';'*:y:;:e e-: -?e-' - ' ; ' :ee' '
¦ ¦ ¦; • ¦ • . ¦• ¦ . '"r ^: v
¦ "., ' . ¦ . ; • ' . ¦ •¦ - ¦//' ¦•¦' ¦_¦¦̂y.^ ŷ> :̂v:^y-,y,^- .y;:4;^vy 7̂-;-- .^i^^ m ^9}y.;
¦y ;l: ¦¦ '. :; ,. . :'¦ '¦•: . ; ¦¦'¦< ' ¦' . . l.: \::-:- -:. .y - v '- -̂-y, ŷ SÀyy - :.'??' m ;- ' - ; -: Hsfia |̂ m Ë̂ffî w
_____Z_!!_^"? êeiri:: ? ':
";~^ :̂;- :'; -̂--• :
_
1 - '-^ t̂ %̂^̂ -^ :̂̂ £_ :̂J:;, v::_ ie =̂,Ac^œ f̂rî̂ ^ t̂:̂ v r̂^ r̂î -:;_l_ _̂ _̂__^^ ^̂ . , . - .v.. - , . . . . . è- . - , . . . . . .mmmmwr
(t&gSmt 0l«i-Steak\f^̂ f 0̂Ç\m MM ^mmm *"^ surgelé '. .[ * "WM»»»*.» mj l̂¦imm Ŵ ẑss:.- :M
•̂ , ^rSJj préparé
avec ¦ OBS 8313068! ¦** ~̂— ̂ ¦
_̂B-_S<
;Sp'f^Ê s _̂Bk_ ^ \̂ de poulet Optigal H P-,-»».»!» «IHAIIAÎNM .
.•-=- i ¦
w^^w
tmi^^ \^"'"'̂ "
:y H «nBnGn'urBSSins» t |
ï E- ffl P̂ ^ ̂ tir ..ÉiM ^,j _̂^ii<̂ _Ŝ |o
lPaniiPî
- _c^ ^ B ¦ Ï̂ P̂ w^lpl
l̂ ^l̂ ^̂ ^ l là-SiSauce a salade ^m 1
Ipî P ,.. -̂^
ï:iàwJ *̂ 0 ̂seulement les 100g ^B j 3afe 4ilU ¦ÉÈl' ^
^A
^^̂ ^̂ ^̂ ^̂WM^̂ ^M^̂ _B_HS___ _̂_ _̂^__|__^__^__ _̂_ _̂_ _̂_ _̂_ _̂_M__M__M__^
M__M__ _̂_i__ _̂_i__ _̂_ _̂_^B
^^MB||̂ ^̂ ^nBB^̂ B B̂-B-l-H-B- -̂ -̂H-HB-l -̂i- -̂ -̂H-l- Ĥ- -̂HHl- -̂H-!-S-B-l- B̂--ll_ -̂l-B- -̂fl- -̂iwy y.i . y:;. . , ¦ Ĥ . - ¦
™̂J':̂ '̂ ;yy ':?^ »̂ y v' _W . B̂J Hv
Van Impe intouchable entre Morzine et Chatel
Eddy Merckx grignote une quinzaine de secondes à Thévenet
\Sk> cytfetne Au terme d'une course contre la montre révolutionnaire
Au soir de la seizième étape, à SerreChevalier , Lucien Van Impe se désolait
à double titre. D'une part, il avait connu un léger fléchissement dans l'Izoard,
d'autre part, aucun contrat intéressant
ne lui avait encore été présenté pour
les courses d'après Tour qui se dérouleront en Belgique sous forme de critériums. Après son coup d'éclat dans une
spécialité qui n'est pas la sienne, le
petit grimpeur belge espère bien que
Merckx , de Vlaeminck, Maertens et
Teirlinck ne seront plus seuls à se partager le gâteau.
RÉSERVES SURPRENANTES
A 28 ans et demi, Lucien Van Impe
s'aperçoit qu'il a peut-être eu le tort
jusqu'ici de trop limiter ses ambitions.
Cet adepte des petits braquets dispose
de réserves surprenantes au moment où
la fatigue marque tous les participants
de ce Tour de France 1975. Vainqueur
déjà au Puy-de-Dôme de l'étape la plus
dore, Van Impe enlève à Cbâtel une
course contre la montre révolutionnaire
par son tracé. Il fallait en effet allier
les qualités de routeur à celles de grimpeur pour maîtriser les 40 km d'un
parcours qui comportait tout de même
une dénivellation de 700 mètres avec
l'ascension du col de Corbier. .
SI RITTER...
Van Impe assure à la Belgique une
victoire qui aurait pu être un doublé si
Ole Rittcr ne s'était pas intercalé à
la seconde place devant Merckx. Parti
dans le premier groupe, le Danois eut
moins à souffrir du vent contraire que
les derniers partants. Eddy Merckx a
fourni une nouvelle fois la preuve de
son courage, de son orgueil. U aurait
pourtant toutes les raisons du monde
pour se retirer avec les honneurs. Sa
fracture à la face constitue un handicap
indiscutable. A Morzine, il avait peu
dormi et surtout il avait éprouvé bien
des difficultés pour s'alimenter convenablement. Que dans ces conditions, il ait
réussi à devancer Thévenet, à grignoter
une quinzaine de secondes sur le « leader» du classement général, voilà qui
représente un exploit.
CHUTE DE THÉVENET
Bernard Thévenet avait connu lui aussi des malheurs. Une chute malencontreuse le matin : lors de la reconnaissance du parcours, accentua chez le
Français cette prudence qui le rend parfois timoré dans les descentes dangereuses. Il perdit d'ailleurs du terrain sur
Merckx chaque fois qu'il fallait dévaler
la pente. A l'arrivée, le « poulain » de
De Muer affichait un optimisme mesuré.
Avec un capital de trois minutes à la
sortie de la montagne, il s'estimait en
mesure de défendre son maillot jaune
jusqu'à Paris au cours des 5 dernières
journées de course et des 770 km restant à parcourir.
A l'instar de son chef de file Francesco Moser, qui peina sur son grand
développement, Josef Fuchs n'a pas réalisé la performance espérée par les
nombreux « supporters » suisses massés
tout au long du tracé de cette dixhuitième étape. Fuchs a reconnu sa fatigue, seule responsable de sa relative
contre-performance.
Classements
18me étape (Morzine-Châtel, 40 km
courue contre la montre individuel) :
1. Lucien Van Impe (Be) 1 h 03'15"6
(moyenne 37 km 939) ; 2. Ole Ritter
(Dan) 1 h 04'11"3 ; 3. Eddy Merckx
(Be) 1 h 04'12"1 ; 4. Bernard Thévenet
(Fr) 1 h 04'27"7 ; 5. Joaquim Agostinho
(Por) 1 h 04'35"5 ; 6. Felice Gimondi
(It) 1 fr 04'52"1 ; 7. Joop Zoetemelk
1 h 04'56"7 ; 8. Michel Pollentier (Be)
1 h 05'34"6 ; 9. Edouard Janssens (Be)
1 h 06'15"1 ; 10. Yves Hézard (Fr)
1 h 06'15 ; 11. Georges Talbourdet
(Fr) 1 h 06'26"2 ; 12. Hennie Kuiper
(Hol) 1 h 06'35"1 ; 13. José Luis Viejo
,(Esp) 1 h 07'18"2 ; 14. Fedor den
Hertog (Hol) 1 h 07'36"7 ; 15. Pedro
Torres (Esp) 1 h 07'50"7.
Classement général : 1. Bernard Thévenet (Fr) 89 h 38'43" ; 2. Eddy
Merckx (Be) à 3'03" ; 3. Lucien Van
Impe (Be) à 4'49" ; 4. Joop Zoetemelk
(Hol) à 6'58" : 5. Felice Gimondi (It)
à 12*53'' ; 6. Vicente Lopez Carril (Esp)
à 19'45" ; 7. Francesco Moser (It) à
24'29" ; 8. Josef Fuchs (S) à 25'39" ;
9. Edouard Janssens (Be) à 31'15" ;
10. Pedro Torres (Esp) à 35'34" ; 11.
Hennie Kuiper (Hol) à 41'01" ; 12.
André Romero (Fr) à 44'12" ; 13. Mariano Martinez (Fr) à 45'57" ; 14. Georges Talbourdet (Fr) à 46'05" ; 15.
Joaquim Agostinho (Por) à 51'04" ; 16.
Delisle (Fr) à 55'09".
Classement général (par équipes) : 1.
Caput, 270 h 14'13" ; 2. ' Lelangue,
270 h 21'42" ; 3. Bartolozzi, 27 h
25'30" ; 4. Stablinski, 270 h 34'21" ;
5. De Muer, 270 h 42'06" ; 6. Perretti
270 h 17'49" ; 8. Saura, 271 h 18'23" ;
9. Geminiani , 272 h 48'40" ; 10. Liebrechts, 272 h 51'33".
Classement par points : 1. Van Linden (Be) 252 p ; 2. Merckx (Be) 237 p ;
3. Moser (It) 168 p ; 4. Godefroot (Be)
112 p ; 5. Zoetemelk (Hol) 109 points.
SOUFFRANCE. - Une expression qui en dit long sur le calvaire de Merckx ...
(Téléphoto AP)
Joseph Fuchs : «Je nai que deux regrets...»
Au Tour de France, les plaisanteries
vont bon train : « Tous vos coureurs
sont classés dans les huit premiers »,
sourient les confrères étrangers en
s'adressant aux quelques Suisses qui suivent la grande boucle. Prise sous un
autre angle, cette remarque est un
compliment à l'égard de Josef Fuchs,
seul Helvète prenant part au Tour 1975.
Il s'y comporte admirablement puisque
rivalisant sans cesse avec les meilleurs.
Les Pyrénées, le massif Central et les
Alpes, le Schwytzois les a franchis en
compagnie des « grands ». Mieux : il a
même dépassé ceux-ci, si l'on tient
compte de ses obligations d'équipier. En
temps réel, le Soulor ou le Tourmalet,
puis le Saint-Lary, voir Avoriaz enfin
furent grimpés plus vite par le Suisse
que par Thévenet, Merckx, Zoetemelk
où Van Impe ...
Josef Fuchs, huitième du classement
général au matin de la dernière épreuve
contre la montre, c'est une surprise
agréable, d'autant plus qu'aucun facteur
chance n'accompagne ce rang : il n'y eut
pas, par exemple, « d'échappée-bidon »
qui propulsa 1 ex-champion suisse aux
avant-postes. Mais la performance
qu'est en train d'établir le coureur
d'Einsiedeln n'a rien modifié à sa façon
d'être, à sa gentillesse, à sa simplicité. A
tel point que le prix « du plus aimable »,
décerné mardi , même si ce prix fait partie des distinctions attribuées sans grand
fondement fut cette fois-ci fort bien
choisi.
« Le premier surpris, c'est peut-être
moi », explique Fuchs. « Jamais je
n'aurais osé penser que je pouvais être
dans une condition pareille. »
Fuchs n'était parti dans ce Tour que
pour être au service de son « leader »,
Francesco Moser. Il a désormais carte
blanche pour défendre sa position. «A
Charleroi, je ne pensais pas du tout au
classement qui pourrait être le mien.
Nous estimions, dans l'équipe, que
Francesco pouvait gagner le Tour. Il a
pris immédiatement le maillot jaune, et,
tout naturellement, nous nous sommes
mis à le défendre. C'est pourquoi,
pensant qu'il le conserverait, je n'ai pas
fait vraiment la course contre la montre
de Merlin-Plage. Après, dans les
Pyrénées, il y avait encore cette
deuxième place au général. J'ai donc
trouvé tout normal d'attendre Francesco
lorsqu'il connut une journée de crise,
même si on s'est aperçu un peu tard que
nous étions en train de tout perdre.»
Car, entre-temps, Fuchs était remonté
au général , notamment grâce à son excellente performance contre la montre
entre Fleurence et Auch. « Sur le
moment, j'ai été un peu fâché que Bartolozzi m'arrête alors que j'étais loin en
avant, dans le Tourmalet. Mais finalement , ce qui compte désormais, c'est que
je suis huitième et que j'entends conserver, pour le moins, cette place. C'est
déjà tellement beau. »
Reste à s'expliquer le pourquoi de
cette réussite exceptionnelle. Fuchs
hésite, puis constate : « Auparavant, je
ne supportais pas la chaleur.
Maintenant, la canicule ne me fait plus
rien. Et puis, tous les jours de grandes
difficultés, j'ai pensé que j'allais craquer.
Mais ce sentiment était mien qu'au
départ. Une fois en selle, cela me
semblait tellement facile .. .T'ose le dire ;
lorsque je suis revenu sur Merckx, Thévenet et Zoetemelk, par exemple
(mardi), je me suis mis derrière eux
pour récupérer de mon effort. Mais il
me semblait que je pouvais aller
beaucoup plus vite ... » _
L'ordonnance de la" saison a certainement été pour beaucoup dans la forme
du Suisse : « Je n'ai pas fait le Tour
d'Italie, et comme j'ai souffert d'un
genou, j'ai couru le Tour de Suisse
« en dedans ». Je pense donc que je n'ai
absolument pas touché mes réserves
jusqu'à maintenant, et c'est la raison de
ma facilité. »
Fuchs pourra, grâce à Moser, bénéficier de quelques contrats d'après tour.
Grâce à d'autres organisateurs, qui ont
remarqué ce coureur « inconnu », ses
performances lui vaudront donc quelques
avantages financiers. Mais, ce qu'il
aimerait , c'est que cela se répercute en
Suisse : « Si mon classement pouvait
faire comprendre que les coureurs
suisses peuvent être bons, si une maison
pouvait créer une équipe suisse .. »
Josef Fuchs est un homme heureux.
Au début du Tour, il constatait avec le
sourire cette extraordinaire ambiance de
la course, qui lui plaisait. Maintenant, il
ne cache pas la satisfaction que lui
rapportent ses résultats. Deux regrets
pourtant : « Si j'avais connu pareille
condition au Tour de Romandie, je
remportais cette épeuve. Dire que
maintenant Galdos est à plus de vingt
minutes ... Par ailleurs, il n'y a qu'une
seule ombre au tableau : les 30" de
pénalisation qu'on m'a infligées dans
l'étape de Saint-Lary, pour poussette
sollicitée : non seulement je n'ai rien
demandé, mais encore je n'ai pratiquement jamais été poussé, alors que tous
les autres coureurs montaient deux fois
plus vite que moi. Une seule fois un
spectateur a voulu m'aider : je suis
presque tombé, tant il était maladroit...»
Serge DOURNOW
Calendriers du championnat de première ligue
,Jgjjfe football Groupe oriental et groupe central
Groupe oriental
17 août : Boudry - Montreux , Berne Stade Lausanne, Audax - Stade Nyonnais, Durrenast - Bulle, Fétigny - Le
Locle, Meyrin - Monthey. — 24 août :
Le Locle - Meyrin, Bulle - Fétigny,
Stade Nyonnais - Durrenast , Stade
Lausanne - Audax, Montreux - Berne ,
Central - Boudry. — 31 août : coupe de
suisse. — 7 septembre : Berne - Central,
Audax - Montreux, Durrenast - Stade
Lausanne, Fétigny - Stade Nyonnais,
Meyrin - Bulle, Monthey - Le Locle. —
14 septembre : Bulle - Monthey, Stade
Nyonnais - Meyrin , Stade Lausanne Fétigny, Montreux - Durrenast , Central
- Audax , Boudry - Berne. — 20 septembre:- Audax - Boudry, Durrenast .,,-'
Central, Fétigny - MontréUx, Meyrin Stade. Lausanne, _ Monthey - Stade N yonnais, Le Locle - Bulle. — 28 septembre :
Stade Nyonnais - Le Locle, Stade Lausanne - Monthey, Montreux - Meyrin ,
Central - Fétigny, Boudry - Durrenast,
Berne - Audax. — 5 octobre : Durrenast
- Berne, Fétigny - Boudry, Meyrin Central, Monthey - Montreux, Le Locle
- Stade Lausanne, Bulle - Stade Nyonnais. — 12 octobre : Stade Lausanne Bulle, Montreux - Le Locle, Central Monthey, Boudry - Meyrin, Berne Fétigny, Audax - Durrenast. — 19 octobre : Fétigny - Audax, Meyrin - Berne,
Monthey - Boudry, Le Locle - Central,
Bulle - Montreux , Stade Nyonnais Stade Lausanne. — 26 octobre : Montreux - Stade Nyonnais, Central - Bulle,
Boudry - Le Locle, Berne - Monthey,
Audax - Meyrin, Durrenast - Fétigny. —
2 novembre : Meyrin - Durrenast, Monthey - Audax, Le Locle - Berne, Bulle Boudry, Stade Nyonnais - Central , Stade
Lausanne - Montreux. — 9 novembre :
Central - Stade Lausanne, Boudry Stade Nyonnais, Berne - Bulle, Audax Le Locle, Durrenast - Monthey, Fétigny
- Meyrin. — 16 novembre : Monthey Fétigny, Le Locle - Durrenast, Bulle Audax, Stade Nyonnais - Berne, Stade
Lausanne. - Boudry. Montreux - Central.
Groupe central
17 août : SC Zoug - Delémont, Kriens
- Buochs, Laufon - Emmenbrucke,
Brunnen - Koeniz, Boncourt - Soleure,
Concordia - FC Zoug. — 24 août : Soleure - Concordia, Koeniz - Boncourt ,
Emmenbrucke - Brunnen , Buochs - Laufon , Delémont - Kriens, Petit Huningue
- SC Zoug. — 7 septembre : Kriens Petit Huningue , Laufon - Delémont,
Brunnen - Buochs, Boncourt - Emmenbrucke, Concordia - Koeniz, FC Zoug Soleure. — 14 septembre : Koeniz - FC
Zoug, Emmenbrucke - Concordia ,
Buochs - Boncourt , Delémont - Brunnen , Petit Huningue - Laufon, SC Zoug
- Kriens. — 21 septembre : Laufon SC Zoug, Brunnen - Petit Huningue,
Boncourt - Delémont , Concordia
Buochs, FC Zoug - Emmenbrucke,
Soleure - Koeniz. — 28 septembre :
Emmenbrucke - Soleure, Buochs - FC
Zoug, Delémont - Concordia , Petit Huningue - Boncourt , SC Zoug - Brunnen ,
Kriens - Laufon. — 5 octobre : Brunnen
- Kriens, Boncourt - SC Zoug, Concordia - Petit Huningue, FC Zoug - Delémont , Soleure - Buochs, Koeniz Emmenbrucke. — 12 octobre : Buochs Koeniz, Delémont - Soleure, Petit
Huningue - FC Zoug, SC Zoug - Concordia , Kriens - Boncourt , Laufon Brunnen. — 19 octobre : Boncourt Laufon, Concordia - Kriens, FC Zoug SC Zoug, Soleure - Petit Huningue,
Koeniz - Delémont, Emmenbrucke Buochs. — 26 octobre : Delémont Emmenbrucke , Petit Huningue - Koeniz,
SC Zoug - Soleure, Kriens - FC Zoug,
Laufon - Concordia, Brunnen - Boncourt. — 2 novembre : Concordia Brunnen , FC Zoug - Laufon - Soleure Kriens, Koeniz - SC Zoug, Emmenbrucke - Petit Huningue, Buochs - Delémont. — 9 novembre : Petit Huningue Buochs, SC Zoug - Emmenbrucke,
Kriens - Koeniz, Laufon - Soleure,
Brunnen - FC Zoug, Boncourt Concordia. — 16 novembre : FC Zoug Boncourt, Soleure - Brunnen, Koeniz Laufon, Emmenbrucke - Kriens, Buochs
- SC Zoug, Delémont - Petit Huningue.
De «fines» raquettes durant
quatre jours aux Cadolles
[ Û: tenms S ] Grand prix suissee_K_&_. 1
A l'époque de Robert Haillet —
pour n'en citer qu'un — le « Tournoi
internationale du TC Neuchâtel »
connaissait son heure de gloire. Puis
survint la période creuse. Or, voilà
quatre ans, il retrouvait une partie de
son lustre pour, aujourd'hui, atteindre une certaine notoriété. Comptant
pour la neuvième manche du Grand
prix suisse (une vingtaine d'épreuves)
il réunira, sur les courts des Cadolles, d'excellentes raquettes suisses et
étrangères. Certes, au niveau de la
participation la comparaison avec les
grands tournois mondiaux et même
Gstaad n'est pas à faire. Toutefois,
l'espoir secret des garçons engagés
dans ces tournois de second plan est
d'atteindre un jour la grande classe
internationale. C'est donc le garant
d'un spectacle de qualités, d'assister à
des rencontres d'un bon niveau.
QUELQUES FAVORIS
Neuvième manche du Grand prix
suisse d'été 1974, le « Tournoi international du TC Neuchâtel » a attiré
sur les courts des Cadolles plus de
cinquante concurrents, soit une
vingtaine d'étrangers (6 Australiens, 1
Grec, 2 Tchécoslovaques, 3 Africains du Sud, 2 Français, 1 Israélien,
4 Américains, 1 Italien, 1 Allemand).
A la tête de la délégation étrangère trois noms paraissent ressortir
du lot : Kalogeropoulos, Hutka ,
Schneider. Le Grec a gagné le Grand
prix suisse de l'été passé. Ex-champion de Grèce, joueur de Coupe
Davis il est un homme expérimenté.
Cette saison, il manque peut-être de
compétition et de résultats de
premier plan. Toutefois, il ne sera
pas sans poser quelques problèmes à
ses adversaires. Pour sa part , le
Tchécoslovaque Hutka n'est pas un
inconnu des habitués des Cadolles :
en 1973 il gagnait le tournoi neuchàtelois battant en finale le vainqueur
de l'année précédente, l'Australien
Letscher. Absent en 1974, il revient
aujourd'hui , se posant comme un
candidat sérieux à la victoire. Classé
g numéro dix dans son pays, Hutka est
s considéré comme une valeur sûre,
ë Pour sa part, l'Africain du Sud
s Schneider a inscrit entre autres sur
s sa carte de visite une participation à
g la finale du tournoi de Genève en
s 1974 ; finale dans laquelle il s'inclina
g devant le Français Barclay après
g avoir éliminé Sturdza en deux sets.
s Une référence qui fait de lui égaleg ment un prétendant à la victoire,
s Parmi le lot des vingt-deux étrang gers inscrits, les noms de l'Australien
g Callaghan (un junior de 19 ans), du
g Français Gay (classé tête de
g deuxième série), de l'Israélien de
g Coupe Davis Stabholz (numéro 3
g chez lui), des Australiens Myers et
g Rocavert (une victoire sur le joueur
a de Coupe Davis yougoslave Spaer)
sont à retenir, l'un ou l'autre
pouvant créer la surprise en cours de
tournoi.
Face à la cohalition étrangère, les
Suisses vont faire front et tenter
d'assurer la succession de Sturdza au
palmarès. Pour ce faire ' Kanderal,
Sturdza évidemment , Werren et Hurliman seront leurs meilleu rs atouts.
Pour l'heure Kanderal occupe la
deuxième place du classement intermédiaire du GP suisse avec 110
points acquis en trois tournois (il
faut avoir participé à cinq tournois
au minimum pour être classé à
l'issue de la saison), derrière Mathias
Werren (5-115) et Mamassis (5-105).
C'est dire que le Tchécoslovaque de
Zurich va tout mettre en œuvre afin
d'augmenter son capital avant de
poursuivre sa campagne sur les
courts étrangers. Pour sa part, le
champion suisse en titre d'été et
d'hiver, Sturdza (37 ans) n'a plus rien
à prouver. Vieux renard des courts,
le Zuricois cherchera à signer un
nouveau succès après sa victoire de
juin passé. Kanderal et Sturdza (les
deux numéros un helvétiques) seront
incontestablement les favoris. Or, si
quelques étrangers peuvent leur barrer l'accès aux premières places, il
convient de ne pas sous-estimer le
Genevois Werren et Hurlimann.
Classé numéro quatre , le Zuricois est
à même de créer la surp rise après
son récent succès de Vevey. Sur la
Riviera vaudoise il a battu le Grec
de Lausanne Mamassis (4-6, 6-3, 6-2)
en finale d'un tournoi comptant
également pour le Grand prix suisse
après avoir éliminé Werren en demifinale.
GROS BUDGET
Les données étant posées, il ne
reste qu'à les résoudre. Durant quatre jours (aujourd'hui la j ournée est
réservée à un tour de qualification)
les meilleures raquettes helvétiques
vont tenter de mettre en échec la
cohalition étrangère. En fait , les« choses sérieuses » débuteront vendredi avec les deux premiers tours ,
les demi-finales étant prévues samedi,
la finale dimanche matin... si le
temps ne vient pas pertu rber l'ordonnance des rencontres ! Et puis , cesoir, au terme du tour de qualification, le tableau final (32 joue urs)
sera établi de même que les têtes de
série désignées.
Indéniablement le « Tournoi international du TC Neuchâtel » estpromis à un beau succès de par le
niveau des participants. Et puis, afinde' promouvoir leur tournoi les
dirigeants neuchàtelois ont décidé
d'un prix unique de dix francs pour
toute sa durée, soit une participation
financière modeste en regard d'un
lourd budget (Fr. 9000.—) et du niveau de la manifestation .
P.-H. BONVIN
Courte défaite
de Neuchâtel Xamax
NEUCHATEL XAMAX - BOHEMIEN
DE PRAGUE 0-1 (0-1) ¦
MARQUEUR : Barat 15me.
NEUCHATEL XAMAX : Kung ; Bassi, Zaugg, Richard , Mundwyler ;
Osterwalder, Claude, Gress ; Decastel,
Guggisberg, Stalder. Entraîneur : Gress.
BOHEMIEN DE PRAGUE : Klasik ;
Loukota , Prokec, Weyvoda, Pazkert ;
Barat , Starch, Palenka ; Vokac,
Yankowsky, Marcik. Entraîneur : Mustie.
ARBITRE : M. Gaechter (Suhr).
NOTES : terrain bosselé de Davos.
1500 spectateurs. Temps agréable.
Changements de joueurs chez les
Neuchàtelois à la mi-temps : Razevic
pour Osterwalder, Salvi pour Zaugg,
Lusenti pour Gress. Coups de coin : 2-3
(1-2).
Face au vice champion de
Tchécoslovaquie , Neuchâtel n'a pas
manqué son entrée à l'occasion de son
premier match de préparation. Même
battus , les « poulains » du Français
Gress ont démontré de bonnes choses,
notamment sur le plan de la cohésion.
On a également noté un bon match de
la part des nouvelles recrues du club de
la Maladière. H.
-̂ Ç^ ̂ escrime
L'Union soviétique a conservé son
titre de champion du monde au fleuret
féminin par équipes en battant très
facilement la Hongrie par 9 victoires à
trois.
Pour l'URSS, les victoires ont été
remportées par V. Sidorova (3 v) O.
Kniaezeva , E. Belova et N. Guilazova (2
v). Pour la Hongrie par M. Maros (2 v)
M Szolnoki (1 v) I. Schwajzenberger et
I. Bodis (0 v).
La Roumanie a enlevé la médaille de
bronze en battant la France par 9 victoires à 4 alors que l'Allemagne fédérale a
pris la cinquième place en battant
l'Italie par 8-7.
Trois Suisses ont obtenu leurs qualifications pour les quarts de finale de
l'épreuve à l'épée qui se dérouleront
jeudi : Daniel Giger (2 victoires),
Christian Kauter (3 v) et Michel Poffet
(3 v). En revanche, Guy Evéquoz (1 v) a
été éliminé.
Fleuret : l'URSS
conserve son bien
Exploit au marteau
L'Allemand de 1 Ouest Walter
Schmidt, ancien « recordman » du
monde du marteau, a réalisé, à Darmstadt, une très bonne performance en
expédiant son engin à 76 m 38.
Schmidt participait à une séance d'entraînement de l'équipe de l'Allemagne
fédérale, la veille de son départ pour
Durham (Caroline du Nord) où elle
participera au match triangulaire EtatsUnis - Afrique - Allemagne fédérale.
Schmidt remplacera le « recordman »
du monde en titre, Karl-Heinz Riehm
blessé.
Nouvel entraîneur à Fontainemelon
Malgré son échec lors des finales de
promotion en Ire ligue, Fontainemelon
est décidé à faire tout aussi bien la
saison prochaine. Le dynamique président René Gross a été réélu ainsi que
son comité. Ces dirigeants ont réussi
les transferts suivants :
A rrivées : L. Mantoan (Marin) ; A.
Dubois (prêt renouvelé du Locle) ; J. B.
Dubois (Le Locle) ; Aubert (prêt de
Neuchâtel Xamax) ; Theurillat (acquis
définitivement de La Chaux-de-Fonds) ;
Deschenaux (prêt renouvelé de La
Chaux-de-Fonds) ; Portner (prêt de La
Chaux-de-Fonds).
Départs : Guyenet (Fleurier) ; Wenger
(Floria) ; Perret (en suspens).
Péguiron ayant exprimé le vœu d'être
déchargé de ses fonctions d'entraîneur,
le nouveau meneur des joueu rs du Valde-Ruz a été désigné avec Gino Gioria,
D'autre part , trois juniors seront inclus
dans le contingent , à savoir Zimmeiii,
Debely et Sunier , mais ces jeunes devront prouver qu 'ils méritent la confiance qu'on leur accorde. A signaler que
grâce à l'entente des deux clubs de ligue
A Neuchâtel Xamax et La Chaux-deFonds , et la compréhension de leurs dirigeants , un match amical entre les deux
clubs aura lieu à Fontainemelon dans
la deuxième quinzaine d'août. Le programme d'entraînement de Fontainemelon se présente comme suit : 2 août :
Audax - Fontainemelon ; 9 août : WEFFontainemelon (coupe de Suisse) ; 16
août : Marin - Fontainemelon (finale de
la coupe neuchâteloise en ouverture de
Neuchâtel Xamax contre X, premier
match de championnat à la Maladière.
20 août : Fontainemelon - Fétigny.
Williams court
le 100 m en 9"9
Le Français Guy Drut a remporté une
nouvelle victoire en 13"3 sur l'Américain Charl es Poster (13"4) sur 110 m
haies au « meeting » international de
Sienne.
Parti très vite , Drut s'assurait une nette avance sur les premières haies mais
fléchissait sensiblement à partir de la
septième haie sans être cependant
inquiété.
Pour la seconde fois de sa carrière, le
sprinter américain Steve Williams a
égalé le record du monde du 100 m en
réalisant 9"9 par vent nul.
Il a devancé ses compatriotes Houston
MC Tear et Steve Riddick, crédités tous
deux de 10". Williams est le second
sprinter après Jim Hines à avoir réussi
9"9 deux fois.
P.-A. Chapuisat
sérieusement blessé
Dans un communique, la direction du
Lausanne-Sports donne des nouvelles de
ses joueurs blessés. Opéré du ménisque,
Philippe Maret va aussi bien que possible ; touché à la cheville à Cully lors
du match amical contre Sion, PierreAndré Chapuisat sera indisponible pour
plusieurs semaines en raison de la
gravité de sa blessure ; Jackie Ducret,
qui avait subi l'ablation des amygdales,
a repris sérieusement l'entraînement.
• Match amical : Fribourg-en-Brisgau - Bâle 1-5 (0-2).
• Match amical : Zofingue - Grasshoppers 1-8 (1-2).
• Championnat International d'été,
groupe 3 : Eintracht Brunswick
Vojvodina Novi Sad 2-1 (2-1). Classement : 1. Vojvodina Novi Sad, 3 matches 4 points ; 2. Eintracht Brunswick 34 ; 3. Zurich 3-3 ; Vejle BK 3-1.
Grand choix
d'équipement
complet
pour cyclistes
Voyez notre vitrine
1 ^̂ ^̂ -__v _H t-?i 3 "ITi Tmi mû
Promenade-Noire 10
Neuchâtel Tél. 24 57 87
1 X 2
1. Young Boys - GAIS Goetcborg 6 2 2
2. Zurich - Vojvodina 4 3 3
3. B 1903 Copenhague - Winterthour 4 3 3
4. Row Rybnik - Grasshoppers ,6 2 2
5. Atvidabergs FF -WackerVienne 6 2 2
6. KB Copenhague - FC Amsterdam 3 3 4
7. Kaiserslautern - Bohemians Prague 4 3 3
8. Malmoe FF • Sparta Rotterdam 6 2 2
9. Slask Wroclaw - MSV Duisbourg 5 3 2
10. Standard Liège - SW Innsbruck 5 3 2
11. AIK Stockholm - Tennis Borussia 6 2 2
12. Vocst Linz - Inter Bratislava 4 3 3
Dix
exp erts
vous
p rop osent
Découvrez...
U2 -,
"OUTILS
le petit paradis des
bricoleurs que
SCHMUTZ-ACIERS
vient d'ouvrir à
Cressier. Un
département
qu'attendaient tous
ceux qui aiment
économiser... en
occupant leurs dix
doigts I
Rte de NeuchStel,
Cressier,
tél. (038) 4713 74.
boucherie.. - ^̂
txceltenl
saucisson 1Q90
uauùote K k9 *v
discount
lie fr aîche...
g ., mm»»"
' ^̂ -
Ragoût YQ50
de tout " - *u
A80
.enelas » <*~ *
Baisse sur le
veau
Z©'
̂ Tranches
,e k9
2250
^_V Rôti cuisse >
e kg -9 __
Rôti épaule >e k g M50
Poitrine routée * k9
tou roulé le k9 l450
Ragoût
att supeï-ccntt»
i_^n_ _̂|̂ BBI B _^Hofl
_ _̂ _̂ _̂ _̂fl_l_HflfiMfl--H98fiK_H_fl
HHHH_3SK^1KM
JEUDI 17 JUILLET
LE SOLIAT • PROVENCE
Dép. 14 h Fr. 14.50 (AVS : Fr. 12.—)
VENDREDI 18 JUILLET
GRANDE-DIXENCE
Dép. 7 h Fr. 39.50 (AVS : Fr. 32.—)
BALE - RHEINFELDEN
(avec trajet en bateau sur le Rhin) i
Dép. 7 h Fr. 39.— (AVS) : Fr. 32.50
GROTTES DE L'ORBE
Dép. 13 h 30 Fr. 21.50 (AVS : Fr. 17.50)
(entrée en plus : Fr. 5.—)
DIMANCHE 20 JUILLET
PÉROUGES
BOURC-EN-BRESSE - NANTUA
(carte d'identité ou passeport)
Dép. 6 h 30. Fr. 43.50 (AVS : Fr. 35.—)
COL DE LA CROIX
FÊTE DE LA MI-ÉTÉ
Dép. 9 h. Fr. 34.— (AVS : Fr. 27.50)
LE JALINPASS
Dép. 13 h 30. Fr. 27.50 (AVS : Fr. 22.—)
22.7 FAFLERALP Fr. 43.50
22.7 GRAND-BALLON Fr. 39.—
23.7 LES TROIS COLS Fr. 40.—
23.7 BARRAGE D'ÉMOSSON Fr. 40.—
COL DE LA BERNINA
ET DU STELVIO
22-24 juillet (3 j.) Fr. 290.—
Canyon du Verdon
Cdte-d'Azur - Nice - Col de Tende
27-31 juillet - 5 jours - Fr. 460.—
SAMNAUN-Silvretta
LES GRISONS - L'AUTRICHE
1-3 août - 3 jours Fr. 295 —
FÊTE DU 1er AOUT A
SAINT-MORITZ i
1-2 août - 2 jours Fr. 195,—
5- 7.8 LE MONT-CENIS Fr. 285.—
6- 7.8 COL DU NUFENEN Fr. 180.—
9-10.8 UAPPENZELL Fr. 185.—
12-14.8 LA CHAMPAGNE Fr. 285.—
16.17.8 LES SIX COLS Fr. 175.—
L'Angleterre - Londres
du 16 au 24 août (9 J.7 Fr. 1150.—
19-20.8 SAN-BERNARDINO Fr. 185.—
26-28.8 BERNINA - STELVIO Fr. 290.—
Renseignements - Inscriptions :
AUTOCARS FISCHER
MARIN - NEUCHATEL Tél. 33 25 21
DÉMÉNAGEMENT
M. DANUSER. Tél. (038) 331748, ;
3157 83. Tires 22, 2034 Peseux.
TRANSPORT DANS TOUTE L'EUROPE
f sEXCURSIONS
JEUDI 17 JUILLET
CHARMEY-GRUYÈRES
LES DENTS-VERTES
(télécabine non compris)
p Dép. 13 h 30 Fr. 24.50 (AVS : Fr. 20.—)
VENDREDI 18 JUILLET
MELCHSEE-FRUTT
COL DU BRUNIG-LUCERNE
(téléphérique non compris)
.'• Dép. 7 h 30 Fr. 37.50 (AVS : Fr. 30.—)
SAINT-URSANNE
LE ROSELET
FRANCHES-MONTAGNES
) Dép. 13 h 30 Fr. 23.50 (AVS : Fr. 19.—)
SAUT-DU-DOUBS
LES BRENETS
(bateau non compris)
¦Dép. 14h. Fr. 14.50 (AVS : Fr. 12.—)
DIMANCHE 20 JUILLET
LES DEUX TUNNELS
COL DE LA FORCLAZ
(passeport ou carte d'identité)
Dép. 7 h. Fr. 50.50 (AVS : Fr. 42.—)
LIESTAL -
WALDENBURG
TRAIN HISTORIQUE A VAPEUR
Dép. 9 h. Fr. 35.50 (AVS : Fr. 29.50)
SCHALLENBERG
EMMENTAL
ï Dép. 13 h. Fr. 27.50 (AVS : Fr. 22.—)
GRUYÈRES
r Dép. 13 h 30. Fr. 23.50 (AVS : Fr. 19.—)
MARDI 22 JUILLET
BARRAGE DE
L'HONGRIN
;, Dép. 8 h. Fr. 33.— (AVS : Fr. 26.50)
LAC DE THOUNE
PROMENADE EN BATEAU
Dép. 13 h 30. Fr. 28.50 (AVS : Fr. 23.50)
i 23/77 CHANDOLIN Fr. 41.—
23/7 KLOTEN Fr. 39.—
23/7 DENT-DE-VAULION Fr. 24.50
23/7 LAC NOIR Fr. 21.50
24/7 COURSE SURPRISE Fr. 50.50
- 24/7 SIGNAL-DE-BOUGY Fr. 25.—
25/7 TROIS COLS Fr. 40.—
25/7 RTE PANORAMIQUE Fr. 34.—
I 25/7 GROTTES VALLORBE Fr. 21.50
j 27/7 ALSACE Fr. 41.—
27/7 GRINDELWALD Fr. 32.50
27/6 BLONAY-CHAMBY Fr. 29 —
27/7 FERME-ROBERT Fr. 16.50
Renseignements - Inscriptions :
^YWÎTTWÏÏW
CARS NEUCHATEL 0 25 82 82
| 1
¦BMm ĤBi^^HB__HHHM--H_BaV

Les
CFF
1; ̂ vous proposent
DIMANCHE 20 JUILLET 197S
ï CHAMPEX - VAL FERRET
y" Fr. 46.— avec abt. Va billets Fr. 37.—
.. MARDI 22 JUILLET 1975
y TOUR DU LAC D'ORTA
Train spécial
f Fr. 55.— avec abt. Va billets Fr. 45.—
MARDI 22 JUILLET 1975
MACUGNAGA
Train spécial
!' Fr. 55.— avec abt. V. billets Fr. 45.—
• MARDI 22 JUILLET 1975
ZERMATT
Train spécial
V Fr. 63.— avec abt. V. billets Fr. 48.—
MARDI 22 JUILLET 1975
COURSE SURPRISE
Train spécial
?. Fr. 61.— avec abt Va billets Fr. 47.—
Mercredi-Jeudi 23 et 24 Juillet 1975
GRANDE-DIXENCE -
LES HAUDÈRES
2 jours en Valais « tout compris »
!.* Fr. 130.— avec abt. Va billets Fr. 116.—
î MERCREDI 23 JUILLET 1975
COURSE SURPRISE
Train, car et bateau
I
Fr. 54.— avec abt. Va billets Fr. 42.—
JEUDI 24 JUILLET 1975
AROSA
Train spécial
Fr. 50.— avec abt. Va billets Fr. 39.—
3 JEUDI 24 JUILLET 1975
LIECHTENSTEIN ¦
VORARLBERG
Train spécial
l- Fr. 64.— avec abt. Va billets Fr. 49.—
JEUDI 24 JUILLET 1975
SAVOGNIN -
LENZERHEIDE
Train spécial
) ; Fr. 63.— avec abt. Va billets Fr. 48.—
JEUDI 24 JUILLET 197S
COURSE SURPRISE
Train spécial
l ] Fr. 66.— avec abt. V? billets Fr. 50.—
SAMEDI 26 JUILLET 1975
LUXEMBOURG EN TEE
en ire classe
Voyage par Trans-Europ-Express
< Fr. 155.— avec abt. Va billets Fr. 146.—
DIMANCHE 27 JUILLET 1975
LAC BLEU - NIESEN
Fr. 46.— avec abt. Va billets Fr. 36.—
MARDI 29 JUILLET 1975
; LOCARNO - ASCONA
Train spécial
y- Fr. 54.— avec abt Va billets Fr. 42.—
MARDI 29 JUILLET 1975
Locarno Mergoscla
Train spécial
Fr. 59.— avec abt Va billets Fr. 47.—
MARDI 29 JUILLET 1975
MELIDE
Train spécial
Visite de la Suisse-miniature
Fr. 56.— avec abt Va billets Fr. 44.—
MARDI 29 JUILLET 1975
COURSE SURPRISE
y Train spécial
i Fr. 63.— avec abt Va billets Fr. 48.—
MARDI-MERCREDI 29-30 JUILLET 1975
SAINT-MORITZ -
ZERNEZ - DAVOS
2 Jours dans les Grisons
« tout compris »
Fr. 172.— avec abt Va billets Fr. 160.—
MERCREDI 30 JUILLET 1975
ROTHORN DE BRIENZ
Fr. 57.— avec abt Va billets Fr. 42.—
JEUDI 31 JUILLET 1975
Croisière sur le lac
des Quatre-Cantons
, '. Train spécial
! Repas de midi à bord compris
ï , Fr. 72.— avec abt Va billets Fr. 61.—
JEUDI 31 JUILLET 1975
STOOS
• Train spécial
Fr. 52.— avec abt Va billets Fr. 40.—
JEUDI 31 JUILLET 1975
COURSE SURPRISE
Train spécial
Fr. 58.— avec abt Va billets Fr. 44.—
JEUDI 31 JUILLET 1975
BUERGENSTOCK
Train spécial
: Fr. 52.— aveo abt Va billet» Fr. 40.—
Renseignements et Inscriptions :
Aux bureaux de voyages CFF de
i Neuchâtel (gare et ville) ainsi qu'aux
' guichets de toutes les stations
' voisines.
Arrangements
forfaitaires
Voyages forfaitaires à prix avantageux à destination de Paris, Strasbourg, Heldelberg, Munich, Mannheim
et Vienne.
Prospectus, renseignements et Inscriptions auprès de toutes les gares
; CFF ou auprès de votre agence de
voyages.
¦̂ .¦.¦¦ .¦.-¦ i
Ecriteaux en vente au bureau du jourm
Tondeuses
à gazon
« Jacobsen »
nous désirons faire
tester 6 nouvelles
tondeuses et offrons
des conditions très
spéciales aux
intéressés.
tpËHnû
tondeuses i gazon
Colombier.
Tél. 41 23 12.
Maculature en vente
¦u bureau du Journal
VISITEZ NOTRE EXPOSITION PERMANENTE
_JH_H_H.il _K__Ë_̂ _M_£_MB__$ ' ^̂ ~! ' _E&9Qb_fli S - - - v- '-"- '
¦¦ . BUi y -7 _ :-- ,._ â
mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmWmmmm î̂ ^iU-U, :̂ ii 9̂BH_HH_HB-_^H^B__H_ _̂^H_^H H-B
30 voitures d'occasion
de toutes marques
Expertisées et garanties
Livrables immédiatement
i 10 voitures:
Morris Mini - Fiat - Austin - Citroën - VW Simca - Peugeot, etc. Cédées à bas prix.
!
1
. GARAGE DU LITTORAL
M.+J.-J. SEGESSEMANN & Cie
I Pierre-à-Mazel 51, Neuchâtel Tél. 25 99 91
' ¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦ ¦i
Occasion exceptionnelle
Renault 15 L
1973-1974, orange, 39.000 km.
Expertisée. Fr. 8950.—.
Garage M. BARDO S.A.,
Sablons 47, Neuchâtel.
Tél. (038) 2418 42 - 2418 44.
A VENDRE
AL0A 34 1971
sloop 10.70 x 3,30 8/9 couchettes
en 3 cabines, Diesel Volvo
accastillage Spi — nombreuses
voiles, équipement très complet,
visible Rolle. Fr. 79.000.—.
P. Huguenin, La Combe,
1180 Rolle. Tél. (021) 75 27 27.
SOLDES
Rabais jusqu'à 70%
(vente autorisée)
mv~Wi iM'~!l$Mff lBmÊM&hm*.
Fi'.: 1 . - ' JttJttàitfWSl
Machine à laver
grand tambour-inox, entièrement automatique, 5 kg. Valeur 890.—
Soldé TB©#«""
_*^5.:-̂ . ' -_tt, -ffe ¦ ''_*h ¦"'j .&ïsf;wfnt** s WM
' -.. -v.'.'. 5B_PS_ t&immt ',-"*;.,"-- ->'V«-Bwgr +Jm Bammri j 0 m % " "w
Cuisinière électrique NEFF
Modèle grand luxe , 4 plaques.
Valeur 1258.- A JBt 'W*
Soldé W7k9m**
3 plaques dont 1 rapide aveo sécurité, thermostat de température du
four. Valeur 448.—
soldé 33o.—A remettre pour date à convenir
petit
commerce
d'alimentation
à l'ouest de Neuchâtel.
Faire offres sous chiffre 28-300470
à Publicitas, Terreaux 5,
' 2001 Neuchâtel.
Beau choix de cartes
de visite à l'imprimerie
de ce journal
DOCTEUR
R0CHANI
absent
du 17 Juillet
au 3 août 1975.
Dériveur
léger
420-445-470 ou autre ;
bas prix.
Faire offre écrite,
avec description,
sous chiffre II 5297
au bureau du Journal
VELO Condor, 3 vitesses, bon état. Télé
phone 24 18 08.
1 OBJECTIF 3,5-135 MM, 2 sacs, 1 poignée
pour appareil photo, le tout 100 fr. Télé
phone 33 47 08, dès 17 h 30.
JOLI BUFFET DE SERVICE noyer ; lit noyei
(1 place), table salle à manger, chaises
réchaud électrique 2 plaques ; petit aspirateur. Tél. 25 23 76.
2 COLONNES WASGEDHALE, 27 W ; 1
violon électrique ; 1 revolver, coït ; 1
carabine, coït, 22 LR ; pièces motos
BSA.Tél. (038) 33 14 29.
TENTE CAMPING, 6 places, peu servie ,
parfait état, 800 fr. Tél. 61 27 57.
RAQUETTE DE TENNIS Junior. Téléphone
(038) 33 25 25.
LITS GIGOGNES, 2 matelas ; tapis
rideaux ; fauteuil ; table de salon ; plusieurs
autres meubles ; robe, costume, Jupe, taille
38 è 42, en très bon état. Tél. 24 00 84.
CHAMBRE A COUCHER avec lit français el
literie, meuble en noyer avec bar et
rayons. Tél. 4215 45.
URGENT. 1 lit avec entourage, 1 divancouche, 2 fauteuils, 1 grand tapis, 2 tables.
Tél. 24 66 53, de 12 à 14 h et de 17 i
18 h 30.
CALCULATRICE ELECTRONIQUE DE
POCHE, cédée à motiié prix. Tél. 33 47 08
dès 17 h 30.
POTAGER A BOIS Sarina, avec four, bouil
lotte, parfait état. Tél. (037) 3414 30 dès
19 heures.
UN LIT D'ENFANT, longueur : 1 m 47, largeur : 77 cm, en bon état , 50 fr. Téléphone
53 34 68. ^_
CITERNES A MAZOUT, 1000 litres ; fourneaux et potagers. Tél. 42 18 04.
PIECES DETACHEES pour Mini. Téléphone
33 54 39. le soir.
CAUSE DEPART : chambre à coucher corn
plète ; buffet-paroi ; table rallonges ave
chaises ; cuisinière électrique, 3 plaques
TV noir-blanc Philips ; vélo dame, parfa
état. Tél. 41 28 99, de 19 h à 19 h 30.
HOUSSE DE VOITURE et guitare sèche
Tél. (039) 26 83 80.
GLISSEUR 450 SCOTT 43 CV, place amar
rage, 3200 fr. Tél. 31 38 76.
URGENT, TABLE, CHAISES, secrétaire
tables gigognes, style castillan, parfa
état , cause départ. Tél. (038) 53 35 32.
POUSSETTE DE POUPEE, en bon éta
Tél. 31 78 40.
PORTES-FENETRES, 1m 40-2 m 10 hauteur
à 2 vantaux avec volets , neufs ou en trè
bon état ; éventuellement à fabriquer dan
un délai de 3 semaines. Tél. (038) 51 34 74.
BANCS POUR VESTIAIRES. Tél. 53 36 91
dès 19 heures.
i _.HL_É_4_l_M_i_UhiUU_i_l_U_i_9
PERSONNE pour donner des leçons d'an
glals è un débutant. Tél. 25 41 26.
REPARATIONS : petits appareils ou machines de ménage + bricoles. M. Marchanc
2065 Savagnier. Tél. (038)53 39 06.
STUDIO MEUBLE 1-2 lits, cuisinette. centre.
Tél. 25 10 36, dès 10 heures.
A BOLE. appartement 2 '/j pièces, fin septembre, 325 fr. Tél. 41 15 61.
DES LE 24 SEPTEMBRE, 4 pièces, balcon,
confort , vue, jardin, cave, 515 fr. avec charges. Tél. 21 11 61.
STUDIOS, Ecluse 9. S'adresser sur place.
CHAMBRE MEUBLEE, vue , bains, cuisine, à
demoiselle. Tél. 24 34 40 - 2518 87.
APPARTEMENT de 2 pièces tout confort ,
haut de la ville. Tél. 2417 37.
AU VAL-DE-RUZ EST, appartement 2 pièces, confort , par mois : 260 fr. Téléphoner
au 5314 25.
APPARTEMENT 3 pièces, 150 fr. Téléphoner
le matin au 25 89 65.
PESEUX, sous-sol , studio , cuisine meublés,
180 fr. Tél. 31 71 84.
VAUSEYON 17, appartement 3 V_ pièces
plus place de parc, immédiatement ou pour
date à convenir, au plus tard 24 septembre, 470 fr. tout compris. Tél. (032)
96 15 94.
APPARTEMENT 3 PIECES + grande cuisine , balcon, ascenseur , tout confort , pour
fin septembre , 485 fr. charges comprises.
Tél. (038) 31 47 64.
CERNIER, logement 3 pièces avec confort,
320 fr. Tél. 42 18 04.
1 STUDIO MEUBLE avec cuisinette et douche immédiatement à Cressier, 250 fr. charges comprises. Tél. 47 15 66.
1 APPARTEMENT MEUBLE de 2 pièces,
immédiatement , quartier Vauseyon, 350 fr.
+ charges. Tél. 33 35 25.
DEUX PIECES, villa locative, confort , Côte,
proximité trolleybus, 320 fr. plus charges.
Adresser offres écrites à BB 5290 au
bureau du journal.
A LA COUDRE : studio meublé 430 fr.,
studios non meublés dès 320 fr. ; 2 pièces
dès 460 fr. ; 3 pièces à 530 fr. ; 4 pièces
dès 550 fr. plus charges. Garages collectifs
à 70 fr. A Saint-Biaise : 4 pièces, luxueusement meublé, à 975 fr. ; 6 pièces, non
meublé, à 820 fr. ; plus chages. Tél. heures
de bureau (038) 33 55 55. .__
2 PIECES, CONFORT, 413 fr. charges comprises. Libre immédiatement. Pour visiter ,
s'adresser à Mme Convertino, Chasselas
21, Neuchâtel.
CERNIER, POUR LE 24 SEPTEMBRE, dans
villa , bel appartement de 3 chambres, tout
confort , balcon. Renseignements : Téléphone (038) 31 32 05.
HAUT DE LA VILLE, petit appartement de 3
chambres + salle de bains, 280 fr. + charges. Tél. 2510 38, le soir dès 19 heures.
CHAMBRE INDEPENDANTE, meublée, libre
immédiatement, centre Neuchâtel. Téléphone 2412 62.
A CORMONDRECHE logement de 4 pièces,
entrée indépendante, cuisine moderne avec
machine à relaver, salle de bain, petit Jardin et garage, libre pour le 1er octobre.
560 fr. Tél. 31 45 01.
A NEUCHATEL, chambre indépendante,
confo rt, douche, à monsieur. Tél. 24 70 23.
A PESEUX, route de Neuchâtel, 3 pièces,
dès le 24 juillet. Téléphoner au (038)
33 58 54, dès 19 heures.
POUR DAME SEULE, appartement 2 ou
3 pièces. Tél. 33 28 52.
STUDIO OU 2 PIECES, meublés ou non
meublés, à Neuchâtel, immédiatement.
Tél. 25 41 26.
MONSIEUR ferait divers travaux , Immédiatement jusqu 'au 9 août. Tél. 33 29 64.. . '
SERRURIER (23 ans) cherche, pour entrée
immédiate, travail à Neuchâtel. Faire offres
écrites à René' ëraf , Société' 3, 3013 Colombier.
MONSIEUR, sérieux, possédant CFC dans
une branche de la mécanique, cherche
emploi quelconque, pour entrée au 4 août
ou à convenir. Tél. (038) 24 63 29.
Occasion
Particulier vend,
pour cause de
départ
Fiat 500 l
toit ouvrant,
30.000 km,
expertisée , chaise
enfant , radio,
assurances +
plaques 1975 payées
vitre chauffante.
Tél. (039) 36 13 20.
A vendre
Fiat 128
expertisée,
parfait état.
Tél. 24 61 60,
dès 17 heures.
A vendre
Toyota
Corolla
1972, 3600 fr.
Tél. (038) 33 47 07,
entre 12 et 13 heures.
A vendre
Citroën GS
Break
1972, 54.000 km.
Voiture très soignée
Expertisée.
Garage de la Croix,
F. Stubi,
Montmollin.
Tél. 31 40 66.
A vendre
Alfa Romeo
1750 berline,
état Impeccable,
expertisée.
Tél. (038) 31 74 73.
A vendre
Dyane 6
belge, modèle 1970,
expertisée ;
bas prix.
Téléphoner
au 24 30 75
(heure des repas).
A vendre
Honda 125
parfait état,
expertisée.
Fr. 1700.—. .. .» t
Tél. (038) 53 26 72
.OU 53 30 31. . . i
BEI
Cabriolet Sport
Spitfire
MK I
modèle 1968,
3 places.
Expertisée
Prix : Fr. 3900.—
Grandes facilités
de pavement.
A vendre, pour
bricoleur,
Rover 2000
année 1965. Prix
à discuter.
Tél. 31 64 95, le
soir.
OCCASIONS
RARES
Fiat 127
1971, bleue,
73.000 km
Fr. 4000.—.
Honda 600
GT
1971, jaune,
85.000 km
Mini
Clubman
1972, 65.000 km
Fr. 4500.—.
Garage M. BARDO
S.A., Sablons 47,
Neuchâtel.
Tél. (038) 24 18 42 -
24 18 44.
A vendre :
Ford transit
FT 100
Combi, 1974,
9000 km,
état de neuf :
Fr. 11.200.—.
Fiat124
1968, très bon état
mécanique. Fr. 450.—.
Grandes facilités
de payement.
Tél. (038Î 31 71 80.
¦¦
A vendre
Vespa 125
2000 km,
impeccable.
Tél. (024) 21 66 81,
heures de bureau.
Pour faire publier une « Petite annonce »,
il suffit de remettre un texte clair
et très lisible à notre réception ,
4, rue Saint-Maurice, 2000 Neuchâtel.
ËL'annonce ma$
reflet vivant du marché
l'annonce
dans la Feuille d'avis
de Neuchâtel
RADIO ROMANDE 1 ET TÉLÉDIFFUSION
Informations toutes les heures, de 6h à 20 h,
puis, sur RSR 1 et 2, à 23 h et 23.55. 6 h, le journal
du matin. 6 h, 7 h et 8 h, éditions principales.
8.05, revue de la presse romande. 8.15, spécial
vacances. 9 h, informations avec news service.
9.05, la puce à l'oreille. 12 h, le journal de midi et
appels touristiques urgents. 12.30, édition principale. 14.05, la radio buissonnière.
16.15, Pierrot les Bananes (34). 17.05, en questions. 18 h, le journal du soir. 18.20, édition régionale. 18.40. informations sportives. 18.50,
revue de la presse suisse alémanique. 18.55,
appels touristiques urgents. 19 h, édition nationale et internationale. 19.30, spécial soir. Suite du
programme : Radio suisse romande 1 et 2, programme commun jusqu'à 24 h.
RADIO ROMANDE 2
7 h, Suisse-musique. 9 h, informations, avec
news service. 9.05. la tête à l'ombre. 11 h,
Suisse-musique, avec le Groupe instrumental
romand. 11.30, interprètes romands. 12 h,
midi-musique. 14 h, informations. 14.05, rêves et
voyages. 16 h, rencontres. 16.30. Suisse-musique. 17.30, redilemele. 18 h, informations. 18.05,
rhythm'n pop. 18.30. jazz-CRPLF. 19 h, per i lavoratori italiani in Svizzera. 19.30, novitads.
19.40, paroles. Radio suisse romande I et II. Programme commun. 20 h, informations. 20.05,
l'œil écoute avec un soir à... 21 h, l'écrit et le quotidien. 21.30, deux entretiens de Paul Chavasse.
22 h, les raisons de la folie. 22.30, blues in the
night. 23 h, informations. 23.55, informations.
24 h, hymne national.
BEROMUNSTER ET TÉLÉDIFFUSION
Informations à 6 h, 7 h, 8 h. 9 h, 11 h, 12.30,
14 h. 16 h, 18 h, 20 h, 22 h, 23 h. 6.05, espresso.
9.05, interprètes célèbres. 10 h, nouvelles de
l'étranger. 11.05, mélodies latino-américaines.
12 h, musique à midi. 12.15, félicitations. 12.40,
rendez-vous de midi. 14.05, magazine féminin.
14.45, lecture. 15 h, musique populaire.
16.05, théâtre. 17.15, onde légère. 18.20, chant
choral. 18.45, sport. 19 h. actualités, musique
divertissante. 20.05, rencontre d'auteurs. 21 h, le
chanteur pop Neil Diamond dans l'entourage de
Tchaîkovski et Prokofiev. 22.15, discorama.
23.05-24 h, tubes d'hier, succès d'aujourd'hui.
I RADIO I
HORIZONTALEMENT
1. Machine de guerre du Moyen âge. 2. Roi de
Juda. - Son doux et mélancolique. 3. Sœur et
femme d'Osiris. - Exprimé. 4. Grandchat. - Leurs
connaissances sont rares. 5. Arme automatique
(abr.). - Elle émerge. - Démonstratif. 6. Amélioration passagère du temps. 7. Peut être bien
tournée quand elle est mal faite. - Prénom masculin. 8. Nid d'aigle. - Copulativq. - Mesure du
temps qui passe. 9. Bizarre. - Propice. 10. Non
sophistiqués.
VERTICALEMENT
1. Il s'ouvre sur une fête. - Elle ne laissa qu'un
cheveu à Nimbus. 2. Débit de boissons de bas
étage. 3. Il est resté court. - Maréchal de France
qui fut décapité. 4. Rengaine. - Roi d'Israël. 5.
Restes. - Peintre français. - Conjonction. 6. Rassembla les représentants d'un règne. - On la
porte dans son cœur. 7. Roi légendaire de Rome.
- Déesse du Ciel. 8. Où l'on a supprimé des
bourgeons entre deux sèves. - Pronom. 9. Qui
n'a point de problèmes de trésorerie. — Un temps
assez long. 10. Patrie d'Abraham. - Unités.
Solution du N° 268
HORIZONTALEMENT: 1. Désamorcée 2
Amidon. - Hue. 3. Ecot. - Cash. 4. Oc. - Sinaï. 5.
The. - Fosses. 6. Hess. - Me. - Cs. 7. Tomberai. 8.
Li. - Sur. - Ole. 9. Loti. - Enter. 10. Ostensoir.
VERTICALEMENT: I.Da.-Othello.2. Eméché.
-los. 3. Sic-Est.-TF. 4. Ados.-Sosie. 5. Motif Mû. 6. On. Nombres. 7. Casée. - Nô. 8. Chais. Rôti. 9. Eus. - Ecaler. 10. Echassier.
I MOTS CROISES lHOROSCOPE
' y i i .
La matinée débutera sous des influences
dynamiques et originales. L'après-midi
sera très bon pour les travaux artistiques.
La soirée favorisera les rencontres.
NAISSANCES : Les enfants de ce jour
seront nonchalants, émotifs, dispersés et
exigeants.
BÉLIER (27-3 au 19-4)
Santé : Protégez-vous la tête lorsque vous
vous exposez au soleil. Amour: Soyez patient, ne vous énervez pas. Affaires: Tout
en travaillant, décontractez-vous de temps
en temps.
TAUREAU (20-4 au 20-5)
Santé : Bonne forme. Amour: Ne mêlez
pas les questions d'argent aux sentiments.
Affaires : Si vous êtes en pleine possession
de vos moyens vous pourrez tout réussir.
GÉMEAUX (21-5 au 21-6)
Santé : Efforcez-vous de respirer plus
profondément. Amour: Ne donnez pas
l'impression d'être volage. Affaires: N'hésitez pas à prendre des initiatives hardies.
CANCER (22-6 au 22-7)
Santé : Votre foie est vulnérable. Amour :
Vous rencontrerez une compréhension
assez vaste. Affaires: Faites preuve d'intuition.
LION (23-7 au 23-8)
Santé : Buvez beaucoup de jus de fruits.
Amour : Exprimez-vous avec élégance et
gentillesse. Affaires : Ne laissez pas passer
votre chance.
VIERGE (24-8 au 23-9)
Santé: Evitez les efforts violents. Amour :
Tentation séduisante, attention. Affaires :
Passez à l'action énergiquement.
BALANCE (24-9 au 23- 10)
Santé: Ecartez les boissons alcoolisées.
Amour: Vos désirs se réaliseront avec un
peu de retard. Affaires : Bonne disposition
pour préparer le terrain.
SCORPION (24-10 au 22-11)
Santé : L'eau de mer peut vous faire
beaucoup de bien. Amour: Agissez de façon plus secrète. Affaires: Vous trouverez
un moyen de contourner les obstacles.
SAGITTAIRE (23-11 au 21- 12)
Santé : N'oubliez pas de manger à des
heures régulières. Amour: Envisagez des
projets. Affaires: Faites votre travail avec
patience.
CAPRICORNE (22- 12 au 19- 1)
Santé: Attention aux rhumes. Amour:
Cultivez l'amitié des personnes qui vous
entourent. Affaires : Mettez de l'ordre dans
votre correspondance.
VERSEAU (20- 1 au 18-2)
Santé: Soins à donner au cuir chevelu.
Amour: Gardez-vous de céder à une nouvelle tentation. Affaires : Ne perdez pas de
temps inutilement.
POISSONS (19-2 au 20-3)
Santé : Soins à donner aux pieds. Amour
Ne vous fiez guère aux belles paroles. Af
faires : Evitez toute mollesse.
I CARNET DU JOUR]
NEUCHÂTEL
Théâtre de la Boine: 20 h 30, Diapositives pai
Tristan Davernis.
Centre culturel neuchàtelois : 21 h, Henri Dès
EXPOSITIONS. - Musée d'art et d'histoire : Céramiques suisses. Collections particulières
neuchâteloises : Peintres figuratifs français du
XX* siècle; collection H. et K. Liechti, dessins
de France et d'Italie.
Bibliothèque de la ville : Autographes (collection
Paul Baillod).
Musée d'ethnographie : Amazonie.
Musée cantonal d'archéologie.
Musée d'histoire naturelle.
Galerie Ditesheim : Jean Fautrier, gravures et
sculptures.
Centre d'artisanat: Macramé, A. Mauler - foulards en soie, D. Pfyffer.
Centre culturel : Vasarely.
TOURISME. - Bureau officiel de renseignements : place Numa-Droz 1, tél. 25 42 42.
CINÉMAS. - Arcades: 15 h et 20 h 15, Le comte
de Monte Cristo. 12 ans.
'Rex : 15 fret 20* 45, Les négriers. 18 ans.
Studio : 15 h et 2T h, Marqué au fer rouge. 16 ans.... 18 h 30, Le corps a ses raisons. 18 ans.
Bio : 16h. Le lit du péché. 20 ans. 18 h 40, Le
fantôme du paradis. 16 ans. 20 h 45, Face à
face avec un tueur. 18 ans.
Apollo: 15 h et 20 h 30, Les Chariots font l'Espagne. Enfants admis. 17 h 45, L'homme qui
en savait trop. 16 ans.
Palace : 15 h et 20 h 30, Les cracks. Enfants admis.
DANSE ET ATTRACTIONS (jusqu'à 4 h)
L'ABC, L'Escale, La Rotonde.
DANCINGS (jusqu'à 2 h)
Le Corsaire, Milord, Big Ben bar, Red club,
Bavaria, Bar du Dauphin, Bar du Vieux Vapeur.
Urgences: La main tendue, tél. (032) 25 45 55.
Pharmacie d'office : Pharmacie des Beaux-Arts
(Favez). La période de service commence à 8 h.
La pharmacie de service est ouverte jusqu'à
22 h. De 22 h à 8 h le poste de police (25 10 17)
indique le pharmacien à disposition en cas
d'urgence.
LES HISTOIRES DE L'HISTOIRE
-' ¦¦ ¦' ' i . . . .'.- -.- - ,r :.,_- : .
- . . ¦ -| ' ¦•- ¦'- ¦ - ' --
POUR EFFACER LE SANG
RÉSUMÉ : Vidocq, né en 1775, à Arras, a traversé une jeunesse
orageuse. Condamné à huit ans de bagne, il s'évade et tente
d'exercer un métier honnête. Ses anciens camarades d'avenLe chef des voleurs prend Vidocq par le bras: «Vidocq, tu vas
me prêter ta carriole... » Vidocq a un haut-le-corps : « Mais j 'en ai
besoin!»- «Moi aussi !» — « Dis-moi au moins pourquoi...» Le
chef ricane : «Ça ne regarde que moi...»
La bande est partie... en emportant la carriole. Toute la nuit,
Vidocq se ronge les poings, mortellement inquiet... « Si ma carriole est reconnue par la police, je suis perdu...» Au matin, un
homme entre dans la cour, ramenant la carriole. Il s'éclipse.
Vidocq s'approche...
ture l'en empêchent. Pour éviter de retomber dans le crime, il
offre ses services à la police de Lyon. Il aide à arrêter des assassins. On lui donne un sauf-conduit pour Paris. Là, il devient
marchand-tailleur. Un jour, il se rend à un rendez-vous, où il retrouve d'anciens compagnons décidés à le faire chanter.
ïssaâ*fw&s>__s»^ y ŷisor _*- ss —r— __B_*W>_I__-- ¦»'.
« Voyons... J'espère qu'ils n'ont rien abîmé... » Vidocq passe en
revue la carriole. Soudain, il se recule, horrifié. Sur le plancher, il
y a une grosse flaque de sang... et l'horrible liquide coule,
goutte à goutte, sur le pavé... Les misérables se sont servis de la
carriole pour transporter un cadavre.
A la nuittombee, Vidocq prend son cheval par la bride et sort de
Paris. Arrivé dans la campagne, il s'enfonce dans un chemin
isolé, détache son cheval, frotte un briquet et met le feu à la
voiture... C'était la seule solution... Les lavages n'eussent pas
suffi pour effacer le sang. Pendant que le brasier craque et crépite, éclairant les arbres de lueurs lugubres, Vidocq, assis sur le
bord du chemin, la tête entre ses mains, réfléchit...
Demain: Une association?...
Le chemin de l'amour
NOTRE FEUILLETON
par Ruth Fleming
53 ÉDITIONS GALIC
••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••M a
Elle entendit Mrs Forbes rentrer et gagner la chambre de
son fils. Au bout d'un long moment, on frappa à sa porte et la
mère du jeune homme entra, pâle et consternée. Trop émue
pour parler, elle regarda Margaret avec des larmes dans les
yeux.
- Je suis désolée, Mrs Forbes, balbutia la jeune fille. Duncan vous a appris? Je m'en vais, je vous en prie, ne soyez pas
fâchée.
- Je ne suis pas fâchée, Margaret , seulement désolée pour
vous deux. Je pleure devant tant de bonheur gâché. Toute la
vie de Duncan sera transformée, je n'ose penser à son avenir.
- Il m'oubliera , dit Margaret d'une voix dure. Je crois agir
pour le mieux, Mrs Forbes, nous pensions pouvoir être heureux ensemble, mais je m'aperçois aujourd'hui que c'était une
terrible erreur ! Plus tard , Duncan partagera mon avis.
- Est-ce sans espoir? Ne pouvez-vous oublier cette querelle? Ma chérie , vous devez essayer, je sais que c'est diffi cile,
mais vous devez essayer.
- Non , c'est impossible. Je suis désolée. Ne me demandez
pas de le revoir , je n'ai pas suffisamment confiance en moi.
Mrs Forbes comprit qu 'elle ne parviendrait pas à modifier la
décision de la jeune fille et , quittant tristement la pièce, elle
partit à la recherche de Sybil.
A sa vive surprise, la porte de la chambre de sa fille était
fermée à clef. Elle agita la poignée avec impatience.
- Sybil es-tu là?
Il y eut un bruit, comme lorsqu'on pousse un objet lourd
suivi d'un rapide claquement de tiroirs qu 'on referme, et
d'autres peti ts bruits. Sybil ouvrit enfin la porte, les yeux
baissés, l'ait embarrassé mais calme.
- Pardonnez-moi , mère, je mettais de l'ordre et ne voulai:
pas être dérangée.
Le regard de Mrs Forbes inspecta la pièce.
- Quel étrange moment de la journée tu as choisi, ma chérie.
Sybil mal à l'aise répondit:
- C'est un caprice, j'ai eu subitement envie de ranger mes
tiroirs. As-tu eu du plaisir à cette partie de bridge?
Mrs Forbes repoussa un tas de lingerie de soie et s'assit sur le
lit.
- Sybil , il est arrivé quelque chose de très ennuyeux. Margaret a rompu ses Fiançailles, elle nous quitte demain. Duncan
est terriblement abattu, mais il refuse d'en parler.
Sa voix se brisa et instantanément Sybil enlaça sa mère et la
serra contre elle tandis qu'une pensée angoissée lui traversait
l'esprit:
Peut-être est-ce la dernière fois que nous sommes ainsi?
- Margaret doit être libre d'agir comme elle le croit . On ne
peut imposer l'amour. Si elle et Duncan ont découvert qu 'ils
ne s'aiment pas assez, il est préférable qu 'ils s'en aperçoivent
avant qu'il ne soit trop tard. Mais ils semblaient si heureux. Je
trouvais cette union parfaite , et ne puis croire qu 'elle ne se fera
pas... Il faut m'aider, ma chérie, il y aura tant à faire. Nous
devons nous procurer une nouvelle infirmière , écrire à oncle
James, au cousin Henry et au reste de la famille pour leur expliquer ce qui s'est passé. Nous préviendrons également les
quelques amis à qui nous avions annoncé ce mariage. U faudra
renvoyer les cadeaux. Il faut avertir la cuisinière pour qu'elle
ne fasse pas le gâteau... je vais dresser une liste, et nous verrons ce qui doit être fait.
Sybil dit lentement :
- Ne crois-tu pas que Margaret changera d'avis?
Mrs Forbes secoua la tête.
- Non , je ne le crois pas. Sybil , mets cette chambre en ordre
et descends. Il faut que j'aille, j'ai beaucoup à faire et je n'os«
pas laisser Duncan ruminer trop longtemps seul, le pauvre
garçon.
Elle se leva en vacillant, subitement vieillie et fatiguée el
sortit lentement de la pièce. Après le départ de sa mère, Sybi!
se regarda dans un miroir avec des yeux pleins de remords.
Pourquoi .oh ! pourquoi , tout arrivait-il en même temps? Dan;
.' quelques heures, elle aurait quitté Glenross, et elle frissonns
en .pensant qu'elle allait porter un nouveau coup à sa mère
Toute la journée, elle avait dit un secret adieu à la maison de
son enfance, visitant toutes les chambres et ses coins préférés
dans le jardin. Jusqu 'à présent, elle n'avait pas compris
combien elle aimait cette ancienne et solide demeure où elle
avaitvu le jour. Au début de l'après-midi, elle s'était faufilée
dans la nursery, inutilisée maintenant , pour jeter un triste regard sur le vieux cheval à bascule , la protection devant la
cheminée, sa maison de poupées , tous ces mille riens rassemblés là depuis des années. Les souvenirs assaillaient la
jeune fille : les après-midi de pluie où elle lisait des contes de
fées près du feu ; les goûters composés de toasts appétissants el
de cakes, de gelée de groseilles, de tranches de pain beurré ; le
bain de Gavin bébé , l'odeur familière du linge propre séchant
devant la cheminée. Elle s'était enfuie de cette pièce, ne pouvant supporter le rappel de tant d'heures heureuses. En vain,
eût-elle prétendu qu 'elle n'y attachait pas d'importance.
Comme tous les gens élevés au milieu de la lande et des collines, elle éprouvait un amour passionné pour son foyer , et au
¦moment de quitter Glenross elle était en proie à un poignant
chagrin.
Sous le lit , se trouvaient les deux valises à demi remplies.
Sybil les tira et fourra dedans tout ce qu 'elle put. C'était rare
que Mrs Forbes vînt l'après-midi dans sa chambre et la jeune
fille se félicita d'avoir pris la précaution de fermer la porte à
clef. Ses bagages achevés à la hâte , elle les plaça hors de vue el
mit de l'ordre dans la pièce. Elle n'osait s'attarder. Tout devait
être prêt quand viendrait l'heure de partir , et il lui semblait
qu 'elle avait encore beaucoup à faire. Avec une précipitation
fébrile, elle prit une feuille de papier, y griffonna quelques
mots. En partant , elle déposerait le billet sur sa table de toilette.
«Je pars pour épouser Oliver. Quand vous nous aurez pardonné, nous reviendrons ».
Elle hésita devant tant de sécheresse, se représentant le visage blême de sa mère lorsqu'elle le lirait. Puis elle plia la
feuille , la mit dans un tiroir et sortit de sa chambre en courant.
Sybil fut tellement occupée jusqu 'au repas du soir qu 'elle ne
trouva guère le temps de réfléchir à ses propres soucis. Quand
elle s'assit à la table de famille , tous étaient si fatigués et si
troublés que l'air abattu de la jeune fille n'attira aucune attention. C'était le dernier repas qu 'elle prenait dans cette pièce.
Cette pensée l'attristait profondément. Gavin lui décocha un
sourire lorsqu'elle posa son regard sur lui , et le cœur de Sybil
se serra. Quand reverrait-elle son frère? Peut-être pas avant
plusieurs années.
- La vieille Mrs Fergusson a envoyé une coupe d'argent ,
disait Mrs Forbes, je l'emballerai avec un petit mot et tu
pourrais peut-être aller la porter demain à Loch House, Sybil.
Tu passeras à Corbie pour annoncer la nouvelle aux Morton.
Ils n'ont heureusement encore rien envoyé.
La jeune lille s'entendit acquiescer tout en pensant: « Demain je serai avec Oliver. A cette heure-ci , nous serons peutêtre mariés. Lui et moi serons unis pour la vie. Je l'aime et suis
terriblement émue , ce sera une merveilleuse aventure .
(A suivre)
SUISSE ROMANDE
15.35 (C) Tour de France
16.50 Fin
18.10 (C) Téléjournal
18.15 (C) Vacances-jeunesse
18.50 (C) Un bémol à la clé
19.15 (C) Un jour d'été
19.40 (C) Téléjournal
20.00 (C) La chasse aux hommes
20.15 (C) Tour de France
20.25 (C) Apollo-Soyouz
20.40 (C) Arsène Lupin
21.45 (C) L'espace pour l'homme
22.40 (C) L'Europe spatiale
23.30 (C) Téléjoumal
SUISSE ALEMANIQUE
17.00 Apollo-Soyouz
18.00 Tour de France
18.40 Fin de journée
18.50 Téléjournal
18.55 Calendrier sportif
19.20 Point de vue régional
19.30 Bonne humeur en musique
20.00 Téléjournal
20.20 Apollo-Soyouz
21.20 Nous chantons
un joyeux chant
22.20 Téléjournal
22.35 Escrime à Budapest
FRANCE I
12.30 Midi première
13.00 I T 1 journal
13.35 Magazines régionaux
15.50 Tour de France
16.45 Escrime à Budapest
17.00 Apollo-Soyouz
18.00 Espace pour l'homme
18.20 Pour les jeunes
19.20 Actualités régionales
19.40 Minutes pour les femmes
19.45 Tour de France
20.00 I T 1 journal
21.00 L'homme
sans visage
21.50 Satellite
23.00 I T 1 dernière
FRANCE II
17.00 (C) Apollo-Soyouz
17.30 Fin
18.15 (C) Flash journal
18.20 (C) Vacances animées
18.55 (C) Chiffres et lettres
19.20 (C) Actualités régionales
19.45 (C) Antenne 2 journal
20.35 (C) La rôtisserie
de la reine
Pédauque
22.20 (C) Livres et histoire
22.45 (C) Antenne 2 dernière
FRANCE III
20.00 (C) Actualités régionales
20.20 (C) Pierrot et ses amis
20.25 (C) Les soleils
de l'île de Pâques
22.10 (C) F R 3 dernière
SVIZZERA ITALIANA
17.00 (C) Apollo-Soyouz
18.00 (C) Tour de France
18.30 (C) Per la gioventu
19.30 (C) Telegiornale
19.45 (C) Manzini non cède
20.15 (C) Chrtarra folk
20.45 (C) Telegiornale
21.00 (C) Apollo-Soyouz
21.30 (C) Gran Bretagna
22.25 (C) Giovedi sport
23.50 (C) Telegiornale
ALLEMAGNE I
16.15, téléjournal. 16.20, Elle et Lui.
17.05, images d'aujourd'hui. 17.30, les
dessous du cinéma. 17.50, le journal de
Véronique. 17.55, téléjournal. 18 h,
programmes régionaux. 20 h, téléjournal, météo. 20.15, magazine de la
science. 21 h, Nakia, shérif indien.
21.45, TV-débat. 22.30, téléjournal,
météo.
ALLEMAGNE II
16.15, à vous de juger. 17 h, téléjournal. 17.10, Apollo-Soyouz. 17.35,
plaque tournante. 18.20, Simple police.
19 h,téléjournal. 19.30, Dalli-dalli , 21 h,
téléjournal. 21.15, controverses. 22 h,
trésors artistiques de la Chine. 22.30,
téléjournal.
A LA TV AUJOURD'HUI_ '———-,
Un menu
Moules marinières
Omelette aux champignons
Fromage
Fruits . LE PLAT DU JOUR :
Moules marinières
2 litres de moules, 1 oignon, 1 carotte,
2 verres de vin blanc, persil, thym, laurier,
2 gousses d'ail écrasées, poivre, 3 cuillerées à soupe de beurre, 1 cuillerée à soupe
de farine.
Préparation : 40 min,cuisson: 10 minutes.
Gratter les moules une à une et les laver
rapidement mais à grande eau et en les
remuant énergiquement. Les égoutter et
les mettre sur feu vif dans un fait-tout avec
l'oignon, la carotte coupée en rondelles, le
persil, le thym, le laurier, l'ail écrasé, le
poivre. Secouer le fait-tout souvent pour
que les moules s'ouvrent bien toutes (il
faut pour cela 5 mn environ). Les déposer
sur un plat tenu au chaud après avoir enlevé à chacune d'elles l'une des deux coquilles. Passez deux bonnes louches du
liquide qu'elles ont rendu sur un linge fin
(pour retenir éventuellement le sable) et le
mettre dans une casserole avec le vin
blanc. Laisser bouillir quelques minutes.
Ajouter hors du feu le beurre maniéavec la'
farine et verser cette sauce sur les moules.
j «nuit s*».:.
En cas de «coup de soleil»
En cas de brûlure profonde sur le visage,
on doit consulter un pharmacien ou même
un médecin qui ordonnera une crème
spéciale. De plus, éviter complètement le
soleil, sur l'endroit du visage ayant été atteint, durant toute la saison. Enfin, ne
mettez pas d'eau froide, car la sensation de
fraîcheur un instant ressentie fera vite
place à une sensation de brûlure plus intense. .
Sur le corps, en cas de brûlure légère:
crème pour le corps et pas d'exposition au
soleil durant environ deux jours. S'il s'agit
d'une brûlure plus profonde: crème spéciale en pharmacie. Le lendemain: toilette
à l'eau tiède sans savon et aussitôt après
application de crème. Après le bain de
mer : douche tiède à l'eau douce et de
nouveau crème pour le corps ou crème
médicale.
Un truc pour calmer immédiatement l'effet
de brûlure sur le visage ou le corps: enduire de yaourt et laisser sécher.
Questions et réponses
Comment enlever les gommes à mâcher
qui s'étalent, agglomérant le poil du tapis,
se desséchant en plaques hideuses?
Par chance, elles ne sont pas aussi tenaces
qu'il y paraît. N'essayez pas d'enlever une
plaque de chewing-gum en grattant avec
un couteau ou tout autre moyen mécanique. Humectez un linge propre d'acétone
et frottez doucement. La gomme se dissoudra facilement.
Comment lutter
contre le mal des transports ?
S'il s'agit d'un très jeune enfant, prenez-le
sur vos genoux et maintenez-lui l'estomac
légèrement comprimé avec vos mains.
Essayez de la faire dormir, sinon de la distraire. On trouve des petits volants factices
qui permettent à l'enfant de faire semblant
de conduire. Pendant ce temps, il ne pense
pas à avoir mal au cœur.
'S'iL's'aâit d'un adulte, faïtes-'lé'àsseoir devant. Ne lui demandez pas de consulter
pour vous la carte ou le guide. Cet effort
des yeux suffit souvent pour le mettre mal
à l'aise. Pas de gros repas difficiles à digérer; mais pas non plus de départ à jeun.
Arrêtez-vous de temps en temps pour
croquer quelques biscuits, morceaux de
sucre ou fruits.
Ayez sous la main un flacon d'alcool de
menthe et quelques morceaux de sucre.
N'oubliez pas un peu de lavande pour rafraîchir les tempes.
A méditer
Etre amoureux, c'est voir dans celui ou
dans celle qui vous aime ce qu'on y souhaite, et non pas ce qu'on y trouve.
Paul Reboux
POUR VOUS MADAME
DE TOUT POUR FAIRE UN MONDE
L'influence de la pollution
de l'atmosphère sur le climat
La pollution de l'atmosphère est l'une
des principales causes des changements
qui affectent le climat et le régime des
glaciers. On estime que l'affaiblissement
du rayonnement du soleil dans l'atmosphère est dû, p rincipalement, à la dispersion de la radiation solaire directe pai
l'ozone et par la vapeur d'eau. Des
savants soviétiques ont établi que
l'énerg ie solaire s'affaiblit sensiblement
dans les hautes couches de l'atmosphère
et sous l'effet des particules de poussière.
En l'espace d'un an, les pertes du rayonnement solaire peuvent être de l'ordre de
0,003 à 0,005 calorie par centimètre
carré. La pollution de l'atmosphère
s'accroît principalement en raison des
activités de l'homme. Cette supposition a
été conf irmée par des calculs effectués
par ordinateur: il s 'est avéré que durant
ces quarante dernières années, la pollution de l'atmosphère dans les nouvelles
régions industrialisées de Transcaucasie,
d'Asie centrale et de Sibérie était passée
de 50 à 190%.
On s'efforce en Union soviétique de
réduire l'ampleur de ce phénomène: sur
d'immenses territoires, on a planté des
bandes forestières et limité les coupes de
bois; dans les entreprises et les transports, on a installé de puissants filtres
antipoussière et antigaz.
Service d urgence des pharmacies : région Boudry - la Côte, M. J.-D. Bonhôte, Boudrv
tél. 42 18 12.
AUVERNIER
Galerie Numaga I: Hai-Ja Bang, Corée, peintures.
Galerie Numaga II: Art précolombien du Pérou.
BEVAIX
Arts anciens : Visionnaires suisses.
COLOMBIER
Cinéma Lux : 20 h 15, On m'appelle Providence.
PESEUX
Cinéma de la Côte : 20 h 30, Fantômas se déchaîne.
HAUTERIVE
Galerie 2016: Accrochage: Dubach, Favre, Frey,
Roth et Sekula, peintres.
ll̂ JflJJJ'™''""" '
11
™̂"̂ "'''"' 1''1'"'™ —"î ^——^ H
7-1 -tî fil *j "Ni
Tous les soirs à 20 h 15 ~ En couleurs- 12 ANS frÇj Ifj j] [#¦ Tous les soirs à 21 h. 16 ans __. N O U V E A U — ¦
WÈÈSmrf&fm I
JeUd '' samedi ' dimanche' lundi- mercredi : matinée à 15 h. B̂ PÉgW«YMl Jeudi , vendredi , samedi , dimanche , mercredi : matinée à 15 h. To I ' s ' 1 8 h 3 0 "BSKittiB UNE PRODIGIEUSE RÉALISATION

«aS» »
ChUCk COHnOtS dans
Samedi et di manche à 17 h30
j — ĵ^—
avec tous ,es personnages d e , œuvre
H « M R » « ¦¦# |
PR0GMMME ESTIVAL ¦
ISP ̂LG comtB
do MontG-Cristo Kfl|
UNi TERR,BLE NU
" VENGEANCE MARQUE «- «.**.**.— j
Kl tatttJ Un film de CLAUDE AUTANT-LARA Pf ifeJI UNE HORRIBLE NUIT H I | FR
IC COFpS Q S6S \
PH jra
avec LOUIS JOURDAN
| WJj DE TERREUR HU £̂11 rOlSOnS !
yM Captivant - Emouvant - Passionnant |W \tj | • Dfl If*C que ie sexe n'ignore pas. I
Hmi— "-z-^-;-~M un film d'une violence inouïe nuuut ~;Ez~ É
[¦¦¦ ¦¦ ¦ ¦¦¦ ¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦ ¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦ i ¦¦¦¦¦¦ ¦̂¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦¦ ¦¦¦¦¦¦ ¦¦¦¦ ¦¦¦¦¦¦
¦¦ ¦̂ ¦¦¦¦ ¦¦¦¦ ¦¦¦¦¦ i>**»******»*** ¦¦¦¦¦ ¦¦ ¦¦¦¦¦ ¦
"jÈLfjj.?'- - '"~S
~r~" ItmT̂ ^̂mB '"'
: ':- 'm. ™^-^̂ -̂^̂ ^
-^^ -̂^^ -̂^^^^^^^- m̂ -̂ m̂f
M ^immm. mmW. ̂mm m̂mMéJtmm ^mmï ^l
I
Tél. 25 55 55 mercredi 15 h EN COULEURS _H_É_fa_Bfal_Hi9 i I
comporte plusieurs le dernier SB ̂ 1
scènes pénibles ! JACOPETTI if < % M
NOUVEAU f Seul le metteur en scène de ËS îl̂ StEM t
vNE°NDTRuEDrE%; h mm CANE SiSSs&!
SAMEDI à 23 h pouvait réaliser ce film! Vt̂ JHBBI
UM»**M******M********* **** M-M«»
I
mj% gt Une « vadrouille » au kilomètre signée Alex Joffé i i
A i "• ° BOURVIL IL ALENioFre _̂lî -R̂>î Il dans A
L * ̂wV* L IFS PRAPKÇ Iw 5 i#Ksrp_artS F uiniuna iFk 5 ilt- < yUK̂ BN* « = p|us qUe du rire... du délire ! i6 WSm M̂ Monique Tarbes - Robert Hirsch
M O *ï_ill__{
̂
n " Un de ces i°urs' P
|ut °t que de travailler , venez '-yj]
¦__¦ if-M-Pii* #& «$À J* ¦—¦-- - ¦ M donc passer deux heures avec nous ! » fjH
n '* re%_ffiPuMF.....iMiLmW -̂ ¦ ̂ iff _M Tous les soirs, à 20 h 30 ' î S
B * '̂ y^̂ llwijfWyMfcî ^a^B C Jeudi, samedi, dimanche, mercredi, à 15 h. ;:
' ;i
£jj| Sans limite d'âge. ::jj:
Cft é̂^n
UNE
SEMAINE AVEC
LES
CHARIOTS [_,~^.>—H
=^r-l—a CHAMPIONS tH CHAQUE JOUR En W^lH nTT RIRF fM 15 h et 20 h 30 / i4-) couleurs mLÎÂmÈ DW flHE ^H c ¦_¦¦">_ .w' / M * iWMli
]
n t ^ f ^ ^ch^^ ̂ ^e 'unc" W
MM L sSjb *̂* rS '̂iii' '̂ _M»-_™ yf II 1 "* y \̂ f f /cix. t& f̂ 11161^1601 I
V4 '̂ mmmmmM̂ ^̂ m̂ m̂m^̂ ^̂ ^' X
' iFj ESEBS FOÏIS Î AM N j- 1 : _M_tëlJa£l 1S5 .̂ ¦¦ •- F ¦¦ _̂F ̂ r ¦<-_* U
H Le film aux mille surprises d'Alfred HITCHCOCK 16 ans lj
i B rn' ""! }!HAM,MA SE f ? AAHl ™p, SCISS3I
• ¦> '#.-«X»»»!. • " :
, "r'i-r) seebeuffel
Studen-Bienne
(032) 53 19 34
Votre sortie de vacances
également pendant la semaine.
Ouvert dès 9 h 30. Fermé le lundi.
Visite des animaux également le soir.
Aquariums de mer — lions — ours
singes — crocodiles — serpents, etc.
Chemin de fer pour petits et grands.
Parc de jeux.
Affouragement et présentation des animaux :
i 15 h - 16 h - 16 h 30 - 18 h - 20 h 30
Ne négligçẑ ap.YOii ,, „,,_»-,.
fausses dents
qui glissent
Votre prothèse dentaire qui glisse ou
qui tombe vous gêne pour parler, manger, rire ou éternuer. Remédiez à ces
ennuis. Votre dentier saupoudré de
Dentofix, la poudre adhésive et
agréable, aura une adhérence et une
stabilité parfaites. Dentofix vous rendra
confiant, assurera votre sécurité et
contribuera à votre confort. Dentofix
n'altère pas la saveur de vos aliments et
ne donne pas de sensation de gomme,
de colle ou de pâte. Fr. 2.85.
¦¦ ¦' .- ''¦¦i '-- . - - -.-£y :.;.^Tï-: *y -:-y :.£y .t%'.- -- y ^- y ' \.. >,-£-*
¦¦> - . '¦¦¦ ? ' '^r Vvi'y^r^-y^' yJ'. ^H^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ _^_HI_^_^_iHI_BHBK-aMMH^^^^_i-l-ll_H_^__[_̂ _P^n
SPLENDIDE VOYAGE D'UN JOUR A
VERBIER
Chaque jour, du mardi 22
au dimanche 27 juillet
Départ : 6 h 40, quai du Port. NEUCHATEL j
Nous vous offrons : J
• une merveilleuse excursion en car de luxe, moderne et confortable; Si
• un beau FILM en couleur ; jï j
• un succulent repas servi dans un sympathique restaurant valaisan. ; -j
Menu : potage - escalope de dinde, sauce forestière - purée de ES
j pommes de terre - légumes du jour ; j
• un CADEAU GRATUIT, chaque participant peut gagner un voyage T !
d'une semaine, pour un couple, à ' J
PALMA DE MAJORQUE j
(avion et pension complète pour deux personnes). - .<
I Prix spécial Fr. 25.- S™ Ipar personne . J
PROFITEZ DE CETTE MAGNIFIQUE JOURNÉE ET INSCRIVEZ-VOUS A
I AUTOCARS GIGER I
La Chaux-de-Fonds tél. (059)22 45 51
Organisation : Globomat S.A., Bâle.
_^__flfH_|>w Ft>9 de
AfB ^J/ J rJm. l'Hôpital 14
jfRyKéS^uV ̂
1er
étage
Nous sommes spécialisés dans le
traitement au
shampooing des tapis
Straub, nettoyages, Neuchâtel.
Tél. (038) 25 90 66.
_ B̂H_^_B__^_^__i_^_l---^--^^M-^H_^-B__^----- ^̂ ^̂ ^̂ ^̂ >^̂ ^̂ -*
_
Installateurs électriciens
p̂z t r. . -^rtxtery ^Rî# :̂ -:- -, f^mf 0$^
Vacances officielles

Les entreprises soussignées, membres de l'Association cantonale neuchâteloise des installateurs électriciens, informent Messieurs les
architectes et ingénieurs, les administrations publiques et privées,
leur clientèle et le public en général, que les vacances officielles ont
été fixées
du 28 juillet au 16 août 1975
Service de dépannage assuré en cas d'urgence :
A. Cousin, Neuchâtel
André Cressier, Neuchâtel
Elexa S.A., Neuchâtel
N: Fullgno, Saint-Aubin
Bernard Groux, Neuchâtel
Pierre Guth, Neuchâtel
G. Jordan, Neuchâtel /
Maurice Maurer, Le Landeron
Max Mêler, Boudry
J.-M. Pellaton, Saint-Aubin
Perrot & Cie, Le Landeron
A. Perrot, Le Landeron
Denis Robert, Neuchâtel
Entreprise G. Rossier, Peseux
Walther Thoml, Noiraigue
C. Veya et P. Robert, Neuchâtel
Pierre Walter, Neuchâtel
**? !fi% ĵ &Fyiyy ^̂ ^ < ^̂ ^ r̂ T̂ <^^^^w
vous propose en semaine,
tous les jours
DÉJEUNER - PISCINE
Hors-d'œuvre - plat principal
dessert - boisson
Possibilité de vous baigner
dans la piscine,
i Fr. 10.—, tout compris
2075 THIELLE - NEUCHATEL
Tél. (038) 33 57 57.
¦¦¦¦ -¦¦¦¦ -¦¦ ¦̂¦¦¦¦ ¦̂¦¦ ¦̂I
Vendredi 18 Juillet, à 20 h 30 dans la cour du château
Concert
de l'Orchestre de chambre de Neuchâtel
Direction : Ettore Brero
i Solistes : Jean Jaquerod, violon Daniel Grosgurln, violoncelle
Œuvres de: G.-F. Fasch, G.-Fr. Haendel, A. Vivaldi,
Peter Mieg.
;i Location : Bureau officiel de renseignements et le soir') à l'entrée. y
'i Toutes les places à Fr. 6.— Etudiants Fr. 4.—
En cas de mauvais temps, le concert a lieu à la
Collégiale.
¦.¦.¦-¦¦ ¦̂¦¦̂ ¦¦¦̂ ¦¦¦ ¦¦ ¦̂
¦
—-—¦¦—___-_-_-_— ^—^—
DÉMÉNAGEMENTS
TRANSPORTS DANS TOUTE L'EUROPE
PIANOS — DÉBARRAS CAVES — GALETAS — LOGEMENTS
VÉHICULES BIEN ÉQUIPÉS — VISITES DE MOBILIERS
DEVIS GRATUITS SANS ENGAGEMENT
D. ROTHPLETZ, Saint-Nicolas 12, Neuchâtel Tél. (038) 25 35 90
f La bonne \friture au
PAVILLON
des Falaises
Tél. 25 84 98/
*r~
L'annonce
reflet vivant
du marché
AMELIOREZ
VOTRE VUE
en vous adressant à
EIS5BB
Nos opticiens vous conseilleront
f <
Comme particulier vous
recevez de suite un
X_ r
¦©ï sans caution
vite et efficace
Banque Procrédit Hl
î 2001 Neuchâtel ' Av. Rousseau 5
I Tél. 038-24 63 63
| I
Je désire Ff. I
I
iNom I
Prénom |
I Rue i
^
Localité
^
mmY': '- ' - ^̂ ^̂
^̂ ^̂ ^^̂ m̂ ' -~ ' '
; 'mm.mm\- : _ Î̂ ^̂ ^̂ -^R?̂ ^̂ ^̂ ^̂ ^_B- -*^-
BBBB5|̂ _^̂ ^^ ̂ ^̂ ^^^H __n_^_i ' ¦ ¦ -fi^S-- - ' *
' _^ ̂ ^^^^^ ̂ _^_k
¦
jj ^T
̂
Festival ^^^''1̂ \^^
Lundi
et mardi
^B ̂ «
.J
y ' ^̂ S*|jj2flfi ¦ r ' ^^ ̂ Assiette ^^^
\\^̂ -̂^'̂w!!mm^W c»
?" Ti w ' '<- :- '- : -_R3^S - - Y touiours
nos excellents ^¦:' H% .̂"~^ _̂^H^M;y
Filets
de palées
^
m ̂ ^̂ ^̂ nĈMf ' ± d^mm «tCOK 06 UÎBUl H : ' Lî^ di Rl
'¦ filets de perches à gogo fB !L" I^̂ V^^̂ ! BM1: ;,Ï sauce neuchâteloisemtT̂ À̂. i^Lu ̂_i m m À.rL mmet salade mêlée JB R«T | : | I"SS '¦¦ ¦ H m wm S Bfcl t m ] T \ÀH " ) JW*Ï'JB H R . B¦HHRKSaMMaRB .̂ c M m a B _3i 3 mV 15.— M mmv J t T ® V m m m°- Mm mnwnmrgnmxrammimm Kk S.-™ JR. I 1̂ . Am m\y J ÂmSlr ^mm Grande salade mêlée AmS^^ f̂fJftMMiBl ̂ mm' :̂ Ê' aaM EfiHIfe • ¦ '• '' Ibi par personne -+MW& ' WStèmLmmfè '¦ \m̂ com Prise - à̂^BHÉÉÉÉBÉBHB-̂ nHËl ffcfcfcia --mmmnm y^BffliHiMaËEtBJ M f̂c^̂ — mme W l̂liiHmfiiiiiriirmT-IHIi ™̂ i <™l WF
I
Wk ^9f De jeudi à dimanche De lundi à merc redi inclus 1R OHC
r̂ r Tous les soirs à
20
h 45
Tous les soirs à
20
h 45 '
v un"
H|Q ^N-PAUL BELMONDO ^̂ 1 JEAN
"̂̂ — ^mmw dans
un film fracassant _ . ._ _ .«.._. n.n _ nr.<-i. .....>.rÎST---Ï: <•« ROBéRT ENRICO BLANCHE GIRARDOÎ YANNE
FACE A FACE AVEC 18 "Z ZZÏÏ i T
UN TUEUR lHO!l 0HS miVPKClMO
U Bebel : «Je suis bon mec. Je suis gentil , mais faut pas _£|_X BI\_F' m 9kl3lEPJhmVim%J
t pousser... »> ^̂ ^̂ ^ î^̂^ ™™™«_B̂ ^̂ ^ î ^̂ ^̂ ^̂ ^̂ K_l
Jeudi, vendredi, lundi, mardi, mercredi 18 h 40 v.o. angl. ss-titrée fr.-all. Couleurs 16 ANS
Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu *
me 011111(1101111 lîf îllP PDRDDKF
!> Pour tous les amateurs de fantastique SEMAINE llfl IUW S Ul IEIG rHIl iUldl
Pour les connaisseurs de belle musique moderne Il vendit son âme pour le rock'n'roll
TJNDRlJDiTsAMEDI EN NOCTU^ I
20 ans
Jeudi
1re ^S' N W 1!" W WTT DWT Ï1PCS¥ JÉ un Mt ancien que I on n'a pas toujours servi
;•{ Vendredi |Q H F*** **%* rn«HH pour dormir l
1
Samedi Témoin d'intimités osées I raconte ses souvenirs EROTIQUE ET COMIQUE !
Dimanche-lundi
M_ _̂BI_H_HR_H E • __¦ / ' ,-cy ~ .'-I . -_ .v.v . r_ * .;_. ''- -~Z_ -_ ._ '_ — ' -- ¦ ¦ '- ' . . -¦— . _M
iiinmipr JEâN DUC°MMUNVlUHNbt TRANSPORTS
Neuchâtel
des dépotoirs, citernaux, nmiroc 7ft
séparateurs d'essence et fosses UlUIZBS /O
septiques avec véhicule TAI T 1 2.155
aspirateur de boue ultra-moderne
Bronzage intense ou protection efficace ?
Informations suisses
BERNE (ATS). — La fondation suisse
pour la protection des consommateurs
demande aux fabricants de pr oduits
solaires de mentionner sur l'emballage le
facteur de protection de ces derniers.
Parmi 20 produits choisis au hasard
dans un magasin, la fondation a constaté
que 8 seulement mentionnaien t le facteur de protection contre les rayons du
soleil. « Les spécialistes en publicité
considèrent probablement encore que les
mentions « bronzage rapide » ou « bronzage intense » sont de meilleurs arguments de vente que les renseignements
sur le facteur de protection du produit
contre les rayons du soleil », estime la
fondation suisse pour la protection des
consommateurs dans un communiqué.
Aucun produit solaire ne fait bronzer,
poursuit la fondation , seuls les produits
bronzants sans soleil colorent la peau, et
protègent en même temps des rayons
solaires. Selon leurs facteurs de protection, les produits solaires retardent plus
ou moins longtemps l'irritation de la
peau par le soleil, c'est-à-dire le bronzage et surtout les coups de soleil. Les
produits de protection contre les rayons
solaires sont tout simplement destinés à
prolonger les bains du soleil, constate
encore la fondation. Les personnes qui
ont une peau sensible doivent être très
prudentes et utiliser durant les premiers
temps d' exposition au soleil des produits
solaires ayant un haut facteur de protection.
«MM» DO MONnOl! DiJblQiJES IIEMES I
LISBONNE (AP). — Au lendemain
de la première manifestation populaire
d'opposition au Mouvement des forces
armées les militaires au pouvoir à Lisbonne semblaient s'acheminer vers la
formation d'un gouvernement excluant
les partis politiques et les techniciens.
Avant la réunion du Conseil de la
révolution qui s'est ouvert mercredi
après-midi, son porte-parole, le capitaine
Vasco Lourenço, a indiqué que la préférence des militaires allait vers la formation d'un gouvernement purement militaire excluant la présence de techniciens « indépendants ».
Cette solution, si elle est adoptée,
mettrait fin à l'expérience de gouvernement militaire en coopération avec les
partis politiques tentée depuis la « révolution du 25 avril 1974 ».
Le porte-parole du Conseil aurait
laissé entendre que les communistes et
leurs alliés .du Mouvement démocratique
populaire seraient formellement exclus
du nouveau cabinet.
Mercredi matin, on a appris que le
premier ministre, le général Vasco Gonçalves, a' longuement reçu en audience
M. Cunhal, secrétaire général du parti
communiste portugais.
La formation d'un cabinet exclusivement militaire ouvrirait une ère tout à
fait nouvelle pour le Portugal. En effet,
depuis le 25 avril 1974, les militaires
avaient ' établi un calandrier visant à
instaurer une véritable démocratie parlementaire.
Dans certains milieux politiques
aujourd'hui, on va jusqu'à se poser en
privé la question de savoir quand
interviendra la dissolution de l'assemblée constituante.
? iy !
Lisbonne: vers un gouvernement militaire
LA SAGNE
— ; ; _ :—. i_i_ .
Collision
Hier, vers 18 h, M. R. R., de La
Chaux-de-Fonds, circulait sur le chemin
des Roulets. Dans un virage à droite, sa
voiture est entrée en collision avec celle
de M. D. D., de La Chaux-de-Fonds, qui
arrivait en sens inverse. Dégâts.Crise monétaire: proposition française
BRUXELLES (AP). — Le président
Valéry Giscard d'Estaing a proposé mercredi la tenue d'un sommet officieux des
cinq grands, y compris les Etats-Unis,
pour discuter de la crise monétaire.
La proposition du chef d'Etat français
qui était adressée également au Japon, à
l'Allemagne de l'Ouest et à la GrandeBretagne, a reçu un accueil favorable du
chancelier Schmidt.
Ce dernier a affirmé que la crise
monétaire et commerciale a atteint un
niveau aussi grave que lors de la grande
dépression.
Cependant, les solutions préconisées
par la France ont été accueillies avec
réserve. Ni les Britanniques, ni les
Italiens, ni les Allemands de l'Ouest ne
sont prêts à accepter un affrontement
entre la Communauté et les Etats-Unis
pour obtenir de Washington qu'il
redresse la valeur de sa monnaie et
accepte une parité fixe.
MM. Giscard d'Estaing et Schmidt
estiment que le système capitaliste traverse une crise très grave en raison de
l'instabilité monétaire.
Les dirigeants français et allemand ont
également souligné la nécessité d'élaborer rapidement un nouveau système
monétaire.
D'après le chef d'Etat français, le
sommet devrait se tenir à l'automne
prochain.
Le projet de sommet a sans doute été
accueilli avec fraîcheur par la Beglique,
l'Italie et les Pays-Bas car leurs porteparole ont omis toute allusion à la
proposition française dans leur compte
rendu de la réunion devant la presse.
Maison anéantie
par la foudre
BURG (SG) (ATS). — Plus de
100.000 francs de dégâts, tel est le bilan
de l'incendie qui a détruit dans la nuit
de mardi à mercredi une maison d'habitation à Burg (SG) (commune d'Escbenbacb). Vers 0 h 30, la maison a été
touchée par la foudre et a aussitôt pris
feu. Les deux adultes et les cinq enfants
qui y habitaient ont pu se sauver à
temps. Les liaisons téléphoniques ayant
été perturbées par la foudre il a été
difficile de prévenir les pompiers. Ces
derniers ont dû se borner à leur arrivée
à empêcher le feu d'atteindre une grange
avoisinante. La maison d'habitation a été
complètement détruite.
Henri Dès au CCN
NEUCHATEL
Henri Dès au Centre culturel pour
sept soirs en deux tranches c'est l'événement qui a commencé hier soir. Un
phénomèn e de sourire communicatif, de
tendre bonne humeur qui se gonfle par
moments jusqu'à l'éclat de rire ; une
complicité épatante de deux compagnons, Henri Dès et Jacky Lagger, qui
déborde sur le public, si pétillante
qu 'elle finit par émoustiller les cœurs les
plus pesants. On en reparlera, et des
anciennes chansons savoureuses assaisonnées nouvelle façon , et des nouvelles qui
ne le cèdent en rien aux anciennes.
Apollo-Soyouz
à l'œil nu
Dans la soirée d'hier, les Neuchàtelois
ont aperçu très visiblement à l'œil nu le
passage des capsules Apollo et Soyouz.
C'est ainsi que l'on a pu voir l'habitacle
américain vers 22 h 10 se dirigeant
d'ouest en est, tandis que l'engin soviétique fut visible vers 22 h 20 se déplaçant
du sud-ouest vers le nord-est.
FRIBOURG
(c) Dans l'apres-midi d'hier, M. Gilbert
Zahnd, âgé d'environ 35 ans, facteur à
La Roche, cueillait dn tilleul. Soudain,
une branche cassa et M. Zahnd fit une
chute de quelque quatre mètres sur la
terre battue. Souffrant de lésions à la
colonne vertébrale, il a été admis au
centre paraplégique de Genève. I I I I I I i : - - — m
¦¦¦--._--------—----.
Chute de quatre mètres
d'un tilleul
Grièvement blesse
dans une grange
(c) Dans la soirée de lundi, M. Paul
Brodard, 54 ans, agriculteur à La Roche,
a fait une lourde chute sur l'aire d'une
grange située sur les flancs de la Berra,
au lieu-dit « Sur-la-Roche ». Souffrant
d'une fracture du crâne, M. Brodard a
été transporté à l'hôpital cantonal, puis
transféré à l'hôpital de l'Isle, à Berne.
Remplissez les
cases blanches
Solution : horizontalement, de
haut en bas : valise
chaîne/poire - montre/nid
marguerite - de - clé - escargot - ours - veau/libre - soulier.
Verticalement, de gauche à
droite : drapeau - cloche - pantomime - soleil - tente - voiture bougie - lapin - couteau - plume.
Arrestations à Genève
I GENEVE
GENÈVE (ATS). — Une Bernoise de
33 ans a été arrêtée mercredi à Genève,
pour abus de confiance : depuis deux
ans elle puisait dans la caisse de la
boutique où elle était vendeuse en chef
et elle avait détourné ainsi 85.000 francs.
Par ailleurs, un comédien bâlois de 22
ans a été surpris en flagrant délit de vol
à l'étalage dans un grand magasin. Il a
pris la fuite mais a été rattrapé dans la
rue. Une perquisition à son domicile a
permis de retrouver de nombreux objets
volés d'une valeur totale atteignant plusieurs dizaines de milliers de francs.
Enfin, un café du quartier des Pâquis
à Genève a été cambriolé et les voleurs
ont emporté une somme de 20.000 qui
se trouvait dans une armoire.
(c) Au cours d'une orientation du personnel, qui a eu lieu hier après-midi, la
direction de Landis et Gyr, Zoug, a fait
connaître à son personnel un nouveau
règlement, qui entre en vigueur le 1er
septembre 1975. Le personnel de cette
enteprise touchera, comme cela avait été
prévu, une augmentation de 6,5 %, qui
correspond au coût du renchérissement.
La réduction des horaires de travail de
10 % restera en vigueur jusqu'à nouvel
avis, alors qu'une réduction des salaires
de 5 % est prévue, cette mesure
touchant aussi le personnel administratif. D'autre part une restructuration
interne est prévue au programme, ce qui
revient à dire que certains employés
seront déplacés dans d'autres départements, dont le besoin en personnel est
plus important. La direction de l'entreprise espère que ces mesures seront suffisantes pour continuer à assurer les
places de travail aux collaborateurs.
Réduction partielle
des salaires
chez Landis et Gyr
NEUCHÂTEL 15 ,u" 16 ,u"
Banque nationale 565.— d 565.— d
Crédit foncier neuchât. . 565.— O 565.— O
La Neuchâteloise ass. .. 250.— d 250.— d
Gardy 90.— d 90.— d
Cortaillod 1150.— 1075.— d
Cossonay 1100.— d 1100.— d
Chaux et ciments . . . . . . . 510.— d 510.— d
Dubied 270.— d 280 —
Dubied bon 200.— d 200.— d
Ciment Portland 2100.— d 2100.— d
Interfood port 2575.— d 2550.— d
Interfood nom 435.— d 425.— d
Navigation N'tel priv. ... 60.— d 60.—
Girard-Perregaux 250.— d 225.—
Paillard port 250.— d 250.— d
Paillard nom 70.— d 70.—
LAUSANNE
Banque cant. vaudoise . 1140.— 1145.—
Crédit foncier vaudois .. 755.— 755.—
Ateliers constr. Vevey .. 530.— d 535.—
Editions Rencontre 275.— 275.— d
Rinsoz & Ormond 545.— d 550.— d
La Suisse-Vie ass 2275.— d 2350.—
Zyma 1025.— d 1025.— d
GENÈVE
Grand-Passage 265.— 270 —
Charmilles port 640.— 620.—
Physique port 145.— 140.— d
Physique nom 120.— d 120.— d
Astra —.25 0.30 O
Monte-Edison 2.05 2.05
Olivetti priv 3.65 3.75
Fin. Paris Bas 110.— d 110.—
Allumettes B 56.50 d 58.50
Elektrolux B 82.— d 85.— o
S.K.F.B 100.— 98.— d
BÂLE
Pirelli Internat 150.— 147.—
Bâloise-Holding 250.— 248.— d
Ciba-Geigy port 1550.— 1600.—
Ciba-Geigy nom 620.— 630.—
Ciba-Geigy bon 1100.— 1140 —
Sandoz port 4500.— 4450.—
Sandoz nom 1630.— 1645.—
Sandoz bon 3175.— 3125.— d
Hoffmann-L.R. cap. .....115000.— 117000 —
Hoffmann-L.R. jce 101000.— 101250.—
Hoffmann-L.R. 1/10 10100.— 10150.—
ZURICH
(act. suisses)
Swissair nom 388.— 390.— d
Swissair port. 435.— 435.—
Union bques suisses ... 3085.— 3095.—
Société bque suisse .... 441.— 440.—
Crédit suisse 2915.— 2925.—
Bque hyp. corn. port. ... 1270.— d 1270.—
Bque hyp. com. nom. ... 1120 — d 1120.— d
Banque pop. suisse .... 1860.— 1860.—
Bally port 520.— d 530 —
Bally nom 350.— d 345.— d 1
Elektro Watt 1950.— 1940 —
Holderbank port 395.— 401.
Holderbank nom 355.— 350!—
Juvena port 590.— 580.—
Juvena bon 35— 3g._
Motor Colombus 950. 950.
Italo-Suisse 133.— 132,'— d
Réass. Zurich port 4250.— 4325.—
Réass. Zurich nom 2210. 2210.
Winterthour ass. port. .. 1740] 1730]
Winterthour ass. nom. .. ggo. 930!
Zurich ass. port 940o!— 9425!—
Zurich ass. nom 6350.— 6375.—
Brown Boveri port. 1385.— 1395.—
Saurer 800.— d 800 —
Fischer 520.— 510.—Jelmol 1050.— 1080 —
Haro 3400.— 3375.—
Landis & Gyr 560._ 555 —
Nestlé port 3305.— 3350.—
Nestlé nom 1520.— 1540 —
Roco port 2400.— d 2400.— d
Alu Suisse port 1150.— 1150.—
Alu Suisse nom 447 445
Sulzer nom . 2275. 2275
Sulzer bon 3g8 — 400 —
Von Roll 680.— 670.—
ZURICH 15 ,u"- 16 ,u"-
(act. étrang.)
Alcan 66.— 68.—
Am. Métal Climax 138.50 139.—
Am. Tel & Tel 131.— 132.—
Béatrice Foods 5g.— 59.—
Burroughs 279.— 280.—
Canadian Pacific 37.— 38.50
Caterpillar Tractor 174.50 182.—
Chrysler 37.50 37.—
Coca Cola 236.— 235.—
Control Data 54.50 54.25
Corning Glass Works ... 141.— 145.—
C.P.C Int 121.50 126.50
Dow Chemical 239.— 241.—
Du Pont 322.— 324.—
Eastma n Kodak 271,50 271.—
EXXON 238.50 239.50
Ford Motor Co 109.— 111.—
General Electric 131.— 131.50
General Foods 68.— 69.25
General Motors ., 136.— 139.50
General Tel. & Elec 66.— 66.75
Goodyear 50.75 51.50
Honeywell 97.50 92.50
l-B.M 537.— 540.—
International Nickel 71.50 73.25
International Paper 134.— 135.—
Internat. Tel. & Tel 64.— 65.75
Kennecott 101.50 102.—
Litton 23.— 23.—
Marcor 70.— 70.—
MMM 161.— 159.50
Mobil Oil 122.50 127.—
Monsanto .,.,., 188.— 193.—
National Cash Register . 87.— 88.50
National Distillera 42.75 45.50
Philip Morris 137.50 141.—
Philljps Petroleum 155.50 155.50
Procter & Gamble 249.— 251.—
Sperry Rand 121.50 124.50
Texaco 73.25 74.—
Union Carbide 159.— 163.—
Uniroyal 25.75 25 —
U.S. Steel 158.— 159 —
Warner-Lambert 97.50 97.—
Woolworth F.W 43.50 45.25
Aorox 183.— 1_4.SU
AKZO 42.50 54.—
Anglo Gold l 148.— 147.—
Anglo Americ 16.25 16.75
Machines Bull 21.50 21.—
Italo-Argentina 97.— 96.—
De Beers I 12.50 12.50
General Shopping 370.— d 372.—
Impérial Chemical Ind. .. —.— 14.50
Péchiney-U.-K 68.— 67.50
Philips 26.— 26.25
Royal Dutch 97.50 97.75
Sodec 9.75 9.75 d
Unilever 110.— 109 —
A,E.G 79._ 79._
B.A.S.F 150.50 151.—
Degussa 244.— 245.—
Farben Bayer 124.— 124.—
H.œchst. Farben 139.— 139.—
Mannesmann 292.— 290.50
R-W.E 128.— 127 —
Siemens 285.— 284.50
Thyssen-Hûtte 83.75 84.50
Volkswagen 113.— 114.50
FRANCFORT
A.E G
R A 'C 'P 75.30 75.20
B M W "•. 142-40 144.40
Daimler 22!.- 232™* Ban*
3 650 311-
Dresdner Bank ,*° rï ,"'
l̂Z *yz T?™ ? :io"
K-rstadi ? 131-50 133—
Kaufhot i:::::::::::::: *%- SScMannesmann 2™ £
80.
Siemens 276.- 276.V°lkswa98" m- 110MILAN
Assic. Général! 65000.— 64410.—
fitat . . . .v-> 1028 — 1012.—Fmsider 336.25 331.25
vltalcementr 24000.— 23320.—
15 Juil. 16 juil.
Monta Amiata 850.— 814.—
Motta 1320 — 1292 —
Pirelli , 1261.— 1245.—
Rinascente '. 80.75 79.50
AMSTERDAM
Amrobank 74 5n 75.40
AKZO 42.— 42.10
Amsterdam Rubber .... 138 5° 145-—
Bols 90.— 90.50
Heineken 152.50 152.50
Hoogovens 54.30 56.30
K L M 55.20 56.40
RobecV.!.!! !!;!!!!!!!! fse.so mso
TOKIO
Canon 198.— 197.—
Citizen 191- 191 —
Fuji Photo 346— 350.—
Fujitsu 350.— 353.—
Hitachi 159.— 156.—
Honda 552.— 553.—
Kirin Brew. 309.— 310.—
Komatsu 439.— 440.—
Matsushita E. Ind 548.— 542 —
Sony 3750.— 3700.—
Sumi Banlc 364.— 361.—
Takeda 229.— 227.—
Tokyo Marine 542 — 540 —
Toyota 8B0.— 693.—
PARIS
Air liau.de 347-50 348-50
AnuZne 478.- 480.Cim Lafarà; 179~ 179-20
C tToen M— 38-10
FmTarisBas ':::::::::: ™- «?.™
M'ÎS.:::::::: **:- Sfc
Machines Bull J4.'40 34-40
Michelin 1050.— 1067.—
péchiney.u:.K.'::: }<».io 108-̂
Parrier 109-20 112-40
Peugeot ";:::::::::::::: 246.eo 249.60
Rhône-Poulenc 117-50 JJ|-—
Saint-Gobain U7.1Q USLONDRES
Anglo American 295.— 295.—
Brit. & Am. Tobacco .... 322.— 320.—
Brit. Petroleum 550.— 547 —
De Beers 207.— 210 —
Electr. & Musical 180 — 177.—
Impérial Chemical Ind. .. 261.— 256.—
Imp. Tobacco 68.— 68.—
Rio Tinto 182.— 182.—
Shell Transp 315.— 309.—
Western Hold 22-3/4 22 1/8
Zambien anglo am 176.— —.—
Cours communiqués sans engagement
par le Crédit suisse
NEW-YORK
Allied Chemical 38 38-1/2
Alumin. Americ 46-3/8 47-1/4
Am. Smelting 18-7/8 18-5/8
Am. Tel & Tel 50-7/8 50-5/8
Anaconda 18-3/8 18
Boeing 30-1/2 29-1/2
Bristol & Myers 67-1/4 67
Burroughs 107-1/2 105-1/2
Canadian Pacific 15 14-3/4
Caterp. Tractor 69-1/4 70
Chrysler 14 13-3/8
Coca-Cola 89-1/4 86-1/8
Colgate Palmolive 32-1/4 31-3/4
Control Data 21 19-3/4
C.P.C. int 48-5/8 49-1/8
Dow Chemical 92 89-1/4
Du Pont 124-1/2 122-3/4
Eastman Kodak 104 102-1/2
Ford Motors 42 41-1/4
General Electric 50-3/8 50-1/2
General Foods 26-5/8 26-3/8
General Motor 53-3/8 52-1/2
Gilerte 31.1/8 30-1/4
Goodyear 19.7/8 19-3/4
GulfOil 23-1/4 23-1/8
l-B.M 206-3/4 204-5/8
Int. Nickel 28 27-3/4
Int. Paper 51.7/, 51
Int. Tel & Tel 25 24-5/8
15 Juil. 16 Juil.
Kennacott 39-1/8 39-1/2
Litton 8-7/8 8-1/2
Merck 80 79-1/2
Monsanto 74-1/4 73-3/4
Minnesota Mining 60-1/2 61-1/8
Mobil Oil 48-3/8 48-1/4
National Cash 33-3/8 32-7/8
Panam 3-3/4 4
Penn Central 1-3/4 1-7/8
Philip Morri 54 53-1/2
Polaroid 39-3/4 38-3/8
Procter Gambie 96 95
R.C.A 21 20-5/8
Royal DUtch 37-7/8 37-3/8
Std OII Calf 32-5/8 32-1/2
EXXON 91-3/8 89-3/4
Texaco 28-1/8 27-3/4
T.W.A 8-5/8 8-3/8
Union Carbide 62-1/8 62
United Aircraft 58-3/8 57
U.S. Staël 61-1/4 60-1/4
Westingh. Elec 19-3/4 19-3/4
Woolworth 17-1/8 17
Xerox 70-1/4 69-1/4
Indice Dow Jones
industrielles 881.81 872.11
chemins de fer 173.88 172.61
services publics 84.74 83.78
volume 28.330.000 25.020.000
Cours des billets de banque
Achat Vente
Angleterre (1£) 5.55 c on
U.S.A .. .. 2.56 2;66
Canada (1 $ can.) 2.49 2 59
Allemagne (100 DM) .... 104J JQ^
'
Autriche (100 sch.) 14.85 15 20
Belgique (100 fr.) 6.60 6^0Espagne (100 ptas) 445 47g
France (100 fr.) 60'j 5 63^25Danemark (100 cr. d.) .., 44.50 47 50
Hollande (100 fl.) 100.50 W3.50
Italie (100 lit.) —.3825 —.4025
Norvège (100cr. n.) .... 49.50 52.50
Portugal (100 esc.) 9]— 9* 0,0
Suède (100 cr. s.) 62*50 65.50
Marché libre de l'or
Pièces :
suisses (20 fr.) 133 145.
françaises (20 f r.) 141' ' 153'
anglaises (1 souv.) 127] 139.
anglaises
(1 souv. nouv.) 127 — 139 —américaines (20 $) 620 655 Lingots (l kg) 13.70o!— 13.90o!—
Cours des devises du 16 juillet 1975
Achat Vente
Etats-Unis 2.59 2.62
Canada 451 459
Angleterre 2.5150 2^450
£« 5.62 5.70
Allemagne 2.1675 2.1775France étr 104.8O 105.60Belgique 61.60 62.40Hollande 7 7 ng
"•"''«est ioi]65 102Ï45
Au,nche —.3960 —.4040
Suède 14.85 14.97
Danemark 62.50 63.30
Norvège 45.10 45.90
Portugal 49.40 50.20
E»P«gne 10.10 10.30
Japon —.8650 —.8900
Communiqués è titre indicatif par la
Banque Cantonale Neuchâteloise
SYNDICAT DES MARCHANDS D'OR
16.7.75 or classe tarifaire 256/138
17.7.75 argent base 410.—
SPORTS D'ÉTÉ
¦¦ m inii N iiiiiiiiiiiii .¦.W.-—-M1 :*mr:__Maa-a>>>>;â -WMM_M_MB-W-M_Ma_i__^aa_a_i-3H HHHM m ¦ «I l_f m£&fl ¦- 13 ï'-PB US lHm *» HP m& 2-sra m _> »̂¦ B SU MYAM __r#J
I WM ' m] ||« y '- . HF-BS S
§§111 ' ^^̂ ^-- L ^_*" Sr̂ '̂ ^r '
VOILE
(après-midi ou soir)
2 heures de théorie et 10 heures de pratique : Fr. 85.—
NATATION
cours de 8 leçons de 30 minutes : Fr. 20.—
TENNIS
cours de 6 leçons de 50 minutes : Fr. 72.—
ÉQUITATION
cours de 6 leçons de 1 heure : Fr. 72.—
VOL-DELTA
cours de 4 matinées ou après-midi : Fr. 230.—
Renseignements et inscriptions à
ÉCOLE -CLUB MIGROS
11, rue de l'Hôpital — 2000 NEUCHATEL
Tél. (038) 25 83 48.
Le rigoureux concept
de la sécurité DAF.
(C'est pourquoi, DAF en impose aux conducteurs intelligents.)
DAF est encore à ce jour la seule voiture à trans- quille, plus sûre. Et finalement, ce sont aussi sesmission complètement automatique à variation autres performances sur le plan de la sécuritéprogressive, ce qui précisément lui confère «une qui convainquent tout automobiliste intelligenttoutautreconduite»:plusdétendue,plustran- etcritique. '
Essieu arrière De-Dion. rr j i n
Un système de suspension inégalé à ce jour, que / [SJb/j -̂̂ v]__\\l'on ne trouve que sur des voitures beaucoup I I SO___=l»==«B| l ]plus chères. Meilleure tenue de route et com- I [ClJ ÎJL-̂ —-OriJ I I
portement directionnel plus stable dans les \Xj f / /virages et sur route accidentée, indépendam- CY V_>ment de l'occupation et du chargement de la
voiture.
Répartition mieux équilibrée '/rT ĵjÇl -——T T̂ Îdes masses. /̂ .*—v^
A raison de presque 50% sur les roues avant et r
arrière. Moteur tout à l'avant et transmission
automatique placée directement devant l'essieu ~.arrière, ce qui a pour effet d'accroître la stabilité -Mb S E
directionnelle et l'adhérence au sol. mK. S f
Pouvoir d'accélération élevé. *gfil!55|f lp?
Avec une DAF, vous démarrez plus rapidement «afe-ôL®.** ¦*"-S_a_0_s
et passez plus vite et plus sûrement une croisée **
de routes.
Sécurité sur toute la ligne. /ÎQp̂Parexemple: habitacle robuste et résistant aux
^̂ m^^mmsr ŷÊ tSychocs, zone froissable ù l'avant et à l'arriére , (L ̂ ¦̂ ^̂ L̂̂ îjSTcolonne de directiorfet volant de sécurité, ŝfc*»»_ m^mr'̂appuie-tête, ceintures de sécurité à l'avant à ^̂ §§?3) / féSil^^3 points de fixation et points d'ancrage pour cein- *̂3e_/iKSÎ'tures à l'arrière, etc. ^̂ î /
' ¦ ¦ — I
pj£x> DAF
.y ^¦iii'lfj '
JA Qui change d'optique,
| 5 change pour DAF.
U. et J.-J. Segessemann & Cie, Garage du Littoral
51, rue Pierre-à-Mazel, 2000 Neuchârel Tél. (038) 25 99 91/ 93
Alerte au Proche-Orient après la demande
de l'Egypte de retrait des Casques bleus
La paix dans le Sinaï, toujours précaire, et qui faisait l'objet de laborieuses
tractations en vue d'un nouvel accord
intérimaire de désengagement israéloégyptien, pourrait être une nouvelle fois
remise en cause.
Tandis que le 14 juillet, le gouvernement israélien avait informé le secrétaire
général de l'ONU de son désir de voir
renouveler pour six mois le mandat de
la force d'urgence des Nations unies, le
lendemain même M. Fahmi, ministre des
affaires étrangères égyptien, a fait savoir
à M. Waldheim ainsi que nous l'avons
dit dans notre dernière édition, que son
pays se refusait au renouvellement de la
présence des Casques bleus dans le massif stratégique du Sinaï.
Alors que la diplomatie américaine
s'employait — pour préparer une nouvelle conférence de Genève — à faciliter
un nouvel accord intérimaire israéloégyptien, et à une semaine de la fin du
mandat des Casques bleus, la position
égyptienne a brusquement bouleversé le
processus des négociations en cours.
Il s'agit pour l'Egypte de démontrer
qu'on ne doit pas servir à maintenir ou
à protéger le statu quo, en retardant
indéfiniment la solution du problème et
d'alerter le Conseil de sécurité sur les
conséquences fâcheuses qu'il y aurait à
oublier l'obligation faite à Israël
d'avoir à évacuer la région du Sinaï.
Pour le porte-parole du ministère des
affaires étrangères israélien le maintien
des Casques bleus dans le Sinaï fait
partie intégrante de l'accord de séparation des forces signé en janvier 1974,
entre Jérusalem et le Caire et toute
décision du genre de celle annoncée par
le Caire « ne peut qu'accroître la tension ».
Aux Nations unies, où M. Waldheim
réunira d'ici quelques jours le Conseil
de sécurité, et de toutes façons avant la
date fatidique du 24 juillet, date d'expiration du mandat des Casques bleus, on
ne cache pas que la situation risquerait
d'être « grave et même dangereuse ». Le
secrétaire général de l'ONU a tenu à
souligner qu'à ses yeux l'important était
que M. Fahmi « ne soit pas opposé à un
usage adéquat de la « l 'UNII ».
TENSION A L'ONU
Dans les couloirs de l'ONU,
l'atmosphère s'est brusquement tendue et
l'on espère vivement que la décision
égyptienne corresponde avant tout à une
accentuation de la pression politique sur
Israël pour inciter le gouvernement de
M. Rabin à s'orienter avec moins
d'hésitations sur la voie d'un nouvel accord substantiel avec l'Egypte.
De son côté, M. Kissinger, apparemment pris de court, a demandé à examiner de près le texte de l'annonce
égyptienne et l'ambassadeur des EtatsUnis au Caire a été rappelé d'urgence
en consultations à Washington. M. Kissinger a formellement exclu que les
troupes américaines puissent être engagées dans le Sinaï comme « tampon »
entre Israël et l'Egypte. Il a toutefois
admis que la question se posait de savoir si les vols de reconnaissance occasionnels opérés par les Américains pour
le compte des deux parties pourraient
devenir « permanents . »
DJEDDAH
Au même moment, la sixième conférence islamique des affaires étrangères
réunie à Djeddah a adopté une résolution demandant à ses membres (une quarantaine de pays représentant 600 millions d'hommes) de « déployer tous leurs
efforts pour faire expulser Israël de
l'ONU et de toutes les organisations
internationales dont ce pays est membre ». Le porte-parole de l'OLP présent
à la conférence a souhaité que cet
exemple soit suivi par la réunion de
l'Ol A (Organisation de l'unité africaine)
qui se réunira à la fin juillet à Kampala
et par la conférence des pays non-alignés qui se tiendra ensuite à Lima,
avant la prochaine assemblée générale
de l'ONU.
Selon le prince Saoud, le texte, présenté par la Syrie et l'OLP a été voté à
l'unanimité « sans réserve ».
Il demande aussi aux pays membres
de l'ONU, de rompre leurs relations
politiques, économiques et culturelles
avec Israël « en représailles du mépris
continu d'Israël quant aux résolutions
des Nations unies qui réclament son
évacuation de tous les territoires arabes
occupés, conquis par la guerre ».
La résolution réclame aussi l'évacuation du quartier arabe de Jérusalem et
condamne l'aide militaire et économique
des Etats-Unis à Israël.
Hachuré : le point, sur la position des forces Israéliennes dans le Sinaï
(Téléphoto AP]
Kissinger : une situation très compliquée
MILWAUKEE (AP). — Le secrétaire
d'Etat, M. Kissinger, a déclaré mercredi
que le refus de l'Egypte de prolonger le
mandat des casques bleus au ProcheOrient « complique énormément les possibilités de négociation et soulève de
graves inquiétudes au sujet des efforts
de négociation ».
Au cours d'une conférence a l'issue
d'un voyage de trois jours dans le
Middle-West, M. Kissinger a indiqué que
les Etats-Unis avaient été surpris par le
moment choisi par l'Egypte pour refuser
la prolongation du mandat des
« Casques bleus » au Proche-Orient.
Nous explorons les voies pour savoir si
les Nations unies, a-t-il ajouté, peuvent
prolonger le mandat en se passant de
demandes des pays intéressés.
Selon le secrétaire d'Etat, il est possible que le refus égyptien ait pour but
de débloquer les négociations en cours.
« Il est possible, a-t-il dit en substance,
quel objection porte sur l'impasse des
négociations ... plutôt que sur la
présence des Casques bleus ».
Qualifiant ce refus d'« extrêmement
fâcheux », M. Kissinger a estimé qu'« il
complique énormément les possibilités
de négociations et soulève de graves
inquiétudes au sujet des efforts de négociation ».
SELON RABIN
A Jérusalem, le premier ministre
israélien, M. Rabin a déclaré que la
décision égyptienne pourrait compromettre les chances des négociations pour
un règlement partiel.
« Quiconque désire la poursuite des
négociations et des progrès vers la paix
dans un climat adéquat devrait s'abstenir de toute mesure propre à accroître
la tension dans la région », a-t-il dit au
parlement.
Le premier ministre a répété
qu'Israël ne négociera pas « hâtivement ou nerveusement », c'est-à-dire
sous la pression d'un délai.
En réponse à l'opposition qui l'a
accusé de « capituler devant les
pressions américaines », M. Rabin a
déclaré qu'il avait des informations ,
encore non publiables, prouvant - le
contraire. Ces accusations, a-t-il dit, « ne
me foceront pas à dire des choses dont
la révélation pourrait gêner les négociations qui sont si essentielles pour
Israël ».
A L'ONU
A New-York après un entretien avec
le représentant égyptien M. Neguib, M.
Waldheim a déclaré que le conseil de
sécurité adoptera probablement une
résolution « qui aidera à appliquer ses
résolutions antérieures ». Celles-ci demandent un retrait israélien des territoires arabes occupés en 1967, et la fin
de l'état de guerre. « La situation est
sérieuse, dangereuse », a dit M.
Waldheim aux journalistes. Il a ajouté,
toutefois, qu'on ne peut pas la comparer avec celle de 1967, lors du retrait
des Casques bleus ordonné par M.
Thant à la demande du Caire.
Régime adouci pour Baader-Meinhof
STUTTGART (AFP). — Le tribunal
de Stuttgart a accordé mercredi quelques
allégements au régime de détention des
membres du « noyau dur » du groupe
Baader-Meinhof dont le procès se déroule depuis le 21 mai.
Donnant partiellement suite aux requêtes des avocats, le tribunal a accordé
aux quatre accusés, Andréas Abaader,
Ulrike Meinhof , Jan Cari Raspe et
Gudrun Ensslin, le droit de se rencontrer deux fois par semaine, quatre
heures durant. Raspe et Baader ont par
ailleurs obtenu la possibilité de jouer au
tennis de table. La cour envisage en outre d'autoriser les inculpés à vivre à
deux par cellule.
En revanche, le juge Prinzing, président du tribunal, a déclaré que les
contacts des quatre extrémistes avec
d'autres détenus de la prison de
Stuttgart-Stamheim étaient impossibles,
car ils risqueraient de mener à une
politisation de ces derniers et de permettre aux accusés de préparer les plans
d'évasion.
A l'ouverture de la 17me séance,
Andréas Baader avait attiré l'attention
du tribunal sur « l'isolement complet des
accusés pendant trois ans » et Gudrun
Ensslin avait reproché à la Cour de se
plier entièrement aux décisions du Parquet fédéral.
Le juge Prinzing a indiqué que les
conditions actuelles de détention du
« noyau dur » allaient « très au-delà de
la normale » et que d'ores et déjà d'autres détenus de la prison de Stammheim
se sentaient désavantagés et protestaient.
Andréas Baader. (Téléphoto AP)
Les partisans de Soarès relèvent le défi
LISBONNE (AFP). — Devant une
foule survoltée d'environ vingt mille
personnes, M. Soarès a donné le coup
d'envoi de la campagne de mobilisation
populaire que le parti socialiste entend
mener « du nord au sud du pays » pour
faire triompher « le socialisme en liberté » contre « l'anarcho-populisme » et
faire « respecter la volonté populaire »
issue du suffrage universel.
Pour la première fois au cours d'une
manifestation socialiste, des slogans
hostiles au Mouvement des forcés
armées ont été lancés par la foule
surexcitée, plaçant les dirigeants socialistes dans un embarras visible. Les gens
criaient notamment : « Le peuple n'est
pas avec le MFA » et « MFA égal parti
communiste en uniforme ».
Après un autre dirigeant du parti, M.
Soarès a tenté de ramener les militants à
une certaine modération. Il a déclaré :
« Le parti socialiste reste l'allié du
MFA, mais il veut savoir si le MFA
entend gouverner en accord avec la
La manifestation socialiste de Lisbonne. (Téléphoto AP)
volonté de la majorité du peuple ou s'il
veut gouverner avec le seul appui de
groupes ou groupuscules minoritaires ».
Faisant implicitement allusion au distinguo fait récemment entre les militants et la direction du PS par certains
membres du MFA, M. Soarès a déclaré :
« Ceux qui pensaient pouvoir parler de
divisions au sein du parti ont eu aujourd'hui une réponse : ils ont entendu
de la part de la base du parti et, pour la
première fois, des choses très dures.
Mais elles sont sorties spontanément du
coeur de cette base. Ce n'étaient pas des
slogans de commande ».
LA MAJORITÉ SILENCIEUSE
A un moment donné, la foule a
conspué le général Otelo de Carvalho,
chef du Copcon. M. Soarès a immédiatment réagi en affirmant que le général
et « un héros du 25 avril et un véritable
révolutionnaire qui ne veut pas conduire
le pays à la dictature ».
M. Soarès a annoncé que le parti
allait poursuivre la lutte sans se laisser
intimider.
« Le parti socialiste est mobilisé du
nord au sud du pays », a déclaré M.
Soarès avant d'annoncer une série de
meetings qui se tiendront à partir de
mercredi dans plusieurs villes pour
aboutir, samedi, à un « grand rassemblement populaire » dans la capitale.
« Il ne s'agit pas, comme le prétend le
parti communiste , d'une mobilisation de
la majorité silencieuse, a-t-il dit. Car aujourd'hui le parti socialiste est la
majorité bruyante du pays ».
Bon moral dans les navires de 1 espace
HOUSTON (AP). — C'est au « matin » des astronautes que Houston demanda à Brand d'enlever une plaque
protectrice du sas à l'aide d'un tournevis, ce qui fut fait sans difficultés. Brand
utilisa ensuite un morceau de bande
adhésive pour déplacer la pièce qui
faisait obstacle au passage de l'outil. De
cette manière, il put enfin ouvrir les
verrous et retirer complètement le mécanisme qui obstinait l'orifice.
« Je pense que cette fois nous sommes bons », a dit Brand après son travail de mécanicien.
Outre ces péripéties, les trois astronautes ont commencé mercredi à procéder aux corrections d'orbites nécessaires
à la poursuite du vaisseau Soyouz et au
rendez-vous d'aujourd'hui.
A bord de chaque vaisseau, on suit
bien sûr attentivement ce qui se passe
chez l'autre. Lorsque Houston a informé
Apollo de la réussite de la correction
d'orbite de Soyouz, Slayton a répondu :
« magnifique, épatant ».
Et Houston a ajouté : « Ils sont làhaut à vous attendre ». C'était la
deuxième modification d'orbite pour
Soyouz depuis son lacement de Baïkonour. Pour Apollo, à qui revient toutes
les manœuvres d'approche et d'arrimage,
les deux corrections déjà faite mardi
devaient être suivies de plusieurs autres.
Les astronautes d'« Apollo » s'interrogent, sur le sort du « superbe moustique de Floride » découvert à bord de la
cabine spatiale après son lancement.
Les contrôleurs de la NASA ont suggéré aux astronautes qu 'ils improvisent
une expérience avec leur passager clandestin, mais Thomas Stafford , Donald
Slayton et Vance Brand ont une autre
idée.
« Nous pensons que nous pourrions le
nourrir pendant quelques jours, puis le
donner en pâture à nos poissons »
(expérimentaux). A ce propos Brand a
ajouté : « Une autre solution serait de le
ramener vivant sur Terre et de lui
donner un brevet d'astronaute ».
« Les meilleures choses ont une fin »,
a déclaré quelques minutes après la mise
en orbite de la cabine Apollo, M.
Schrer, directeur du centre sptaial
Kennedy, en annonçant la mise en sommeil des installations pour quatre ans au
moins.
Rien ne pouvait mieux convenir, pour
cette occasion, qu'une mission aussi importante, a-t-il dit.
D'ici 30 jours, 1800 des 10.683 personnes qui ont participé du côté américain, à la préparation du vol de la
cabine Apollo, recevront des avis de
licenciements.
A l'époque de grandes activités, plus
de 26.000 personnes travaillaient au
centre Kennedy.
Les 9000 personnes qui restent s'emploieront à préparer plusieurs vols non
habités ainsi que le prochain vol américain habité, celui d'une navette
spatiale — dont le premier vol est
prévu dans quatre ans.
Le drapeau de l'ONU se trouve à
bord de « Soyouz-10 » pour symboliser
la portée universelle de l'expérience
soviétio-américaine qui constitue « le patrimoine de l'humanité toute entière », a
souligné Radio Moscou. Selon la radio,
l'expérience témoigne des possibilités
ouvertes par la coexistence pacifique.
Le drapeau de l'ONU, précise la
radio, reviendra sur terre à bord
d'« Apollo ».
La progression communiste en Italie
ROME (AP). — Les responsables locaux du parti démocrate-chrétien se sont
déclarés prêts à collaborer avec les
communistes dans les municipalités de
Rome et de Milan. Il y a deux jours , un
maire communiste avait été élu à Turin.
La position des démocrates-chrétiens
avait toujours été de refuser au parti
communiste toute participation à l'élaboration de la politique nationale.
La crue du Danube
VIENNE (Autriche) (AP). — Une
nouvelle « bataille du Danube » continue de mobiliser mercredi des milliers
de Roumains préoccupés par la montée
des eaux du fleuve.
Selon l'agence de presse Agerpress, le
Danube aura d'ici à deux jours un débit
de 12.700 mètres cubes en traversant le
territoire roumain.
Prison pour un sénateur italien
POTENZA (Italie) (AP). — Le tribunal de Potenza a condamné un sénateur d'extrême-droite appartenant au
Mouvement social italien , à quatre ans
de prison sous l'accusation d'incitation
au crime. Le sénateur. M. Ciccio
Franco, a été également suspendu de sa
charge pour cinq ans.
Fuite à l'Ouest
BONN (AP). — Quatre Allemands de
l'Est ont réussi à se réfugier à l'Ouest
en utilisant un voilier.
Avec leur embarcation, ils ont gagné
les eaux internationales dans la Baltique et ont été pris à bord d'une vedette
ouest-allemande.
Le gouvernement de Berlin-Est a protesté avec vigueur contre cet incident
mardi affirmant que les quatre hommes
s'étaient emparés du voilier sous la
meance des armes.
Le sommet de l'OUA
KAMPALA (AP). — Les ministres
des affaires étrangères de l'OUA se
réunissent vendredi à Kampala pour préparer le sommet de l'Organisation qui
s'ouvrira le 28 juillet dans la capitale
ougandaise.
Arrestations au Sahara espagnol
ALGER (Reuter). — Selon un communiqué du mouvement d'indépendance
« front polisarion » publié à Alger, la
police de sécurité du Sahara espagnol a
arrêté 140 personnes dans la capitale El
Aioun et plusieurs douzaines d'autres
sur l'ensemble du territoire du Sahara
espagnol.
Hécatombe dans les mines d'or
sud-africaines
JOHANNESBOURG (AFP). — Cinq
mille cinq cents personnes ont été tuées
dans les mines d'or sud-africaines à la
suite d'accidents du travail au cours des
dix dernières années.
Au cours de l'année dernière, 485
mineurs ont trouvé la mort soit une
moyenne d'un décès toutes les dix-sept
heures. Près de 22.200 ont été blessés.
Les victimes de la sécheresse
NATIONS UNIES (AP). — Selon un
responsable des services éthiopiens de
secours, de 50.000 à 80.000 personnes
sont mortes de faim au cour de la
seconde sécheresse qu'a connue
l'Ethiopie en trois ans.
Rééducation à Saigon |
BANGKOK (AP). — Plus de 309.000
militaires, policiers et fonctionnaires de
l'ancien régime ont suivi un < stage de
« rééducation » le mois dernier; au Vietnam du Sud a annoncé Radio-liberation, entendue à Bangkok.
1 3 4 .
A travers le monde WSL¥ La visite de l'espace
Ayant réussi à réparer la caméra
en panne à bord du vaisseau
Soyouz, les cosmonautes Alexei
Léonov et Valéry Koubassov ont
transmis leur première émission
télévisée de l'espace mardi.
« Dites à Apollo que tout va bien
de notre côté », a demandé Léonov.
Le speaker de la télévision,
manifestement ravi, s'est écrié :
« Enfin nous pouvons voir notre
vaisseau spatial soviétique ». Les
images montraient Léonov entouré
d'objets et de câbles flottant dans
la cabine. On croyait distinguer notamment un livre de bord et une
torche électrique reliée à un câble.
« C'est notre premier compte
rendu télévisé à bord de Soyouz, et
il y a 24 heures que nous sommes
en orbite », a dit Léonov.
Alors que les objets continuaient
à flotter dans la cabine, Léonov a
déclaré en parlant de son compagnon : « Valéry flotte quelque part
par ici ». Koubassov se mit alors
dans le champ de la caméra et l'on
vit sur l'écran les visages des deux
cosmonautes.
Divergences à Bruxelles
BRUXELLES . (AP). — Le Conseil
européen a entamé mercredi ses entretiens au sommet alors que l'Allemagne
de l'Ouest, la Grande-Bretagne et l'Italie
se trouvaient opposées au plan français
de rénovation du système monétaire international et de redressement du dollar.
Le président Giscard d'Estaing présentait le plan proposé par la France
pour venir à bout de la crise monétaire
chronique dans le monde.
Il souhaite des entretiens officieux à
Paris cet automne entre les chefs de
gouvernement qui contrôlent les principales devises. Selon lui, ils devraient
s'attacher à restaurer des taux de change
fixes mais flexibles, en donnant à l'or un
grand rôle en tant que soutien du
système monétaire international et en
tant que facteur permettant aux petites
puissances, et notamment aux
producteurs arabes de pétrole, d'avoir
leur mot a dire dans les finances du
monde.
Le chancelier ouet-allemand Schmidt,
le premier ministre britannique M. Wilson et le président du conseil italien M.
Moro sont opposés aux idées de M.
Giscard d'Estaing, et cela pour un
certain nombre de raisons. Celle qu'ils
partagent tous est que le plan français
devrait placer la communauté européenne dans une position de rivalité avec les
Etats-Unis.
Cette réunion était la première tenue
depuis le référendum britannique et M.
Wilson a assuré aux autres dirigeants
que l'engagement de son pays dans la
CEE est « total et sans réserve ».
Selon des sources britanniques le
premier ministre a affirmé aux autres
chefs de gouvernement que la discussion sur la place du Royaume uni dans
le Marché commun est terminée une fois
pour toutes.
SAN JOSÉ DE COSTA RICA
(AFP). — Les Etats-Unis apporteraient
le 14me vote favorable à la levée des
sanctions contre Cuba si 13 autres pays
membres du traité inter-américain d'assistance réciproque lui étaient favorables,
a déclaré M. Maillard , ambassadeur
américain auprès de l'OEA.
Le diplmate a précisé que son pays
ne prendrait aucune initiative dans ce
problème, mais qu'il compléterait, si besoin était, la majorité des deux tiers
nécessaire à la levée des sanctions mises
en place par l'Organisation des Etats
américains contre Cuba.
Avant même l'ouverture de la conférence, un projet rédigé en anglais circulait dans les milieux diplomatiques, qui
permet à tous les pays membres de
renouer individuellement leurs relations
avec le régime de la Havane.
Les sanctions
contre Cuba
seraient levées
Le but de Sudute
Coup de semonce à l'ONU ? Certes. Kissinger vient-il de trébucher
encore ? A coup sûr. Pourquoi ?
Comme nous le disions mardi, il
s'agit du « combat pour le Sinaï ».
Et puis, l'Egypte de Sadate ne veut
pas traiter, signer quoi que ce soit
sans la Syrie d'Assad. Certains l'avaient pensé. D'autres l'avaient cru.
Ils se sont trompés. Et ils ont
trompé.
La lecture de la presse arabe porte sur tout cela un vivant témoignage. Il ne s'agit pas de guerre, mais
la lutte continue. Souhaitons seulement qu'un des porte-parole de
Schlesinger ait mal analysé les choses. Un des conseillers du Pentagone n'est-il pas allé jusqu'à dire, le
7 juillet, que si « les négociations
laissaient passer l'été, un risque de
conflit avait de bonnes chances de
naître » ? Nous n'en sommes pas là.
Mais, il faut faire très attention
quand, dans la presse arabe, paraissent des éditoriaux non signés.
C'est un symptôme. Or, voici peu,
est paru au Caire un article intitulé
« Urbanisation du Sinaï ». C'est un
programme.
L'auteur, évoquant la réouverture
du Canal de Suez, écrivait ceci :
« Nous voulons étendre le travail el
la vie jusque dans les profondeurs
du désert oriental ». L'indication
était claire. L'ambition, la seule
grande ambition de l'Egypte est de
récupérer le Sinaï. C'est si vrai que
le général Gamassi, annonça voici
quelques semaines, la création d'un
« comité chargé d'étudier les possibilités d'urbanisation de cette vaste
zone désertique ». Voilà les motifs
profonds de la décision de Sadate.
Pour lui, le Sinaï est terre égyptienne. Le Sinaï doit retourner à
l'Egypte. Parce que l'Egypte a besoin du Sinaï pour en faire autre
chose. Et pour que l'Egypte devienne autre chose.
Israël a la même idée. Et Rabin
invite ses compatriotes à s'installer
à Charm-EI-Cheik en disant : « Israël entend conserver la ville ainsi
qu'un couloir côtier quelle que soit
la nature de la paix ». Ce qui se
passe au Proche-Orient ? Rien de
neuf parfois. Et puis, c'est le déclic.
Un nouvel abcès. Il y a un mois, le
journal israélien « Yedioth Ahranoth » écrivait que « la balle étant
dans le camp de Sadate, les
chances d'un accord intérimaire ne
dépassent pas 50 % ». L'Egypte
vient justement de relancer la balle
attendue. Pour dire que, sur certains points, et notamment dans le
problème du Sinaï, le Caire ne
signera aucun accord véritable tant
que l'essentiel de ses objectifs
n'aura pas été atteint.
Les avertissements n'ont pas
manqué. Du Caire à Damas et
jusqu'aux capitales du Golfe... : les
Etats-Unis qui seuls peuvent
vraiment quelque chose, doivent
obtenir d'Israël ce qu'Israël ne
veut pas donner... Les Etats-Unis
doivent mettre les points sur les i...
Les Etats-Unis doivent clarifier leurs
intentions. « Nous voulons que les
Américains se prononcent », disait
tout récemment un éditorialiste arabe. Une phrase parue dans un journal touchant de près Sadate :
« L'Amérique est-elle disposée à
employer avec Israël les grands
moyens pour l'amener à évacuer les
territoires occupés ? ». Un aspect
des choses quelque peu oublié.
L'Egypte et la Syrie ne signeront
rien de définitif tant qu'Israël n'aura
pas inscrit l'évacuation à l'agenda
de ses intentions.
Toutes les informations qui nous
parviennent précisent que les pays
arabes sont de plus en plus
déterminés. De plus en plus unis
aussi. Avec, par-dessus le marché,
le nerf de la guerre et de la paix.
Israël a le même courage. La même
inflexible volonté. Lors de son
avant-dernier entretien avec Rabin,
Kissinger avait confié qu'Israël et
l'Egypte étaient prêts à modifier leur
attitude en faveur d'un accord intérimaire. « Dear » une nouvelle fois,
était allé un peu vite en besogne.
C'est du Sinaï que tout viendra.
C'est du Sinaï que tout peut venir.
Le meilleur et le pire.
L. GRANGER

PDF Document reader online

This website is focused on providing document in readable format, online without need to install any type of software on your computer. If you are using thin client, or are not allowed to install document reader of particular type, this application may come in hand for you. Simply upload your document, and Docureader.top will transform it into readable format in a few seconds. Why choose Docureader.top?

  1. Unlimited sharing - you can upload document of any size. If we are able to convert it into readable format, you have it here - saved for later or immediate reading
  2. Cross-platform - no compromised when reading your document. We support most of modern browers without the need of installing any of external plugins. If your device can oper a browser - then you can read any document on it
  3. Simple uploading - no need to register. Just enter your email, title of document and select the file, we do the rest. Once the document is ready for you, you will receive automatic email from us.

Previous 10

Next 10